Les Evangiles
1- L' Evangile de Marc.

A l'exception des notes d'André, c'est Jean Marc qui écrivit la première, la plus courte, et la plus simple histoire de la vie de Jésus. Jean Marc était un jeune adolescent qui suivit Jésus et les apôtres durant la dernière année de la vie publique de Jésus. Ses parents demeuraient à Jérusalem, et c'est dans la salle du haut de la demeure des Marc que Jésus et ses apôtres prirent leur dernier repas. Il présenta le Maître comme un ministre, un homme parmi les hommes. Bien que Jean Marc (mieux connu par son nom de famille Marc) fut un jeune garçon qui avait été témoin de beaucoup de scènes qu'il décrit, son récit est en réalité l'Evangile selon Simon Pierre. Marc s'associa de bonne heure avec Pierre, et plus tard avec Paul. Il écrivit son histoire à l'instigation de Pierre et à la demande instante de l'Eglise de Rome. Sachant avec quelle persistance Jésus avait refusé d'écrire ses enseignements pendant son incarnation sur terre, Marc, comme les apôtres et d'autres disciples influents, hésitait à les mettre par écrit. Mais Pierre sentit qu'à Rome l'Eglise avait besoin de s'appuyer sur un récit écrit, et Marc consentit à entreprendre sa préparation. Il rédigea beaucoup de notes avant le décès de Pierre en l'an 67. Conformément au cadre approuvé par Pierre, il commença sa narration pour l'Eglise de Rome peu de temps après la mort de Pierre. L'Evangile fut achevé vers la fin de l'an 68. Marc l'écrivit entièrement de mémoire et d'après les souvenirs de Pierre. Ce document a été considérablement modifié depuis lors. De nombreux passages ont été supprimés, et des additions ultérieures y ont été faites pour remplacer la cinquième et dernière partie de l'Evangile original qui fut détachée du premier manuscrit et perdue avant même d'avoir été copié. Le récit de Marc, en conjonction avec les notes d'André et de Mathieu fut la base écrite de tous les récits évangéliques ultérieurs qui cherchèrent à peindre la vie et les enseignements de Jésus.
2- L'Evangile de Mathieu.

L'Evangile dit selon Mathieu est le récit de la vie de Jésus écrit pour l'édification des Juifs chrétiens. L'auteur de ce document cherche constamment à montrer que, dans la vie de Jésus, beaucoup de choses furent faites `` afin que s'accomplisse la parole du prophète``. L'Evangile de Mathieu présente Jésus comme un fils de David et le dépeint comme montrant un grand respect pour la loi et les prophètes.

Ce n'est pas l'apôtre Mathieu qui écrivit cet Evangile, mais Isador, un de ses disciple qui, pour facilité son travail, disposait non seulement des souvenirs personnels de Mathieu, mais aussi d'un certain memento sur les leçons de Jésus, que Mathieu avait rédigé aussitôt après la crucifixtion. Ces notes de Mathieu étaient écrites en araméen. Isador écrivit en grec. Il n'y avait pas d'intention de tromperie en attribuant l'oeuvre à Mathieu. En ces jours-là, les élèves avaient l'habitude d'honorer ainsi leurs maîtres. Ce récit original dit de Mathieu fut édité et reçut ses additions en l'an 40, juste avant que Mathieu ne quittât Jérusalem pour se lancer dans la prédication évangélique. C'était un document privé dont la dernière copie fut détruite dans l'incendie d'un monastère syrien en l'an 416.

Isador s'échappa de Jérusalem en l'an 70 après que la ville eût été cernée par les armées de Titus. Il emporta avec lui à Pella une copie des notes de Mathieu, et en l'an 71, pendant qu'il habitait cette ville, il écrivit l'Evangile selon Mathieu. Isador possédait aussi les quatre premiers cinquièmes de la narration de Marc.

3- L'Evangile de Luc.

Luc, le médecin d'Antioche en Pissidie, était un Gentil converti par Paul. Il écrivit une toute autre histoire de la vie de Jésus. C'est en l'an 47 qu'il commença à suivre Paul et à s'instruire sur la vie et les enseignements du Maître. Luc conserva dans son récit beaucoup de la ``grâce du Seigneur-Christ`` car il rassembla ces faits d'après Paul et d'autres personnalités. Luc présenta Jésus comme `` l'ami des publicains et des pécheurs ``. Ce fut seulement après la mort de Paul qu'il réunit ses nombreuses notes en un Evangile. Il l'écrivit en l'an 82, en Achaïe. Il projetait trois livres traitant de l'histoire du Christ et du christianisme, mais il mourut en l'an 90, juste avant d'achever le second de ses ouvrages, les ``Actes des Apôtres ``.

Comme matériaux de compilation pour son Evangile, Luc eut d'abord recours à l'histoire de la vie de Jésus tel que Paul la lui avait racontée. L'Evangile de Luc est donc sous certains rapports l'Evangile selon Paul. Mais Luc avait bien d'autres sources de renseignements. Non seulement il interrogea des dizaines de témoins oculaires des nombreux épisodes de la vie de Jésus qu'il relate, mais il possédait une copie de l'Evangile de Marc,( c'est à dire les quatre premiers cinquièmes de ce livre), le récit d'Isadore, et un bref récit fait à Antioche en l'an 78 par un croyant nommé Cédès. Luc avait aussi une édition mutilée et très répandue de quelques notes supposées prises par l'apôtre André.

4- L'Evangile de Jean.

L'Evangile selon Jean relate beaucoup d'oeuvres accomplies par Jésus en Judée et aux environs de Jérusalem et dont la description ne figure pas dans les autres récits. C'est l'Evangile dit selon Jean fils de Zébédée; bien que Jean ne l'ait pas écrit, il l'a inspiré. Depuis le manuscrit original, cet Evangile a été edité à plusieurs reprises en vue de le faire apparaître comme ayant été écrit par Jean lui-même. Au moment de composer son récit, Jean avait les autres Evangiles et vit que beaucoup de choses y avaient été omises. En conséquences, en l'an 101, il encouragea son ami Nathan, un Juif grec de Césarée, à commencer une narration écrite dont lui, Jean, fournirait les matériaux de mémoire en se référant aux trois écrits alors existants. Il n'avait pas de notes écrites personnelles. L'Epître connu sous le titre de ``Première de Jean`` fut écrite par Jean lui-même comme lettre de présentation du travail que Nathan exécutait sous ses directives.
Tous ces écrivains présentèrent d'honnêtes descriptions de Jésus tel qu'ils l'avaient vu, tel qu'ils se le rappelaient, ou d'après ce qu'on leur avait dit de lui. Leur concept de ces événements lointains fut plus ou moins modifié par leur ralliement ultérieur à la théologie chrétienne de Paul. Si imparfaits que soient ces documents, ils ont suffi pour changer le cours de l'histoire de la terre pendant près de deux mille ans.