Famille Spirituelle
La famille spirituelle inclura les âmes adoratrices de tous les hommes et de toutes les femmes car le Père céleste ne fait exception de personnes; son amour et sa miséricorde s'étendent sur tous.

Notre Père envoie son esprit habiter la pensée des hommes et des femmes de toute la terre. Son esprit, et l'esprit de Vérité de son Fils, nous affermiront dans la famille de compréhension spirituelle et de droiture divine. Cette famille n'est pas matérielle, et c'est grâce à nos décisions morales et à nos victoires en esprit que nous y serons admis ; nous y trouverons alors la joie, la justice et la vie éternelle.

Quiconque cherche à entrer dans cette famille doit d'abord s'efforcer d'acquérir une noblesse de caractère semblable à celle de notre Père. Et en vérité, à moins de chercher à entrer dans la famille avec la foi et la confiance d'un petit enfant, nous n'y serons admis d'aucune façon.

Cette famille est déjà parmi nous, car si l'âme d'un homme ou d'une femme est instruite et conduite par l'Esprit de Dieu, elle se trouve en réalité dans la famille spirituelle. Cette famille de Dieu est droiture, paix et joie dans le Saint-Esprit.

Dans cette famille céleste nous rechercherons tous la perfection en servant, car quiconque veut être grand dans cette famille doit d'abord devenir le serviteur de tous.

Cette famille spirituelle ressemble à une graine qui pousse dans la bonne terre d'un champ. Elle n'atteint pas rapidement sa pleine maturité. Il y a un intervalle de temps entre l'établissement de la famille dans l'âme d'un homme ou d'une femme, et l'heure où la famille mûrit dans sa plénitude pour devenir le fruit d'une droiture perpétuelle et d'un salut éternel.

Cette famille universelle consiste en une vie de droiture progressive et de joie croissante en accomplissant le service de notre Père qui est aux cieux. Car le Père n'a-t-il pas dit des enfants de la terre : " Ma volonté est qu'ils finissent par devenir parfaits comme moi-même je suis parfait. "

Quoi qu'il nous en coûte en biens matériels, quel que soit le prix que nous aurons payé pour entrer dans la famille des cieux, nous recevrons sur terre beaucoup plus que l'équivalent en joie et en avancement spirituel, et nous aurons mérité la vie éternelle. La famille spirituelle est à la portée de la main ; tous ceux qui y entreront y trouveront une abondante liberté et un joyeux salut.

Cette famille céleste est éternelle. Ceux qui y entrent monteront jusqu'au Père et atteindront certainement sa droite en gloire au Paradis. Tous ceux qui entrent dans la famille des cieux deviennent fils et filles de Dieu, et dans les temps à venir, ils s'élèveront jusqu'au Père.

Seule la foi, le don de Dieu, est le prix à payer pour entrer dans la famille divine. Il suffit de croire que notre Père nous aime d'un amour infini et dès lors nous nous trouvons dans la famille de Dieu.

La puissance de cette famille consiste dans la gloire de l'esprit divin qui vient enseigner la pensée et diriger le cœur des enfants, nés à nouveau, de cette famille céleste, les fils et les filles de Dieu par la foi.

C'est la fraternité de l'amour où règne la droiture et dont le cri de ralliement est : " Paix sur terre et bonne volonté envers tous les hommes. " Cette famille est le désir de tous les hommes et de toutes les femmes de bien de tous les âges, l'espoir de toute la terre et l'accomplissement des sages promesses de tous les prophètes.

Seule la foi, nous permet de franchir les portes de la famille, et il nous faudra produire les fruits de l'esprit de notre Père si nous souhaitons poursuivre l'ascension dans la vie progressive de la communauté divine. N'entreront dans la famille que ceux qui désirent sincèrement faire la volonté de notre divin Père.

Cherchons d'abord la famille divine et sa droiture et quand nous les aurons trouvées, tous les autres éléments essentiels à la survie éternelle nous serons assurés en même temps. La famille spirituelle est Dieu en nous.

Quiconque veut être grand dans la famille céleste doit devenir un ministre pour tous; et si quelqu'un veut être le premier parmi nous, qu'il devienne le serviteur de ses frères. Quand nous serons véritablement reçus dans la famille spirituelle, nous ne serons plus des serviteurs, mais des fils et des filles du Dieu vivant.

C'est ainsi que cette famille progressera dans le monde jusqu'à ce qu'elle ait rompu toutes les barrières et amené tous les hommes et toutes les femmes à connaître notre Père et à croire à la vérité libératrice de son amour. C'est moins par les paroles que nous prononçons que par la vie que nous menons, que nous témoignerons de notre appartenance à la famille divine.

La famille spirituelle se compose de trois éléments essentiels : premièrement, la reconnaissance du fait de la paternité de Dieu ; deuxièmement, l'acceptation de notre filiation avec le Père céleste et troisièmement, la foi dans l'efficacité du suprême désir humain de faire la volonté de Dieu, c'est-à-dire de lui ressembler. Par la foi, nous possédons tous ces trois éléments essentiels à notre salut.

En vérité, si la volonté du Père est notre loi, nous ne sommes pas ses enfants; mais si sa volonté devient notre volonté, alors nous sommes indiscutablement dans la famille spirituelle, car nous ne faisons plus qu'un avec son esprit qui habite notre pensée.

La paternité de Dieu, et le fait corrélatif de la fraternité des hommes, constituent un double concept de la vérité. La famille spirituelle doit commencer par là et resté axée sur cette vérité. L'acceptation de ces faits nous libère de l'asservissement millénaire à la crainte animale, et en même temps, enrichit notre vie avec les dons de la nouvelle vie de liberté spirituelle.

La famille divine est en elle-même un nouvel étalon des valeurs morales, un nouveau critère éthique permettant de mesurer la conduite humaine. Elle décrit l'idéal d'un nouvel ordre social qui en est la conséquence. En enseignant la primauté du spirituel comparé au matériel, elle glorifie les réalités spirituelles et exalte les idéaux surhumains. Cette famille présente l'aboutissement spirituel comme le vrai but de la vie. La vie humaine reçoit une nouvelle dotation de valeur morale et de dignité divine. Notre séjour sur terre révèle un profond dessein divin devant être accompli dans la destinée future du service éternel des enfants de Dieu.

La famille céleste est avant tout une affaire de service libre et désintéressé de nos frères et sœurs, et une adoration sublime et intelligente de Dieu le Père.

L'expérience personnelle de vivre dans la famille divine consiste à réaliser la qualité supérieure de la vie spirituelle ; ces réalités de l'expérience spirituelle sont progressivement transférées à des plans nouveaux et supérieurs de certitude divine et de grandeur éternelle.

La foi spirituelle est une expérience personnelle authentique que nul ne peut conserver pour lui-même. C'est dans nos rapports affectueux avec nos semblables que nous déployons notre nature morale.