Amèriq

The only good diarist is a dead diarist...

30.11.03

 
Montréal Mécanique

Dans une station de Métro du Centre-Ville aujourd’hui: une bande de jeunes voyous. Une jeune fille attend le Métro sur le quai. Les jeunes voyous se trouvent sur la passerelle au dessus d’elle. L’un d’eux s’adresse à la jeune fille : "Hey, bitch. Why don’t you come up here and suck my dick off"? La jeune fille ne réagit pas. Après quelques secondes le voyou lui crache dessus et poursuit sa route accompagné par ses copains de merde. Un peu plus loin, les voyous quittent la station. À la sortie, un sans-abris sommeille sur le sol. "Hey, look, what a piece of shit… Let’s kick him!" Et les voyous de lui foutrent un coup de pieds dans le bide les uns après les autres pour ensuite se tirer au pas de course. Montréal, samedi après-midi. Une autre adaptation du bouquin de Burgess. It's beginning to look a lot like Christmas...

 
Mère Nature fait d'la poudre




28.11.03

 
No Vender

Foutu mois de novembre. Commence à me demander si c'est le jour ou l'ennuie. Dans le doute, se pieuter. Ce que je fais dans les minutes qui suivent.

 
3 jours plus tôt...

Stairway to Heaven


L'antre du Pigeon

 
Sur la glace

Urgel Bourgie sera en grève aujourd’hui à partir de huit heures ce matin. Faudra prévoir la glace.

26.11.03

 
L'Amical des Diaristes

L'Amical des Diaristes


Hier, j'ai découvert le local de l'Amical des Diaristes en empruntant une ruelle du centre-ville. J'ai eu beau frapper à la porte pendant plus de dix minutes, aucune réponse.

20.11.03

 
Iglou Iglou Iglou!

J'étais à lire le blog Bertholdien lorsqu'il m'a rediriger vers cette nouvelle: "Marathon de la vodka russe": le vainqueur mort, 5 concurrents à l'hôpital. Du coup je me tord en deux. Se tuer buvant de la Vodka? Combien de litres? Prouve qu'il est plus sage de s'adonner à un marathon de Hot Dog qu'à un marathon de Vodka. Au fait, les médias ne nous informent jamais sur les personnes qui participent à tel marathon (marathon de Hot Dog). Dommage.

 
Same Shit, Different Day

Il y aurait eu un autre suicide ce matin sur la ligne orange. Ils se donnent le mot, vous dites? Pas vraiment. Une étude produite entre 1986 et 1995 révèle que pendant cette période 323 tentatives de suicide ont eu lieux dans le Métro de Montréal. 146 décès dont 79% ont été identifiés comme un suicide. SSDD.

 
Thursday Morning

rue Ste-Catherine


Dead Umbrella


Goin' Up

19.11.03

 
Earlier today

Station Peel


Escaliers roulants


Rue Peel

 
Vomir à s'en découdre la chemise

Le restaurant Alexandre et les danseuses de Chez Parée sont bien heureux, on le sait déjà. Les divers paliers gouvernementaux étant au service de l’entreprise privée, ils ont de quoi se réjouir. Aujourd’hui, le Conseil des services essentiels nous apprend que le transport en commun n’est pas vraiment en soi un service essentiel. Si la Société de Transport de Montréal se voit obligé de maintenir un service minimum aux heures de pointes, ce n’est pas pour faire plaisirs aux usagers. C’est plutôt pour faciliter la tâches aux automobilistes. Pour désengorger les ponts, pour que l’automobiliste moyen ne passe pas 3 heures coincé dans la circulation au lieu d’une heure et demi. Que ceux à qui cela déplait s’offrent une bagnole, une de plus. Kyoto, c’est un resto de Sushi ça? Tout à l’heure : un Raymond, le cul bien assis sur le siège de sa grosse Chrysler stationnée sur une zone pour handicapé. Il n’avait pas la vignette réglementaire. Une vignette, pourquoi une vignette? Reçu aujourd’hui la circulaire promotionnelle de la SAQ. À l’intérieur d’un sac de plastique. Me souviens avoir répondu à un sondage il y a de cela près 4 mois. Quelle est la meilleure façon, selon vous, pour la SAQ de vous faire parvenir sa circulaire promotionnelle? Selon les choix proposés je me souviens avoir répondu le Publisac, il est déjà là. Ou bien par les journaux du week end, comme c’était le cas. Le sondeur suggérait le sac de plastique. J’étais contre. On dirait bien que le bon peuple a une fois de plus fait un choix éclairé. L’humanité court à sa perte. Elle se dope même aux stéroïdes pour y parvenir plus rapidement. Rien ni personne n’y changera quoi que ce soit. L’argent. Pourquoi se faire du mouron avec ça? On s’en fout, non? Allez Germaine, y’a Virginie qui va commencer.

Sur la ligne orange du Métro de Montréal, hier, à l'heure de pointe, un mec se suicide. Du fait le Métro cesse de fonctionner pendant une heure. Ça pestait, oh que ça pestait parmi les usagers déjà passablement échaudés. Mais le mec, lui, c'était qui? Qu'est-ce qui a bien pu le pousser à poser un tel geste? Pourquoi tant de mecs se suicident-ils dans le Métro et sur le pont Jacques-Cartier? Les usagers sont aussi cons que les automobilistes. Les automobilistes eux, lorsqu'un mec tente de se suicider du haut du pont Jacques-Cartier, descendent de leur voiture et lui crient de sauter pour qu'ils puissent enfin regagner le 450. Tandis que les usagers ne pensent qu'au délais supplémentaire que le mec leur fera subir avant de pouvoir enfin rentrer chez eux.

Tout ça est fort décousu, tout croche. Sans fil conducteur. Me donne mal au coeur de vivre au sein de cette société désincarné. Tout est d'un tel illogisme.

 
Go West

Le Grand Prix sera finalement de retour à Montréal l’été prochain. Le patron de chez Alexandre et la rue Crescent au grand complet jubilent de plaisirs. À coups de millions, tonton Ecclestone daigne enfin confirmer le retour de Montréal dans le giron du vroum vroum pige la pitoune. Tommy Kulczyk et la bande de jeunesse au soleil devraient déménager leurs pénates sur la rue Crescent.

 
The golden age of a rotten era

Les méduses argentées rodent dans les couloirs sombres du biodôme de Montréal. Plus hargneuses sur la terre ferme, elle nous zieutent hypocritement pour nous sauter à la gueule au moment où on s’y attend le moins. Et là, inévitablement, lorsque vient le temps de rentrer au bercail, les gens jettent sur nous des regards stupéfaits. L’écoeurement se lit dans leurs yeux. "Non mon petit, ne regarde pas le monsieur, il a été médusé, c’est très laid". La méduse aliénienne dépose au fond de mes tripes la graine embryonnaire d’un prisonnier thoracique.

18.11.03

 
La ville est belle

Les portes menant au Métro étaient verrouillées cet après-midi. Les portes ouvrent dans une heure, me dit une étrange dame au chapeau plumé. La grève. Et les usagers de s’entasser une fois la première rame de Métro arrivé à quai. Ne manque que les poules et les ânes. En fait, non. Il n’y avait que ça dans le wagon, des poules et des ânes. Hi-han, Georges, hi-han. L’avenir est dans le plastique. Plastique extrait à même les usagers de la STM. La matière première a des allures douteuses. Le même plastique utilisé pour la fabrication des godes bon marché des pseudos sweat-shop de la rue Chabanel. À moins que ce ne soit le textile? J’use la patience de la semelle de mes godasse défraîchies. Hi-han.

16.11.03

 
À votre bon coeur

Je croyais que le Métro roulait encore. Non. Non, la porte est fermée, pauvre con, tu vois bien que c’est fermé. Me suis retrouvé affalé près de l’arrêt de l’autobus de nuit, elle allait arriver 25 minutes plus tard. J'ai souris bêtement, j’avais eu la brillante idée de glisser une Labbat dans la poche de mon manteau. Et le clodo d’attendre l’autobus. Dans la brume, devoir plisser les yeux… c’est un autobus, ça? Non. Où sont mes clopes? Et mon briquet? Ah, là. La nuit est froide, la terre, gelée et humide, me gèle le cul et je m’en fout. Un autobus est arrêtée devant moi. Le chauffeur ouvre la porte et gueule "Vous prenez l’autobus?" Ouais mon brave, que je le prend. J’arrive. Viens Germaine, le monsieur nous donne un lift. Loque à temps partiel, dur métier.

15.11.03

 
Soupe à la poussière

Trouvé des microfilms dans les poches d’un nénuphars aux ovaires toxinées d’amour et d’eau fraîche. Du coup j’ai peur. Peur du mal qui pourrait ronger mes entrailles. Me ronge les ongles en songeant aux aventures hospitalo-tragiques que je pourrais vivre dans le futur de mon passé. Je danse pas dans un bar. Je danse dans un brouillard barbituriquiéen. Je roule, je fond et il fait noir.

 
Chiche!

On m'a parfois soupçonné de ne pas être celui que je prétendais être. Le Réal du JOURNAL de RÉAL. Le Réal d'Amèriq. Ou plutôt de me réfugier derrière eux, de me tenir pénard dans la cyber pénombre. Injustifiés à tout coups, ces soupçons. Ceux qui me connaissent et me côtoient parfois en personne le savent pertinemment bien. Cependant, j'ai parfois été l'instigateur de quelques hoax bien amusants. Comme le journal de Mr. Net, le mec qui ne faisait que déblatérer sur la vacuité de son être et son environnement. N'a pas vécu très longtemps celui-là. Et cet Hannibal Lecteur qui tentait de mettre sur pied un concours bidon ayant pour but de foutre la bisbille dans le monde mièvre et mielleux du diarisme soporifique de l'époque. Jamais personne n'a fait le lien entre moi et eux. Pourtant. Donne presque le goût de mettre en chantier un blog totalement fictif. Juste pour savoir où ça pourrait mener.

 
Les readers digestes

À la lecture de certains commentaires dont je n’avais pu prendre connaissance because le code dépassé, je me suis laisser toucher par certains d’entre vous. Fait plaisirs. Comme une accolade sur le qui-vive. Étrange, cette relation. Thanks for reading.

 
Une suédoise au bout du rouleau

Cottonelle


Innocemment, le Réal se rend chez le refourgueur de pelules pour s’y procurer, une fois de plus du papier hygiénique. Ah, un rabais substantiel sur la marque Cottonelle! Mais attention, ce qu’il a de particulier, ce Cottonelle, c’est qu’il nous offre la chance de gagner une rutilante Volvo, rien de moins. Et pas de n’importe quelle manière, que non. Un message nous disant si oui ou non nous sommes gagnant apparaît à la fin du rouleau. Les gens de chez Kimberley Clark ne manquent pas d’imagination. Ce qui me fait penser, pourquoi les compagnies de papier hygiéniques ne récupéreraient pas le diarisme en ligne? J’imagine facilement le plaisirs et le bonheur de découvrir une entrée de Brigitte Gemme du feu journal en ligne Montréal, Soleil et Pluie sur chacun des morceaux de papier hygiénique. J’serais le premier à m’en procurer en cas de constipation passagère. Pourrait même être couvert par la RAMQ. Dans mes rêves les plus fous, ce serait aussi une excellente façon de publier Amèriq.

13.11.03

 
La réalité mord

"Say the secret word and win a hundred dollars. George, who are our first contestants? George...? Are you there, George?"
- Groucho Marx
You Bet Your Life

"Now you have the money, Ellen, and that's yours to keep. Unless, of course, you'd like to trade it for what's behind the curtain."
- Monty Hall
Let's Make a Deal

"You will have thirty seconds, and please remember that your answer must be in the form of a question."
- Art Fleming
Jeopardy

"The ultimate game show would be one where the losing contestant was killed."
- Chuck Barris
The Gong Show

"You did not tell the truth and so you will have to pay the consequences."
- Bob Barker
Truth or Consequences

"And now our contestants are in the isolation booths."
- Jack Barry
Twenty-One

"I like to think I'm quite an engaging bloke, really. People I meet consider I'm schizophrenic just because I'm completely different offscreen than I am before the cameras..."
- Nicholas Parsons
Sale of the Century

"Do you know why they call me the Count? Because I love to count! Ah-ah-ah."
- The Count
Sesame Street

"I don't care if you win or lose, just as long as you win."
- Vince Lombardi
Ex-Green Bay Packers Head Coach

"Mother! Mother! Mother! Mother!"
- The Reverend Jim Jones, at the moment of his apostasy

 
Comment taire

Qu’apprend-je? Le bidouilleur à commentaires indique 0 même si ce n’est pas vraiment le cas. Z fut assez gentille pour me souligner l’incohérence par courriel. Ce fut la seule, d’ailleurs. Pas le choix : je déclare mamzelle Z, lectrice du mois de novembre. Vais tenter de mettre le doigt sur le bobo en espérant qu’il soit exempt de la bactérie mangeuse de chaise. Ferai aussi la tournée des commentaires pour y répondrent si l’occasion s’y prête. Dire que j’étais à remplir le pompeux afin d’éliminer le dit outil.

Update: voilà, c'est fait. Fallait simplement modifier l'ancien script par le nouveau. La tournée suivra.

9.11.03

 
AC

D'un bout à l'autre de la 20. De la 40. Par le fleuve, par les voies aériennes, par les voies urinaires. Il leur pisse à la gueule. Se gèle le cerveau dans le caniveau. Une main tendu, la barbe longue et sale, témoin de son cheminement. Descendant l'escalier tête première pour traverser la porte fenêtrée des regards réprobateurs contemporains. There is no life. Le diacre pédophile souligne l'arrivée de son règne en sonnant les valseuses du jeune homme nouveau. Come in, my sweet pretty little child. S'endormir nu, couvert de chimères. L'enfer est pavé de bonnes fellations. I'm on a highway to elle.

 
DC

J’ai sentis la lame fendre ma peau. Je l’ai sentis se frayer un chemin entre mes côtes. Pour atteindre mon trou noir de coeur. L’avaleur de bons sentiments. Rien ni personne n’en ai jamais ressortis indemne. Quelques foetus, des nonnes et des princesse déchues. Dirty deeds done dirt cheap. I’m Michael Myers, unkillable, unlikkable.

4.11.03

 
Audrey

Audrey de Montigny, quatrième au concours Canadian Idol, désire maintenant se faire appeler Audrey. "Mon nom d'artiste, c'est Audrey. Quand je signe des autographes, c'est toujours Audrey. Audrey de Montigny, c'est long à dire. Et c'est compliqué pour les anglophones". Ah, ce que nous sommes distinct! Distinctement merdiques et colonisés.

2.11.03

 
Santa Thornton

Santa does exist.

ho! ho! ho!

 
Fish sticks

Découvert il y a deux jours, dans les catacombes du centre de la bonne bière: les bâtons cassés de Garon et de Potvin. Hier soir, celui de Lindros. Les enchères débutent à 50 cents.

 
Ameriq's lot

Le jeune Glick flotte derrière ma fenêtre, j’habite au deuxième étage. Let me in, we’ll have a hell of a time, qu’il me dit. Son teint livide ne me dit rien qui vaille. La nuit prochaine, peut-être. Got to find a father Callahan of my own.

Archives

02/01/2003 - 03/01/2003   03/01/2003 - 04/01/2003   04/01/2003 - 05/01/2003   05/01/2003 - 06/01/2003   06/01/2003 - 07/01/2003   07/01/2003 - 08/01/2003   08/01/2003 - 09/01/2003   09/01/2003 - 10/01/2003   10/01/2003 - 11/01/2003   11/01/2003 - 12/01/2003   12/01/2003 - 01/01/2004   01/01/2004 - 02/01/2004   02/01/2004 - 03/01/2004   03/01/2004 - 04/01/2004   04/01/2004 - 05/01/2004   05/01/2004 - 06/01/2004   09/01/2004 - 10/01/2004   10/01/2004 - 11/01/2004   01/01/2005 - 02/01/2005   03/01/2005 - 04/01/2005   03/01/2006 - 04/01/2006   06/01/2006 - 07/01/2006   11/01/2006 - 12/01/2006   12/01/2006 - 01/01/2007   01/01/2007 - 02/01/2007   03/01/2007 - 04/01/2007   04/01/2007 - 05/01/2007   11/01/2007 - 12/01/2007   01/01/2008 - 02/01/2008   02/01/2008 - 03/01/2008   09/01/2008 - 10/01/2008   04/01/2009 - 05/01/2009  

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Abonnement Messages [Atom]