Amèriq

The only good diarist is a dead diarist...

29.2.04

 
What now?

Aristide est partie en vacances chez ses voisins, en République Dominicaine. Les États-Unis saluent sa décision. Les États sont comme Molson: ils saluent toujours les vrais.

Pendant ce temps, viols et pillages se poursuivent. Les nouvelles vont pas vite à Port-au-Prince. Voyagent à dos de mulets.

Comme si le départ d’Aristide allait propulser Haïti vers de nouveaux sommets démocratiques. Ça fait rires les oiseaux, ça fait chanter les abeilles et ça fait danser les écureuils. La démocratie se gobe comme un acide.

Il est où, le nouveau président? Beau, fin et gentil. À l’écoute du peuple et missionnaire. Il est où? J’espère seulement qu’il prend des notes.

28.2.04

 
YUL

Suis caché sous le siège d’un avion. Partis comme un PET frette net et sec. Quitté le sol sans remord. Quitté le sol pour une dernière fois. Pour pouvoir me crasher dans une fenêtre suspendu dans le ciel. Pour une seconde, ouvrir les yeux sur ma supposé lucidité et faire de moi ce que je pourrais être. Foncer en dedans à la recherche du can’t opener.

There are cries of Get back, Holy fuck, and everyone's favorite in times of trouble, Oh shit. Someone says Don't look at it and someone else says It's pissing lightning in that weirdly matter-of-fact tone one can sometimes hear on cockpit flight recorders, a pilot who's talking without realizing it, who only knows that he's down to the last ten or twelve seconds of his life.

 
Depuis Novembre

Depuis novembre. Errances. Depuis novembre. L’esprit rance.

4.2.04

 
Hombre

Fantasmé ma mort en foulant les chemins enneigés de mon quartier. Un linceul lancé du haut du ciel. Comme les cendres de mes ancêtres, liquéfiées au contact de ma peau. Mourir. Pour que la chaleur de mon corps tombe sous zéro à grands coups de facteur éolien. Là, étendu au beau milieu de nul part. Ma tête tourne. Pour faire du snow sur la complexité de mes paupières nauséabondes. En pensant à toutes celles qui n'aiment pas le Ricard.

3.2.04

 
Travaux en cours

Le dentiste: "Vous me semblez nerveux, m’sieur Yté."

M’sieur Yté : "C’est à cause de la drill que j’ai dans la bouche, docteur."

 
Boom qui peut!

Boom Desjardins s’acoquine avec PKP pour dénoncer les pas fins qui téléchargent ses tounes sur Internet. T’en fais pas mon Boom, te promet de ne jamais télécharger une de tes tounes.

 
Brigitte over troubled water

Brigitte brossait de vieilles dents de plastique. Elle plongeait ses grands yeux bleus dans ceux des vieux. Les vieux ne l’était presque plus, à la longue. Mais la longue ne dure jamais bien longtemps. Exit les grands yeux bleus. Brigitte pensait coiffure il n’y a pas si longtemps. Elle n’y pense plus. Elle regarde son petit frère devenir grand. Les grands yeux bleus se mirent dans le fragile. Derrière elle, les voitures klaxonnent. Les petits coups de mains se transforment parfois en petits coups de pieds. Les bras en signe de croix, sur le pont Jacques-Cartier.

Archives

02/01/2003 - 03/01/2003   03/01/2003 - 04/01/2003   04/01/2003 - 05/01/2003   05/01/2003 - 06/01/2003   06/01/2003 - 07/01/2003   07/01/2003 - 08/01/2003   08/01/2003 - 09/01/2003   09/01/2003 - 10/01/2003   10/01/2003 - 11/01/2003   11/01/2003 - 12/01/2003   12/01/2003 - 01/01/2004   01/01/2004 - 02/01/2004   02/01/2004 - 03/01/2004   03/01/2004 - 04/01/2004   04/01/2004 - 05/01/2004   05/01/2004 - 06/01/2004   09/01/2004 - 10/01/2004   10/01/2004 - 11/01/2004   01/01/2005 - 02/01/2005   03/01/2005 - 04/01/2005   03/01/2006 - 04/01/2006   06/01/2006 - 07/01/2006   11/01/2006 - 12/01/2006   12/01/2006 - 01/01/2007   01/01/2007 - 02/01/2007   03/01/2007 - 04/01/2007   04/01/2007 - 05/01/2007   11/01/2007 - 12/01/2007   01/01/2008 - 02/01/2008   02/01/2008 - 03/01/2008   09/01/2008 - 10/01/2008   04/01/2009 - 05/01/2009  

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Abonnement Messages [Atom]