INDEXHOMELIENSECRIREENGLISH
CHRYSLER Airflow 1934
AMPHICAR 1964
CADILLAC Touring 1926
CADILLAC Eldorado Brougham 1957-58
CADILLAC Convertible 1966
CITROEN Traction Avant
FERRARI 250 GT Lusso
PONTIAC Fiero GT 1988
IMPERIAL 1955-56
IMPERIAL 1962
IMPERIAL 1981-83
JAGUAR E Type
JAGUAR Mark II
LOTUS Europe Serie 1
MASERATI 3500 GT
MG Midget
MG TF 1500
MORGAN 4/4 Competition 1968
PIERCE ARROW Roadster 1929
ROLLS ROYCE Phantom II 1934
STANLEY Steamer 1924
STUDEBAKER Hawk
Les voitures américaines aérodynamiques
logo CADILLAC dans les années 20
 
CADILLAC 1926
 
CADILLAC Touring 1926 avec dame...
CADILLAC Touring 1926 et le beau ténébreux
     
 

TECHNIQUE

MOTEUR:
8 cylindres en V, alésage: 79 mm, course: 130 mm, cylindrée: 314.5 ci ( 5.15 litres).
Puissance maxi : 80 ch.
Commande des soupapes: soupapes latérales.
Installation électrique: 6 V.

TRANSMISSION:
Trois vitesses. Propulsion.

SUSPENSION:
AV: essieu rigide, ressorts à lames.
AR: pont rigide, ressorts à lames.

DIRECTION:
Vis et galet.

FREINS:
AV & AR: tambours.

PNEUS:
33 x 6.75".

DIMENSIONS PRINCIPALES:
Empattement 351 cm.
Voies AV & AR: 142 cm.
Poids à sec: 2000 kg.

PERFORMANCES:
Vitesse maxi: 120 km/h.
Consommation d'essence: 20 l / 100km.

 
     
 

Dans les années folles, la réputation des Cadillac n'était déjà plus à faire…
Cette compagnie s'était fait remarquer dans les premières années de sa création par ses innovations: l'interchangeabilité des pièces en étant une des plus remarquable, tout autant que le démarreur électrique qui dispensait enfin les chauffeurs de se casser les bras !

Certes, en 1926, on ne parlera pas de révolution technique, les célèbres essieux rigides montés sur ressorts à lames n'ont pas de quoi nous ébahir, tout autant que la boîte de vitesses non-synchronisées, mais c'était le lot de toutes ses contemporaines de luxe ou populaires.

Le moteur a soupapes latérales est quand même un V8, à tout seigneur… C'est déjà depuis 1914 que Cadillac propose ce style de moteur et ce, sans interruption jusqu'à nos jours ( avec des incartades dans les V12, V16, puis plus récemment avec les Cimarron des années 80 de sinistre mémoire dans les quatre et six cylindres, pour finir avec le 6 de la Catera ,qui n'est rien d'autre qu'une Opel cadillacisée !).

Le comportement routier est comparable à ce qui roulait à l'époque, le moteur est plein de bonne volonté dès qu'on l'assiste avec les double-débrayages indispensables.Les freins sont… d'époque !

Le plaisir aujourd'hui n'est pas là ! Si les Cadillac 1926 sont considérées comme des "classiques", c'est évidemment à leur renommée qu'elles le doivent, mais aussi à leur style flamboyant, surtout dans les versions Roadster et Touring, leur finition luxueuse et l'aura qu'elles dégagent.
Toujours prêt à faire un petit tour avec l'ami Gilbert !

 


suivante
...

 


INDEXHOMELIENSECRIREENGLISH