INDEXHOMELIENSECRIREENGLISH
CHRYSLER Airflow 1934
AMPHICAR 1964
CADILLAC Touring 1926
CADILLAC Eldorado Brougham 1957-58
CADILLAC Convertible 1966
CITROEN Traction Avant
FERRARI 250 GT Lusso
PONTIAC Fiero GT 1988
IMPERIAL 1955-56
IMPERIAL 1962
IMPERIAL 1981-83
JAGUAR E Type
JAGUAR Mark II
LOTUS Europe Serie 1
MASERATI 3500 GT
MG Midget
MG TF 1500
MORGAN 4/4 Competition 1968
PIERCE ARROW Roadster 1929
ROLLS ROYCE Phantom II 1934
STANLEY Steamer 1924
STUDEBAKER Hawk
Les voitures américaines aérodynamiques
logo IMPERIAL en 55-56
 
IMPERIAL 1955-56
 
CROWN IMPERIAL 1956, le devant
CROWN IMPERIAL 1956, la nuit
CROWN IMPERIAL 1956, le tableau de bord
CROWN IMPERIAL 1956, le derrière!
CROWN IMPERIAL 1956, l'avant
CROWN IMPERIAL 1956, l'intérieur côté  maître
 
CROWN IMPERIAL 1956, l'intérieur côté chauffeur
 

 

TECHNIQUE

MOTEUR:
1955:
8 cylindres en V, alésage: 97 mm, course: 92 mm, cylindrée: 331 ci ( 5,5 litres).
Carburateur Carter à 4 corps.
Compression: 8,5 : 1, puissance maxi : 250 ch SAE à 4600 t/mn.
1956:
8 cylindres en V, alésage: 100 mm, course: 92 mm, cylindrée: 354 ci ( 5,8 litres).
Carburateur Carter à 4 corps.
Compression: 9 : 1, puissance maxi : 280 ch SAE à 4600 t/mn.

Commande des soupapes: arbre à cames central, poussoirs hydrauliques, soupapes en tête.
Installation électrique: 6 V ( 12V en 1956 ).

TRANSMISSION:
Automatique 2 vitesses. Propulsion.
Commande par petit levier en 55, par boutons-poussoirs en 56.

SUSPENSION:
AV: indépendante, triangles, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs télescopiques.
AR: pont rigide, ressorts à lames, amortisseurs télescopiques.

DIRECTION:
Vis et galet, assistée.

FREINS:
AV & AR: tambours, assistés.

PNEUS:
8,90 x 15".

DIMENSIONS PRINCIPALES:
Empattement 380 cm.
Poids à sec: + de 2400 kg.

PERFORMANCES:
Vitesse maxi: 200 km/h.
Consommation d'essence: 18 l / 100km.

 
     
 

"One million dollars look", c'était le slogan de Chrysler en 1955 quand la compagnie a lancé ses nouveaux modèles !

Le style en était dû à Virgil Exner, auteur de nombreux prototypes de la Chrysler corporation.
Aucun doute là-dessus: il avait un talent fou ! C'est particulièrement vrai à la vue de la nouvelle division : IMPERIAL ! De haut de gamme du groupe, ces luxueuses voitures devenaient une marque à part entière. Il suffit de comparer une Cadillac contemporaine pour comprendre la qualité du design de Virgil Exner...

De plus, bien construites, avec le moteur "Hemi" étonnamment économique et performant pour des véhicules de ce poids, elles tenaient très bien la route, seul le freinage à quatre tambours pouvait parfois laisser à désirer, tout comme la direction super-assistée, donc "insensible", mais là encore rien de bien grave pour une américaine des années cinquante.

La finition intérieure était à la hauteur de ce que l'on attendait d'une voiture de cette classe et les habituels équipements de luxe de l'époque présents. La transmission automatique à boutons poussoirs fit son apparition en 56, ainsi qu'un moteur réalésé plus puissant. Alors que la ligne des sedans et coupés était altérée cette année-là, les limousines reprenaient la ligne de 1955 avec deux petits ailerons arrière.

Malgré tout, les ventes ne furent pas à la hauteur des qualités de ces modèles.
Quant à la version Crown Imperial limousine présentée ici en version 1956, c'est un oiseau rare !

 

 


INDEXHOMELIENSECRIREENGLISH