INDEXHOMELIENSECRIREENGLISH
CHRYSLER Airflow 1934
AMPHICAR 1964
CADILLAC Touring 1926
CADILLAC Eldorado Brougham 1957-58
CADILLAC Convertible 1966
CITROEN Traction Avant
FERRARI 250 GT Lusso
PONTIAC Fiero GT 1988
IMPERIAL 1955-56
IMPERIAL 1962
IMPERIAL 1981-83
JAGUAR E Type
JAGUAR Mark II
LOTUS Europe Serie 1
MASERATI 3500 GT
MG Midget
MG TF 1500
MORGAN 4/4 Competition 1968
PIERCE ARROW Roadster 1929
ROLLS ROYCE Phantom II 1934
STANLEY Steamer 1924
STUDEBAKER Hawk
Les voitures américaines aérodynamiques
logo IMPERIAL en 62
 
IMPERIAL 1962
 
IMPERIAL CROWN 1962
IMPERIAL CROWN 1962
IMPERIAL CROWN 1962
IMPERIAL CROWN 1962
IMPERIAL CROWN 1962

TECHNIQUE

MOTEUR:
8 cylindres en V, alésage: 110mm, course: 100 mm, cylindrée: 413 ci (6,8 litres).
Carburateur Carter quatre corps
Compression: 10: 1, puissance maxi : 340ch SAE à 4600 t/mn.
Commande des soupapes: arbre à cames central, poussoirs hydrauliques, soupapes en tête.
Installation électrique: 12V.

TRANSMISSION:
Automatique 3 vitesses, commande par boutons-poussoirs. Propulsion.


SUSPENSION:
AV: indépendante, triangles, barres de torsion, amortisseurs télescopiques.
AR: pont rigide, ressorts à lames, amortisseurs télescopiques.

DIRECTION:
Vis et galet, assistée.

FREINS:
AV & AR: tambours, assistés.

PNEUS:
235 x 15".

DIMENSIONS PRINCIPALES:
Empattement 328cm.
Poids à sec: 2100kg.

PERFORMANCES:
Vitesse maxi: 200 km/h.
Consommation d'essence: 18 l / 100km.

 
     
 

Depuis la création de la marque Imperial en 1955, les voitures issues de cette division n'avaient qu'un seul but: concurrencer Cadillac de chez General Motors et Lincoln de chez Ford. Il faut bien avouer que la part de marché de la division de luxe de Chrysler était restée très marginale au long des années cinquante, score que les années soixante n'amélioreront guère…

A qui la faute ? Les produits de la marque ne manquaient pas de qualités, mais l'image de marque leur faisait toujours défaut. De plus la politique de la compagnie laissait à désirer: le brillant moteur "Hemi" était abandonné pour des raisons de coûts, et le rajeunissement des carrosseries ne suivait pas le rythme effréné de la concurrence. Les idées ne manquaient pourtant pas à Virgil Exner, patron du style Chrysler.

Après les "rajeunissements" dictés par les voitures de General Motors, les ailerons sont enfin bannis en 1962, et sur la base connue depuis 1957, les Imperial 62 commencent à retrouver un style plus pur, bien que certains détails, tel les phares rapportés à l'extérieur de la carrosserie et les feux au-dessus des ailes arrière apportent la touche rétro qui leur donnent aujourd'hui le charme que leur rareté ne fait qu'accentuer.

Ah ! Les belles années...

 

 


INDEXHOMELIENSECRIREENGLISH