INDEXHOMELIENSECRIREENGLISH
CHRYSLER Airflow 1934
AMPHICAR 1964
CADILLAC Touring 1926
CADILLAC Eldorado Brougham 1957-58
CADILLAC Convertible 1966
CITROEN Traction Avant
FERRARI 250 GT Lusso
PONTIAC Fiero GT 1988
IMPERIAL 1955-56
IMPERIAL 1962
IMPERIAL 1981-83
JAGUAR E Type
JAGUAR Mark II
LOTUS Europe Serie 1
MASERATI 3500 GT
MG Midget
MG TF 1500
MORGAN 4/4 Competition 1968
PIERCE ARROW Roadster 1929
ROLLS ROYCE Phantom II 1934
STANLEY Steamer 1924
STUDEBAKER Hawk
Les voitures américaines aérodynamiques
logo MORGAN
 
MORGAN 1600 4/4 Compétition 1968
 
MORGAN 4/4 Competition 1968
MORGAN 4/4 Competition 1968
MORGAN 4/4 Competition 1968
MORGAN 4/4 Competition 1968, le tableau de bord

TECHNIQUE

MOTEUR:
4 cylindres en ligne, alésage: 81 mm, course: 77.6 mm, cylindrée: 1599 cm3.
Compression: 9.0 : 1, puissance maxi : 78 ch SAE à 5200 t/mn.
Carburateur Weber double-corps.
Commande des soupapes: arbre à cames latéral, soupapes en tête.
Installation électrique: 12 V. Batterie: 32 Ah.

TRANSMISSION:
Manuelle 4 vitesses synchronisées + marche arrière. Propulsion.

SUSPENSION:
AV: indépendante, pivots, ressorts hélicoïdaux.
AR: pont rigide, ressorts à lames.

DIRECTION:
Crémaillère.


FREINS:
AV: disques. AR: tambours.

PNEUS:
185 x 15".

DIMENSIONS PRINCIPALES:
Empattement 244 cm.
Voie Av & AR: 119 cm. Longueur: 366 cm. Largeur:142 cm.
Hauteur: 132 cm. Poids à sec: 800 kg.

PERFORMANCES:
Vitesse maxi: 150 km/h.
Consommation d'essence: 8 l / 100km.

 
     
 

Parler des Morgan relève de la gageure, puisque c'est sans aucun doute la seule marque vivante (et bien vivante!) qui persiste à fabriquer des voitures selon une technologie d'un autre âge, celui d'avant la dernière guerre mondiale. De plus, le style de la carrosserie n'a virtuellement pas changé depuis le milieu des années cinquante. Le phénomène Morgan est sans doute plus sociologique que technique, puisque depuis plusieurs décennies, ces voitures, non seulement trouvent acquéreurs, mais les carnets de commande ne désemplissent pas ( 3 à 4 ans d'attente aujourd'hui !)...

A l'heure où Rolls Royce, un des derniers bastions de la tradition et du savoir-faire britannique, passe sous la coupe d'un marchand de voitures du peuple, la compagnie Morgan continue à fabriquer à la main et à l'unité des voitures (que les clients s'arrachent à des prix qui n'ont rien de "donnés"), dont les caractéristiques techniques remontent à la préhistoire automobile...

Pourquoi ? Là encore, le charme "british" opère: une ligne désuète, mais tellement hors normes qu'elle en devient séduisante et qui fait oublier tous les défauts que l'on savait si bien pardonner à tous ces roadsters anglais: une habitalité dérisoire, une ergonomie inexistante, une étanchéité qui n'en a que le nom, des qualités de confort qui se résument à la vue et à l'odorat...

Certes les qualités routières ne sont pas si insipides et la tenue de route parfaitement adéquate, d'autant plus que les sensations sont ici aussi impressionnantes...

La Morgan de notre ami Roger présentée ici est une "Four/Four" 1968, ce n'est plus une voiture: bichonnée, carressée, chouchoutée, c'est une maîtresse.

 

 


INDEXHOMELIENSECRIREENGLISH