INDEXHOMELIENSECRIREENGLISH

CHRYSLER Airflow 1934
AMPHICAR 1964
CADILLAC Touring 1926
CADILLAC Eldorado Brougham 1957-58
CADILLAC Convertible 1966
CITROEN Traction Avant
FERRARI 250 GT Lusso
PONTIAC Fiero GT 1988
IMPERIAL 1955-56
IMPERIAL 1962
IMPERIAL 1981-83
JAGUAR E Type
JAGUAR Mark II
LOTUS Europe Serie 1
MASERATI 3500 GT
MG Midget
MG TF 1500
MORGAN 4/4 Competition 1968
PIERCE ARROW Roadster 1929
ROLLS ROYCE Phantom II 1934
STANLEY Steamer 1924
STUDEBAKER Hawk
Les voitures américaines aérodynamiques

logo STUDEBAKER
 
STUDEBAKER "Hawk"
 
STUDEBAKER Golden Hawk1957
STUDEBAKER Gran Turismo Hawk
STUDEBAKER Gran Turismo Hawk, l'intérieur

TECHNIQUE

MOTEURS:
6 cylindres en ligne: 2779 cm3 (169.6 ci).
Soupapes latérales, puissance de: 85 ch (1953) à 101 ch.
Nouvelle culasse et soupapes en tête (1960-64): 112 ch.
8 cylindres en V:
De:
232.6 ci (3811 cm3) et 120 ch (1953), 127 ch (1953-54).
Puis:
224.3 ci (3675cm3) et 140 ch, 259.2 ci (4247 cm3) et 185 ch (1955-56).
En passant par:
moteur Packard 352 ci (5768 cm3) et 275 ch (1956).
Et:
289 ci (4735 cm3) de 170 ch (1956) à 275 ch avec compresseur (1957-58).
Pour finir: 259.2 ci (4247 cm3) de 180 ch (1959-62).
289 ci (4735 cm3) de 210 ch (1960-64).

OUF !!!

TRANSMISSION:
Propulsion.
Trois vitesses (deux synchronisées), overdrive (option), boîte automatique (option).

SUSPENSION:
AV: triangulé, ressorts hélicoïdaux.
AR: essieu rigide, ressorts semi-elliptiques.

FREINS:
AV & AR: tambours.

DIMENSIONS PRINCIPALES:
Empattement: 197 cm.
Longueur: 518 cm.
Poids à sec: environ 1300 à 1500 kg.

PERFORMANCES:
Vitesse maxi: 140 à + de 200 km/h.
Consommation d'essence: 15 à 20 l / 100km

 
     
 

Coup de génie en 1953: Raymond Loewy présente la ligne de la nouvelle série de coupés à deux portes et six places sous les appellations de "Champion" et "Commander", puis "President" en 1955.

La ligne est fabuleuse, racée, aérienne, du jamais vu en Amérique où une grande et grosse voiture doit paraître au moins ce qu'elle est... Les chromes soulignent la ligne svelte , les proportions sont idéales: long capot, habitacle lumineux, toit fuyant résolument sportif, poupe effilée... La version "Hard Top" étant la plus élégante avec ses portes sans montants.

Si la voiture n'a pas changé structurellement au cours de sa longue carrière ( 11 ans, dans ces années où les modèles changeaient annuellement! ), l'année 1956 voit apparaître l'appellation "Hawk" qui sera utilisée à toutes les sauces. Qu'on en juge: Flight Hawk, Power Hawk, Sky Hawk, Golden Hawk. Le capot change d'aspect, mais à notre avis, pas toujours partagé, sans dégrader la ligne. Il n'en est pas de même pour les ailerons qui s'élèveront d'année en année et ne seront terrassés qu'en 1962!

Il faut dire que c'était la mode et que les stylistes de Studebaker-Packard, sans doute contraints à faire des économies, ont commis bien d'autres horreurs (cf: les ignominieux ajouts des Packard 1958 à carrosseries Studebaker).

La Silver Hawk s'ajoute à la gamme alors que Flight et Power disparaissent en 1957, Golden en 1959, Silver en 1960 ! Pour finir sous le seul nom de Hawk en 1960-61, et laisser la place en 1962 à la Gran Turismo Hawk, laquelle abandonne définitivement les ailerons des "fifties" et se pare d'un toit plus angulaire et plus dans l'air du temps, et cette fois-ci encore, le résultat est convaincant. N'oublions pas que ce dessin date de 1953 et qu'en 1964, Chevrolet entre (tous les) autres en est à une dizaine de "refontes"stylistiques !

Parler des Studebaker en matière de conduite, d'agrément, de plaisir enfin, relève de la gageure. Comme bien des "américaines" de l'époque, conduire une Flight Hawk 1956 de 100 ch, plutôt rustique avec un bon vieux "six" à soupapes latérales, et une Golden Hawk dotée d'un V8 compressé de 275 ch, avec l'air climatisé et le tout-électrique qui faisait bien des envieux à l'époque, l'ensemble sous une carrosserie et un châssis plus ou moins identiques (ce qui n'est pas tout à fait vrai) revient à comparer...

L'incomparable!

Les points communs? Une excellente tenue de route, malgré l'archaïsme technique, un freinage très convenable, bien que "tangent" dans le cas de la Golden Hawk à compresseur en cas d'abus, un confort... américain, et le plaisir de voir cette voiture...

Monsieur Loewy, vous saviez faire de bien jolies choses...

suivant...

 


INDEXHOMELIENSECRIREENGLISH