PIONEER 10 ERRE DANS LA GALAXIE

LOS ANGELES (AP) Pioneer 10, l'aventure continue. Après 25 ans de voyage et quelque dix milliard de kilomètres parcourus, la sonde Pioneer 10, porteuse d'un message terrestre à l'univers, poursuit sa course inexorable hors du système solaire, mais son pouls faiblit de plus en plus.

Lancée le 2 mars 1972, Pioneer 10 est le premier objet de fabrication humaine à-être sorti de notre système solaire. Aujourd'hui, aucun autre objet de l'homme ne se trouve aussi loin de la planète mère. Pas mal pour un satellite dont la mission d'ongine devait durer... 21 mois.

A la NASA, le Centre de recherches Ames continue à recevoir des renseignements du voyageur sur les champs magnétiques, vents solaires et autres particules cosmiques rencontrées. Mais le vétéran est désormais trop fragile pour se livrer à des expériences scientifiques. Le peu d'énergie qui lui reste suffit tout juste à mener à bien l'un de ses onze programmes originaux.

«Pioneer 10 a très bien travaillé et mérite de prendre sa retraite», constate B.J. O'Brien, directeur de la conception du satellite pour la société TRW,lui-même à la retraite de puis 1988. Le signal radio de la sonde met neuf heures et 15 minutes à atteindre la Terre. A l'arrivée, ce n'est plus qu'un infime «bip bip». Peu après son lancement, Pioneer 10, bébé de 260 kilos, s'était habilement faufilé au milieu de la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter. Une collision avec le moindre «petit pois» cosmique aurait pu lui être fatale.

En décembre 1973, la sonde envoya son premier reportage sur Jupiter, avant d'utiliser la force gravitationnelle de la planète géante pour reprendre de 1'élan dans l'espa ce. Pendant que la sonde était derrière Jupi ter, la NASA perdit le contact. «Ce furent deux heures d'attente insupportable, se souvient Ed Wheeler, ingénieur de TRW. Puis, notre bébé, bien sûr, ressortit de l'au tre côté de la planète.»

Les scientifiques applaudirent lorsque Pioneer 10 fut catapulté à la vitesse de 138 397 km / h pour faire le saut dans l'inconnu. Sa vitesse de croisière actuelle n'est plus que de 48 278 km/h et les 9,6 milliards de kilomètres arpentés re présentent 1'équivalent de 300 000 révolutions autour de la Terre. La NASA laisse désormais voguer Pioneer 10. A sa vitesse actuelle, la sonde croisera, dans environ 32 600 ans, à quelque trois années-lumière au large d'une étoile nommée Ross 248.

Sur ses flancs, Pioneer 10 transporte en direction d'éventuels mondes inconnus la carte d'identité de notre planète bleue: une plaque d'aluminium couverte de symboles, parmi lesquels un dessin représentant des humains des deux sexes: la main droite de l'homme est levée en signe "universel?" de paix. Les neuf planètes de notre système solaire y figurent, la route parcourue par Pioneer 10, ainsi que la distance et la direction par rapport au soleil de 14 céphéides (étoiles à intensité luminueuse variable).



J. de Québec, 9 mars 1997
Retour aux archives