La page de généalogie de

Michel Barbeau

 

Ce site est inscrit à:


 Mots clés : Conférencier, Généalogie, genealogy,huguenots, genealogie, Quebec, Barbeau, Duberger, crimes, épidémies, Nouvelle-France, Dugua de Mons, théâtre

|Qui suis-je | Conférences disponiblesLe coin des huguenots | Ma généalogie | Sites intéressants |
|Huguenots in New-France| Fichier des huguenots en Nouvelle-France/Huguenots database |
| Livres anciens et livres usagés |

Qui suis-je ?

Je fais de la généalogie depuis 20 ans. Formateur de profession, je suis retraité d'Hydro-Québec depuis 2004 où j'étais responsable de la formation informatique.  J'ai été deux ans président du Club de généalogie d'Hydro-Québec et le rédacteur de La Lignée, le bulletin de ce club. Jai développé un cours d'initiation à la généalogie. Je suis membre de la Société Généalogique Canadienne Française.

. Mes travaux de recherche ont portés entre autre sur les huguenots en Nouvelle-France et sur la famille Duberger. J 'ai publié des articles dans Mémoires de la Société de Généalogie Canadienne Française sur Bertrand Courtois et sa famille et sur Pierre Dugua Demons. J'ai été pendant 3 ans guide bénévole au Château Ramezay. Auteur de plusieurs conférences que je dispense depuis 20 ans dans les différentes sociétés d'histoire et de généalogie du Québec. Je donne également des conférence à l'université du troisième âge de l'université de Sherbrooke.

Je suis également auteur de pièces de théâtre. J'ai écrit cinq pièces de théâtre, des comédies qui ont fait l'objet de plusieurs représentation par des troupes de théâtre amateur. Les troupes intéressées peuvent consulter le résumé de mes pièces en cliquant sur le lien suivant: Théâtre

,


Retour

Conférences

J'offre des conférences sur plusieurs sujets portant sur la généalogie et l'histoire. On peut me rejoindre pour retenir mes services à titre de conférencier au (450) 444-6791. On peut aussi me rejoindre par courriel à barbeau.michel@usa.net

Voici la liste des conférences disponibles:

Les huguenots en Nouvelle-France

Le but de la présente conférence est de mettre en lumière le rôle que jouèrent ces protestants français dans la découverte et la colonisation de l'Amérique,  de remettre les pendules à l'heure face au mythe que plusieurs historiens et généalogistes (dont le célèbre Mgr Tanguay) ont entretenu par le passé à l'effet que les colons de la Nouvelle-France étaient tous issus de familles de confession catholique et romaine.  Ils tentèrent aussi de minimiser l'importance de protestants dans la colonisation de l'Amérique.La Nouvelle-France étant terre interdite pour les huguenots après la révocation de l'édit de Nantes. Plusieurs huguenots immigrèrent aux États-Unis, ce fait a-t-il influencé le sort de la Nouvelle-France? La présente conférence ne s'attarde qu'aux protestants de confession calviniste venus de France pour la période s'étendant de 1534 à 1760. Une liste des huguenots en Nouvelle-France est aussi présentée. Cette conférence a été dispensée dans plus d'une trentaine de société d'histoire et de généalogie.

Durée 1h30

Le texte de la conférence est disponible sous de CD-ROM en version Acrobat au coût de $10. Des frais de poste s'ajoute pour les commandes postales

Retour

Les crimes en Nouvelle-France

Dans cette conférence je fais un portrait de la criminalité en Nouvelle-France de la période s’étendant des voyages de découverte jusqu’à la fin du régime français (1760). J'y décris également l’organisation de la justice selon les périodes et examiner les principales catégories de crimes et les peines qui en découlent.  Plusieurs exemples de crimes y sont évoqués.

Sujets traités :

1.      Introduction

2.      L’organisation de la justice selon les périodes

3.      Les catégories de crimes et leurs châtiments

4.      Quelques statistiques sur la criminalité

5.      Quelques exemples pour chacune des catégories

6.      Conclusion

Durée : 1h30 heures

Venez faire un petit test pour valider vos connaissances des termes juridique ancien:

Accès au test (Soyez patient, le temps de chargement peut durer quelques secondes)

Retour

Les épidémies en Nouvelle-France

Même si  Pierre Boucher affirmait que le climat de la Nouvelle-France était meilleur qu’en France et qu’il y avait moins de maladie, ils n’en demeure pas moins que pendant toute la période du régime français des épidémies ont frappées la colonie et ont été responsables de plusieurs mortalités.  75 à 80% de la population amérindienne a été décimée par les épidémies.  Souvent un passager sur trois des bateaux amenant des colons en Nouvelle-France mourrait durant la traversée.  Ce sont là quelques aspects des épidémies qui seront abordés durant la conférence.

Plan de la conférence

         Les différentes maladies responsables des épidémies en Nouvelle-France (1534-1760)

         Les modes de propagation de la maladie

         Chronologie des épidémies

         Les traitements

         Les effets des épidémies sur notre histoire

         Conclusion

Durée : 1h30

Retour

Les grandes épidémies au Québec de 1760 à la première moitié du 20ième siècle

L’arrivée massive d’immigrants irlandais et les conditions d’insalubrités, la résistance à la vaccination ont permis l’éclosion d’importantes épidémies au Québec au 19ième siècle. Parmi ces maladies citons le choléra, le typhus,  la variole, la diphtérie et la tuberculose. Le début du 20ième siècle sera marqué par l’épidémie de grippe espagnole. On assistera aussi à l’éclosion de la poliomyélite dans les années 50.

Plan de la conférence 

Durée : 1h30


Pierre Dugua de Mons fondateur de Québec et père de la Nouvelle-France?

Dans la plupart de livres d’histoires d’avant 1950 et surtout dans les livres scolaires Pierre Dugua de Mons est absent où au mieux on décrit son apport dans une ou deux ligne. Le personnage que l’on met en vedette est Champlain. Pourquoi est-il un grand négligé de notre histoire? Le but de la conférence est d’essayer de rétablir le rôle réel joué par Pierre Duga sieur de Mons et de voir si l’affirmation de l’historien Marcel Trudel qui suit se vérifie :

« Sans lui (Dugua) on peut présumer qu’il n’y eût pas eu de Champlain ". Et qui sait si la ville de Québec aurait été fondée française ? » (Marcel Trudel)

Durée 1h30

Retour

Histoire des origines de la population du Québec 1608-1860

Cette conférence dresse un historique des différentes vagues d'immigration qui ont concouru à la constitution de la population du Québec de 1608 à 1860. La connaissance de ces faits peut permettre de guider les généalogistes dans la recherche de ses ancêtres.

Sujets traités :

         L’immigration en Nouvelle-France

         Le régime anglais

Durée 1h30


Le rôle de la Compagnie du Saint-Sacrement et des dévots en Nouvelle-France

L’histoire officielle de la Nouvelle-France passe presque complètement sous silence le rôle d’une société secrète fondée en France appelée « La compagnie du Saint-Sacrement de l’autel », une sorte d’Opus Dei du XVIIième siècle qui est responsable entre autre de la fondation de Montréal. Plus encore, cette compagnie a eu la haute main sur la nomination des administrateurs de la Nouvelle-France et elle noyauta  les institutions d’éducation, de charité et de santé de l’époque. Dans cette conférence nous allons tenter de lever le voile sur cette société de catholiques fondamentalistes. Elle est  en grande partie responsable de l’exclusion des protestants de la Nouvelle-France.  Elle implanta une morale religieuse très stricte qui a perduré au Québec jusque dans les années 60.

Durée 1h30


Les huguenots en Nouvelle-France

Contrairement à ce que certains historiens et généalogistes le prétendaient, les premiers colons de la Nouvelle-France ne furent pas tous des catholiques bons teints. Un certain nombre pratiquait le Calvinisme. Nous le savons, soit parce qu'ils furent baptisés dans un temple protestant en France ou qu'ils furent forcés d'abjurer leur religion en Nouvelle-France. Certains de ces huguenots, s'établirent comme colons et d'autres ne furent que de passage dans la colonie. J'ai identifié de façon certaine, 230 huguenots en Nouvelle-France. Je suis à rédiger un dictionnaire de ces personnes. L'ouvrage comprendra une partie expliquant le rôle des huguenots dans la découverte et la colonisation de la Nouvelle-France ainsi que des informations sur leurs origines les conditions de vie qu'ils rencontrèrent ici. La deuxième partie donnera une courte biographie de chacun des huguenots identifiés. Il est fort possible que ce nombre fut plus grand, plusieurs ayant réussi à passer inaperçus. Des recherches en France permettront d'en identifier d'autres.

Ce site étant en construction, je fournirai plus tard d'autres informations sur les huguenots. J'invite ceux qui auraient des informations sur les huguenots en Nouvelle-France à me les communiquer.

H

  Fichier des huguenots en Nouvelle-France /Huguenots database

Les morts accidentelles et violentes sous le régime français

En Nouvelle-France les causes de décès furent multiples. A part les épidémies et les autres maladies non épidémiques les habitants furent victimes de morts accidentelles et violentes. Pour la même période le taux de mortalités dues aux causes accidentelles fut plus élevé qu’en France comme l’écrivent en 1740 l’intendant et le gouverneur. . Plus de 2000 colons périrent de manières accidentelles ou violentes. Cela tient à la rigueur du climat, aux modes de transport par voie d’eau, à la dureté des travaux et aux multiples guerres. Dans cette conférence, nous allons aborder ces différentes causes de décès : Noyades, naufrages, guerres, incendies, accidents de toute nature, les duels, les  meurtres et les exécutions.

Durée 1h30


Les Irlandais en Nouvelle-France

Contrairement à l’idée reçue que l’immigration des Irlandais au Canada commence au 19ième siècle. Nous retrouvons plusieurs Irlandais qui s’établirent en Nouvelle-France dès le 17ième siècle. Les Irlandais comptaient pour 5% des familles de la Nouvelle-France. Dans cette conférence nous verrons quelles ont les raisons ou les circonstances qui ont amené ces Irlandais en Nouvelle-France, quel a été leur apport à la Nouvelle-France. Plusieurs famille francophones ont des ancêtres Irlandais avec un patronyme soit francisé ou avec un patronyme carrément d’origine irlandaise qui datent de la Nouvelle-France. Le célèbre Louis Riel est un descendant d’Irlandais établi en Nouvelle-France. Nous verrons également au cours de la conférence la biographie de quelques autres ancêtres irlandais.

Durée 1h30


L’immigration germanique au Québec du 17ième au 18ième siècle

Dix-huit pourcent des familles québécoises comptent un ancêtre ayant pour origine un des pays germanophones d’Europe. L’immigration d’individus provenant de pays germaniques a commencé  dès le dix-septième siècle  et a connu quatre grandes vagues jusqu’à la fin du dix-huitième siècle.  Nous allons voir dans cette conférence les circonstances de cette immigration et faire le portrait de plusieurs de nos ancêtres allemands.

Durée de la conférence : 1h30


 

Les Écossais au Québec 1620-1870

Plusieurs familles francophones du Québec ont des ancêtres écossais. Certaines familles portent toujours le nom de leur ancêtre, c’est le cas par exemple des Blackburn et des Fraser.  Leurs ancêtres s’étant intégré a la population francophone et s’étant converti au catholicisme. D’autres  Écossais conservèrent  leur langue et leur religion et participèrent à la colonisation du Québec où ils ont agi comme commerçants et concouru au développement du pays.

Nous verrons dans cette conférence les différentes vagues d’immigration des Écossais en présentant également des courtes biographies représentatives des différents groupes d’immigrant écossais. Un aspect qui n’est pas souvent abordé est le fait que plusieurs Écossais nous sont venus de France ou étaient des descendants d’Écossais vivant en France.

Durée:  de la conférence : 1h30


Nouvelle conférence

Les Suisses au Québec 17ième au 19ième siècle

Au cours de cette conférence nous verrons les différentes circonstances de la venue l’établissement des Suisses au Québec. Même s’ils sont moins nombreux que les autres groupes d’immigrants, ils ont joués un rôle dans l’histoire du Québec autant à titre de pionniers, de soldats que d’administrateurs de la colonie. Il y a eu des Suisses dans la plupart des troupes qui sont venus au Québec. De plus des régiments entiers de Suisses ont combattus en Acadie et au Québec. C’est le cas des régiments de Karrer, de Meuron et de Watteville. Plusieurs ce sont établis au pays. Nous verrons comment ils se sont intégrés à la société francophone et anglophone du Québec. Nous verrons aussi leur apport au point de vue social et généalogique, le tout illustré par de courtes biographies d’ancêtres.

Durée 1h30


Article sur les huguenots

Liste de huguenots originaires de Suisse

Les abjurations à Québec en 1665 (Bulletin de recherche historique vol II, 1905)

Où on inhumait les hérétiques autrefois ( Tiré de P-G Roy, les cimetières de Québec)

Site intéressant sur les huguenots

Retour

Huguenots in New-France

If you want to know facts about Huguenots in New-France, here is an english version of a conference I' am giving on that subject. Just click here to acceed the slide and notes

Retour


Généalogie de Michel Barbeau

Ma généalogie ascendante directe

Biographie de mon ancêtre

Mon ascendance complète

Retour

Quelques sites intéressants pour les généalogistes

Retour

Livres

Livres anciens et livres usagés

Faites une visite à ce site pour voir notre choix de livres anciens et usagés à de très bon prix. L'outil de recherche est en anglais mais facile d'utilisation.

Retour


 


 

barbeau.michel@usa.net

 

Vous êtes le visiteur

Ce site à été modifié le 1er janvier 2013