Violette odorante

Nom botanique Viola odorata
Nom français Violette odorante
Nom anglais Violet
Famille Violacées

La violette odorante est originaire de l'Europe, de l'Asie et du nord de l'Afrique. Elle est maintenant naturalisée dans les régions tempérées. Elle a longtemps été cultivée pour son parfum et sa couleur ainsi que pour l'ajouter à divers cosmétiques, breuvages, gelées et sirops. Les anciens Grecs l'avaient adoptées comme symbole de fertilité tandis que les Romains l'employaient dans un vin. Pour Napoléon, c'était l'emblème de son groupement politique. Les violettes sont composées de ionine qui leur donne leur odeur si caractéritique. Depuis plusieurs années l'ionine est fabriqué synthétiquement ce qui a fait décliner la culture de la violette pour l'industrie de la parfumerie. Les violettes étaient utilisées pour leurs propriétés antiseptiques. Les feuilles sont pratiques pour soulager et guérir les blessures. Le liquide extrait des fleurs et des racines a des propriétés expectorantes et émollientes. Les fleurs quant à elles sont riches en vitamine C et sont délicieuses lorsque confites ou ajoutées aux salades. Une consommation importante de feuilles de violettes peut causer des vomissements dûs à l'effet irritant des saponines, que contient la plante, sur le système digestif.

Recettes

Autre(s) espèce(s) ou variété(s) Le genre Viola comprend environ 500 espèces.V. odorata 'Alba'; V. odorata 'Queen Charlotte'; V. odorata 'Royal Robe'; V. odorata 'White Cezar'; V. tricolor (pensée); V. striata; V. diffusa; V. inconspicua; V. patrinii; V. canadensis (violette du Canada); V. labradorica (violette du Labrador); V. sororia (violette parente)
Caractéristiques Plante vivace (d'autres espèces sont annuelles). Zone de rusticité: 5. Hauteur:10-15cm. Fleurs odorantes, pourpres ou blanches
Exigences de culture Ombre partielle. Sol riche et humide. Espacement: 10 cm.
Propagation Semence. Division.
Utilisation Médicinale. Culinaire. Aromatique. Ornementale.
Partie(s) utilisée(s) Fleurs. Feuilles
Maladie(s)/insecte(s) Limaces.

Retour à la page d'accueil
Dernière mise à jour: 12 janvier, 1999