Biographie complète

Né le 5 août 1901 à Saint-Élie d'Orford, près de Sherbrooke, Alfred Desrochers est fils de cultivateur. En 1915, il commence son cours classique au collège Séraphique de Trois-Rivières, mais abandonne ses études en 1918. Il épouse Rose-Alma Brault le 20 mai 1925 et entre, le 13 juillet de la même année, à la Tribune de Sherbrooke où il exerce plusieurs métiers avant de devenir journaliste ; il y restera jusqu'en 1942. Il fonde l'hebdomadaire l'Étoile de l'Est de Coaticook en 1927 et la Société des Écrivains de l'Est. Il reçoit le prix de A.C.J.C. et celui de l'Action intellectuelle en 1930 et le prix David en 1932, pour À l'ombre de l'Orford. Il sert dans l'armée canadienne de 1942 à 1944, puis obtient en 1945 un poste de traducteur au parlement d'Ottawa. En 1946, il revient à la Tribune pour la quitter définitivement en 1952. Après un séjour de deux ans à Claire-Vallée, il s'installe à Montréal en 1953 et travaille pour la Presse canadienne et la télévision. En semi-retraite depuis 1964, il reçoit cette même année le prix Duvernay pour l'ensemble de son oeuvre. L'Université de Sherbrooke lui décerne un doctorat honorique en 1976. Il est fait compagnon de l'Ordre du Canada en 1978. Il meurt à Montréal le 12 octobre 1978. Il était le père de Clémence Desrochers.

(référence: DICTIONNAIRE DES OEUVRES LITTÉRAIRES DU QUÉBEC. II. 1900-1939, sous la direction de Maurice Lemire, Montréal, Éditions Fides, pp.793-794)

 

ALFRED DESROCHERS
1901-1978
 
 
RETOUR PAGE PRÉCÉDENTE