Comment se manifeste le blépharospasme ?

Au début la personne atteinte éprouve certains malaises, comme un clignotement plus fréquent des yeux ou une sensation d'irritation (comme une poussière dans l'œil dont on ne peut se défaire).

Ces malaises apparaissent graduellement et peuvent se manifester en présence de certaines causes déclenchantes, par exemple suite à de la fatigue, une situation de stress, un contact avec une lumière éblouissante ou une tension émotionnelle.

La maladie n'atteint pas de façon préférentielle les gens plus émotifs mais l'émotivité des gens et le stress peuvent s'accompagner d'une accentuation des symptômes.

Comme le temps passe, les problèmes progressent et les difficultés de vivre son quotidien se multiplient. Les obstacles surgissent de partout et rien ne nous averti que nos yeux se ferment. Il faut bien le dire, ce n'est pas par fantaisie que nous portons des lunettes de soleil c'est tout simplement pour cacher notre embarras.

Il doit bien y avoir une solution à notre problème. Alors débute les visites chez le médecin, l'acupuncteur ou le chiropraticien Ces démarches demeurent souvent sans réponse précise, car l'on nous dit qu'il n'y a aucun problème au niveau des yeux. La situation pour nous, devient de plus en plus angoissante. Lorsque nous nous présentons chez le professionnel nous ne nous exprimons peut-être pas d'une manière claire et suffisamment explicite en mentionnant que nous avons un problème aux yeux, en fait le problème se situe au niveau des paupières, évidemment nous en ignorons la nuance. Comme preuve plusieurs personnes se font filmer à la maison durant les spasmes afin de démontrer clairement la situation au médecin.

Les personnes atteintest de blépharospasme ont des yeux normaux. Le trouble visuel découle uniquement de la fermeture des paupières. Les contractions des muscles maintiennent les paupières fermées pendant des périodes plus ou moins longues. Quelquefois d'autres muscles du visage peuvent aussi être affectés; comme ceux du nez, de la bouche et du cou.

Par contre les spasmes disparaissent durant le sommeil. Plusieurs personnes constatent qu'après une bonne nuit, les spasmes ne réapparaissent que plusieurs heures après le réveil.

Le fait de se concentrer sur une tâche spécifique réduit souvent la fréquence des spasmes.

Éventuellement, les spasmes pourraient s'intensifier au point de rendre les patients fonctionnellement aveugles, et les paupières pourraient rester fermées pendant plusieurs heures d'affilée.

Même si on a déjà décrit le blépharospasme une première fois en 1895 dans un journal médical nord-américain, ce n'est que depuis le début des années quatre-vingts que cette maladie a commencé à être un peu mieux connue du monde médical. Des recherches sont alors entreprises de sorte que l'on peut aujourd'hui apporter quelque soulagement aux patients ;toutefois il n'est pas question de guérison pour le moment.

 

retour menu