Portraits 2

De père français / Michel del Castillo---

«J'ai rendez-vous avec mon assassin, c'est mon père, il s'appelle Michel.» Ainsi débute ce récit autobiographique: Michel del Castillo répond à l'appel de son père mourant. Ce «géniteur» dont il a tant espéré et qui l'a tant de fois déçu aurait-il enfin des remords? Pendant plusieurs mois, il essaie de trouver chez ce vieillard un soupçon d'humanité. Et pour le lecteur, il relate le premier face à face de ses vingt ans, alors qu'au bord de l'épuisement, il rejoint à Paris ce père à «la suffisance bourgeoise et aux idées toutes faites, sans une trace de pensée véritable, sans un sentiment authentique.» Et avec tout le talent qu'on lui connaît, il nous livre son désespoir.

De nombreux prix littéraires lui ont été décernés: Prix des libraires pour Le Vent de la nuit (1973), Prix Renaudot pour La Nuit du décret (1981), Prix RTL-Lire pour Le Crime des pères (1992). Son livre le plus connu,Tanguy, a été réédité en 1995.

Le Poids des ombres / Marie Laberge---

En feuilletant le journal, Diane apprend que sa mère, qu'elle n'a pas vu depuis sept ans, s'est suicidée. Le passé refait surface; Diane réalise qu'elle ne s'est jamais libérée de l'emprise de cette mère hors du commun et que la relation amour-haine qui les lie risque de briser sa vie. Certaines pages sont sublimes; malgré cela, je n'ai pas vraiment souscrit au «drame» de l'héroine. À dire vrai, je l'ai trouvée plutôt agaçante. Rien de comparable avec La cérémonie des anges.

Son premier roman, Juillet, a été publié en 1989. Depuis, elle a remporté plusieurs prix littéraires: le Prix des lectrices de Elle-Québec pour Quelques adieux (1992), le Prix des libraires du Québec (1996) et le Prix Ludger-Duvernay (1997) pour Annabelle et le Prix Roman québécois pour La cérémonie des anges (1999).

Les Émois d'un marchand de café / Yves Beauchemin---

Guillaume Tranchemontagne devrait être heureux: son affaire est prospère, il est en relative bonne santé pour son âge, ses enfants travaillent pour lui. Mais voilà, un indicible malaise le tourmente: qu'a-t-il fait de sa vie? Il décide alors de réparer ses erreurs passées et de faire le bien autour de lui. Les bénéficiaires de sa soudaine générosité n'auront pas nécessairement les réactions escomptées et il apprend à ses dépens, dans des revirements tantôt drôles, tantôt tragiques, qu'il vaut parfois mieux laisser les choses comme elles sont.
Extrait et critiques.


Membre de l'Académie des lettres du Québec, Yves Beauchemin est le plus lu des romanciers québécois. Né en Abitibi en 1941, il enseigne à Québec et à Montréal avant de diriger les collections Théâtre et Histoire chez l'éditeur HRW. Parallèment, il signe une cinquantaine de nouvelles pour les revues Sept-Jours et Dimensions et devient recherchiste à la télévision de Radio-Québec. En 1974, il publie L'Enfirouapé, ce qui lui vaut le prix France-Québec 1975. Avec Le Matou (1980), best-seller traduit en dix-sept langues, il s'incrit dans la liste des grands auteurs québécois. Juliette Pomerleau ( Prix du grand public au Salon du Livre de Montréal 1989, Prix Giono et Grand Prix des Lectrice de Elles 1990) confirme son succès.

La tunique d'infamie / Michel del Castillo---

Depuis toujours, un personnage hante l'auteur: l'inquisiteur Manrique. Il entreprend donc de mettre ses pas dans les pas de ce dernier, de son enfance à Soria jusqu'à sa chute à Grenade. Les chapitres alternent: tantôt l'auteur narre certains épisodes de la vie de l'inquisiteur, tantôt celui-ci donne sa vision des choses. Peu à peu, personnage et auteur se dévoilent et se découvrent une certaine communion de pensée, les deux ayant été meurtris et trahis. Et comme toujours, le roman est écrit dans une langue superbe.





Michel del Castillo est né à Madrid, en 1933, de père français et de mère espagnole. Auteur prolifique, son oeuvre raconte son destin tragique: abandon de ses parents et camps de concentration.

Le loup mongol / Homéric--

Pendant vingt ans, Tèmudjin rassemble patiemment autour de lui les clans mongols. Devenu Gengis Khan, il entreprend la conquête du monde asiatique, Chine et Perse comprises. Racontée par son fidèle Bo'ortchou, cette épopée nous éclaire sur l'âme et le génie de celui qui voulut aplanir les dissensions des peuples en leur imposant un Maître unique. Lyrisme, poésie, violence et horreur sont au rendez-vous: âmes sensibles, s'abstenir!

Homéric, de son vrai nom Frédéric Dion, est né en 1954. D'abord jockey puis chroniqueur hippique à Libération, il a écrit plusieurs ouvrages où sa passion occupe l'avant-scène: Ourasi, le roi fainéant, L'Aventure de Mazeppa, Odipe de cheval. Le loup mongol est son premier roman et il lui a valu le Prix Médicis 1998 en plus d'être en lice pour le Prix Océanes 1999.

La petite fille qui aimait trop les allumettes / Gaétan Soucy --

Voilà un roman bien étrange mais combien fascinant. C'est à travers le journal intime d'un «secrétarien» que nous est dévoilé peu à peu le destin de cette famille rongée par la culpabilité et qui ne trouvera pas la rédemption malgré un «Juste châtiment». Gaétan Soucy jongle avec les mots et le lecteur assiste, déconcerté mais ravi, à une prestation de grande qualité.

Gaétan Soucy est né à Montréal, en 1958. Il a étudié la physique, la littérature et la philosophie, et fait de fréquents séjours au Japon dont il parle la langue. Son premier roman, L'Immaculée Conception, est paru en 1994. Il a reçu le Grand prix du livre de Montréal pour L'Acquittement (1998).

En attendant le vote des bêtes sauvages/ Ahmadou Kourouma--

C'est au cours de six veillées qu'un «griot», sorte de troubadour, nous dévoile le destin peu commun de Koyaga, président et ... fripouille. Mais plus que l'histoire d'un individu, c'est le portrait de l'Afrique d'après la colonisation, dont la marche vers la liberté et la démocratie est difficile et compromise par le pouvoir exercé par différents tyrans. Portrait grandement teinté d'humour, brossé à coups d'anecdotes savoureuses d'où la magie n'est pas absente.

 

Né en 1927 en Côte d'Ivoire , Ahmadou Kourouma a d'abord été tirailleur en Indochine avant de connaître plusieurs années d'exil en Algérie, au Cameroun et au Togo. Après des études en mathématique à Paris et à Lyon, il publie en 1976 Les soleils des indépendances et en 1990 Monnè, Outrages et défis ainsi qu' une pièce de théâtre. En attendant le vote des bêtes sauvages lui a valu le Prix du Livre Inter 1999.

Le journal d'Édith / Patricia Highsmith---

Vingt ans d'une vie de femme. De banale, son existence va insensiblement mais inexorablement virer au tragique. Car pour pallier à l'insignifiance de sa vie, Édith va s'en forger une et son journal va s'enrichir de ses fantasmes. On se surprend plusieurs fois à vouloir la secouer, lui dire: «Réagis, réveille-toi.» Curieuse atmosphère dans laquelle on se laisse engluer. À cause du talent de l'auteur?

Née au Texas (1921-1995) et ayant vécu en Europe dès 1951,Patricia Highsmith a remporté plusieurs prixet a vu plusieurs de ses romans portés à l'écran:L'inconnu du Nord-Express, mis en scène par Alfred Hitchcock, Monsieur Ripley (Plein Soleil, René Clément),Ce mal étrange (Dites-lui que je l'aime, Claude Miller), Ripley s'amuse (L'Ami américain, Wim Wenders).

Le crime d'Olga Arbélina / Andreï Makine---

Après Le testament français, Andreï Makine nous séduit encore par la virtuosité avec laquelle il manie sa langue d'adoption. Le crime d'Olga Arbélina ne se raconte pas, puisqu'il s'agit d'un roman d'atmosphères, de non-dit, de vérités qui prennent vie, se révèlent peu à peu. Un grand roman!

Andreï Makine est né en Sibérie en 1957 et vit à Paris depuis 1987. Seul son premier roman, La fille d'un héros de l'Union soviétique, a été traduit du russe. Depuis il écrit en français. Tous ses romans se sont attirés les éloges de la critique et ont été traduits dans plus de vingt-cinq langues: Confessions d'un porte-drapeau déchu, Au temps du fleuve Amour ainsi que son quatrième roman, Le testament français. Ce dernier lui a valu deux des honneurs les plus prestigieux de la France, le Prix Médicis et le Prix Goncourt en plus de mériter le prix littéraire international «Ruffini-Antico Fattore».

Beach music/ Pat Conroy---

Afin de tenter d'atténuer la douleur provoquée par le suicide de sa femme, Jack McCall s'est réfugié à Rome. Le temps met un baume sur sa peine et c'est avec amour qu'il regarde sa fille Leah grandir. Un jour, son frère lui demande de revenir d'urgence: leur mère se meurt. Vient alors le moment d'affronter les démons du passé: sa famille, sa belle-famille, ses amis, tous ceux qu'il avait préféré fuir parce qu'ils l'avaient meurtri. Pat Conroy excelle dans l'art du rebondissement et malgré des pages très dures relatant l'holocauste et la guerre du Viêt-nam, le livre reste empreint d'humour et de tendresse.



Pat Conroy est né en 1945 à Atlanta (Géorgie). D'abord enseignant, il est renvoyé car il s'oppose aux châtiments corporels. Il lutte contre le racisme et publie The Water is Wide en 1972, ce qui lui vaut le prix de l'Association nationale d'éducation; le film tiré du livre met en vedette Jon Voight. Pat Conroy The Lords of Discipline (1980) dépeint la vie militaire étroite, teintée de racisme et de sexisme. Son plus grand succès, Le Prince des marées (1986) a été écrit à Rome; il lui a valu une réputation internationale. Dans Le Grand Santini (1989), il relate son enfance difficile et en particulier sa relation amour-haine avec un père violent. (Interview, en anglais).