Sourires 1

La courte paille / Françoise Dorin--

Pourquoi certains sont-ils chanceux, d'autres pas? Françoise Dorin propose sa réponse en racontant les aventures (ou les mésaventures?) de deux demi-soeurs diamétralement opposées. Bulle Cooling cultive la pensée positive et vogue de succès en succès. Anaïs Morane distille sa bile à qui mieux mieux et ne réussit pas à s'imposer comme romancière à succès. Hors, selon l'auteure, la chance arrive à qui y croit et n'hésite pas à invoquer fées, anges et trèfles à quatre feuilles. Pour le prouver, elle nous entraîne dans une série de péripéties rocambolesques, pour notre plus grand plaisir. (Entrevue)

Françoise Dorin a d'abord été comédienne dans les revues de son père au théâtre Des Deux Anes puis aux côtés de Michel Piccoli et de Roger Hanin au théatre du Quartier Latin. Après quelques essais dans le music-hall où elle interprète les sketches de Jean Poiret (alors son mari) et de Michel Serrault, elle se met à l'écriture. Elle écrit pour la radio, pour la télévision, des nouvelles, des articles, des romans, des pièces de théâtre (pour son dernier mari Jean Piat) et Françoise Dorindes chansons (Que c'est triste Venise). Ses romans les plus connus sont Va voir maman, Papa travaille!, Les Lits à une place, Les Miroirs truqués, Les Jupes-culottes, Les Corbeaux et les Renardes, Au nom du père et de la fille, La Mouflette, Les Julottes.

Dans ces bras-là / Camille Laurens--

Il est psychanalyste, elle, écrivain. Et à cet homme qu'elle désire, elle parle d'eux, de tous les hommes qu'elle a connus : son père, son premier amour, son mari, son fils, son professeur, ses amants, son éditeur, ses lecteurs. En quelques paragraphes, elle dit son désir d'eux, de leur différence. Elle jette sur leurs défauts et sur leurs manquements un regard parfois tendre, parfois ironique, mais touchant la plupart du temps, car ce n'est que dans ces bras-là qu'elle existe. Et dans ses mots à elle, on reconnaît son père, son premier amour... et tous les autres hommes de notre vie. (Entrevue)

Camille Laurens, de son vrai nom Laurence Ruel-Mézières, est née à Dijon en 1957. Elle a enseigné Camille Laurensen Normandie et au Maroc avant de s'établir dans sud de la France. Elle a publié plusieurs romans: Index, Romance, Les travaux d'Hercule, Philippe, L'avenir, Quelques-uns. Dans ces bras-là a été couronné par le prix Fémina et le Renaudot des lycéens.

Pythagore, je t'adore / Patrick Cauvin--

On les avait adorés dans e=mc2 mon amour; on les retrouvera avec un plaisir mitigé. Lauren et Daniel ont maintenant quinze ans. Bien sûr, ils sont toujours surdoués, ils ont toujours des idées géniales, ils sont toujours en butte avec le monde obtus des adultes...Mais bon. Est-ce l'effet de surprise disparu? Les héros ont-ils mal vieilli? On aurait souhaité un brin de folie de plus.

Patrick CauvinDe son vrai nom Claude Klotz, Patrick Cauvin est né à Marseille en 1932. Parmi ses plus grands succès, parfois même portés à l'écran, citons: Pourquoi pas nous?, L'amour aveugle, Menteur, et surtout l'extraordinaire e=mc2 mon amour.

Le Divin enfant / Pascal Bruckner--

Dès les premières semaines de sa grossesse, Madeleine décide d'instruire ses jumeaux. En six mois, Louis et Céline maîtrisent aussi bien l'algèbre que la philosophie. Hélas, ils apprennent aussi que l'humanité souffre de maladie, de famine et de guerre, d'où LA question: naître ou ne pas naître? Alors que Céline décide de faire le grand saut, Louis s'installe...
 

Pascal Bruckner est né à Paris en 1948. Son enfance et son adolescence se sont déroulées en Autriche et en Suisse. Après une maîtrise en philosophie et un doctorat en Lettres, il enseigne à Paris, à San Diego et à New York. Il collabore également au Nouvel Observateur. En 1981, il écrit son premier roman Lunes de fiel, adapté au cinéma par Roman Polanski. Suivent Parias et Le Divin enfant. Ce penseur politiquement incorrect est l'auteur de nombreux essais: Le Nouveau Pascal Brucknerdésordre amoureux avec Alain Finkielkraut, Le Sanglot de l'homme blanc, La Mélancolie démocratique. En 1995, le Prix Médicis essais récompense La Tentation de l'innocence. En 1997, il remporte le prix Renaudot pour Les Voleurs de beauté.

Tout ce que Joseph écrivit cette année-là / Patrick Cauvin--

À onze ans, Joseph a déjà noirci des centaines de pages: des lettres, des romans, des pièces de théatre, des rédactions, son journal. Il écrit pour protester, pour dire son ennui, pour conter ses joies et ses rêves, et surtout pour notre plus grand plaisir. Car bien sûr il y a du Cauvin là-dessous. Hilarant!

Patrick Cauvin est né à Marseille en 1932.Patrick Cauvin En 1938, ses parents montent à Paris : "là débutent les catastrophes : la grisaille, la guerre et surtout l'école qui pendant dix ans va saboter mon enfance." L' arrivée des Américains en 1944 le passionne: les cigarettes, les films, etc.

Le père de nos pères / Bernard Werber--

Le Pr Adjminian est retrouvé assassiné. Il s'apprêtait à révéler au monde l'identité du chaînon manquant. S'ensuit une enquête menée par une jeune reporter et un ancien journaliste aussi fin limier. Parallèlement, IL découvre ELLE; tous deux sont conscients qu'ils vivent des moments exceptionnels, qui les poussent vers «quelque chose» d'absolument nouveau. Les rebondissements sont nombreux. Et même si la fin est quelque peu décevante (comme souvent chez Werber), on pardonne tout à l'auteur, le début étant époustouflant. Et bien sûr, pour ne pas gâcher votre plaisir, je ne vous révèle pas à quoi ressemble ce chaînon manquant. Surprenant!
 

Bernard Werber naît à Bernard WerberToulouse en 1961. Il écrit sa première nouvelle...à sept ans. Après des éudes de droit et de criminalogie, il devient journaliste scientifique. En 1991 il publie Les fourmis dont on peut visiter le site officiel. On peut aussi consulter le site officiel de l'auteur.

L'Enfant zigzag / David Grossman--

Lorsqu'il monte dans le train à la veille de son treizième anniversaire, Nono Fayerberg ne se doute pas qu'il n'arrivera jamais à destination. Qui est ce mystérieux et séduisant Félix qui l'entraîne dans une fantastique aventure? Pourquoi déteste-t-il autant le père de Nono? Dans quel but a-t-il kidnappé l'enfant? Et pourquoi celui-ci le suit-il aveuglément? Quel plaisir!

David Grossman est né à Jérusalem en 1954. Après des études de philosophie et d'art dramatique, il a travaillé à la radio. Romancier, il s'est rendu en Cisjordanie pour le vingtième anniversaire de la guerre des Six Jours, d'où il a rapporté un long reportage, puis un livre, Le Vent jaune, sujet en Israël de controverses passionnées. Considéré comme l'écrivain israélien le plus doué de sa génération, il a écrit six romans (Quelqu'un avec qui courir, Tu seras mon couteau, Le Sourire de l'agneau, Voir ci-dessous : Amour, Le Livre de la grammaire intérieure, L'Enfant zigzag), deux récits David Grossmandocumentaires (Le Vent jaune, Les Exilés de la Terre promise), et une dizaine de livres pour la jeunesse. Traduits dans vingt-deux langues, ces ouvrages ont été distingués par de nombreux prix. L'Enfant zigzag a été couronné par le Premio Grinzane et le Premio Mondelo en Italie. 

Dans les coulisses du musée / Kate Atkinson--

Racontée par Ruby Lennox, de sa conception à ce qu'elle atteigne l'âge mûr, la vie de cette famille ordinaire ne laisse pas indifférent. Car Ruby excelle à décrire l'âme de ceux qui l'entourent, avec ironie souvent, surtout lorsqu'il s'agit de sa mère (qui n'aime pas beaucoup les enfants). Chaque chapitre est suivi d'une annexe, laquelle permet un retour dans le passé qui éclaire la tranche de vie que l'on vient de lire. Le ton désinvolte cache des émotions douloureuses, issues de la petitesse des sentiments et de l'étroitesse d'esprit des personnages.

Kate Atkinson est née à York et vit maintenant à Whitby, dans le Yorkshire. Après avoir reçu son diplôme de l'Université de Dundee, elle a connu divers emplois avant de se tourner vers l'écriture . Elle a publié deux romans, une pièce Kate Atkinsonde théâtre ainsi qu'un scénario pour la BBC. Elle a reçu divers prix pour ses nouvelles, notamment le Prix Ian St-James. Dans les coulisses du musée lui a valu le Prix Whitbead Literary !995. Vous pouvez lire ici une interview avec Kate Atkinson (en anglais).

Présidente / Patrick Cauvin--

Un ancien acteur de téléromans idiots, une présidente de glace, une secrétaire faussement indienne, un garde du corps débile, un poivrot marseillais et un cascadeur sur le retour, tels sont les ingrédients de ce nouveau cocktail que nous offre Patrick Cauvin, toujours aussi iconoclaste.

Patrick Cauvin est né à Marseille. Puis il passe une license de philosophie et fait la guerre d'Algérie. À son retour, il enseigne le français à des ouvriers en formation de la banlieue parisienne. Il  Patrick Cauvins'adonne à la peinture, sans succès. Puis démarre sa carrière d'écrivain avec Les innomables et il quitte l'enseignement avec regret. Il écrit des polars sous son vrai nom, Claude Klotz, puis des romans populaires sous le nom de Cauvin.

Pourquoi j'ai mangé mon père / Roy Lewis --

Édouard, le père, a l'esprit inventif. C'est qu'à peine sorti de l'animalité, il lui tarde d'atteindre le statut d'homo sapiens. Son rêve n'est hélas! pas partagé: les nouveautés effraient ces pithécanthropes qui se divisent (déjà!) entre gauche et droite, entre progressistes et réactionnaires. En regardant son fils Ernest plutôt réticent à adopter de nouvelles habitudes, le père s'écrie:
«Quand je te vois, je doute si nous sommes seulement sortis du miocène...». Le ton est donné. Magnifiquement traduit par Vercors.
 

Journaliste, sociologue et romancier, Roy Lewis (1913-1996) est également l'auteur de Mr Gladstone et la demi-mondaine et de La Véritable Histoire du dernier roi socialiste, publiés chez Actes Sud en 1993.

L'oeil du lapin / Cavanna--

Dans Les ritals Cavanna nous racontait son enfance merveilleuse en nous parlant surtout de son père, cet émigré italien qui s'était inventé une langue française bien à lui. L'oeil du lapin est consacré à sa mère et à sa passion pour son fils qui la console de tous ses rêves déçus. À travers différents souvenirs (l'entrée à la maternelle, le théâtre Rolla-Cordiou, la Samaritaine , les douches municipales...) Cavanna nous fait découvrir cette femme orgueilleuse, austère, solitaire, bourreau d'elle-même mais combien aimante. Son don de conteur ne se dément pas.

François Cavanna est né en 1923, à Nogent-sur-Marne. Son père était italien, sa mère, nivernaise. Il raconte son enfance au sein de cette famille immigrée, principalement dans Les Ritals et dans François CavannaL'oeil du lapin. Sa carrière de journaliste et d'écrivain s'est amorcée en 1945. En 1960 il crée Hara-Kiri, le célèbre journal «bête et méchant», puis en 1970, Charlie Hebdo, qui mourra en 1982, pour reparaître en 1992. Cet amoureux de la langue et des idées n'a fréquenté que l'école primaire.