Vos coups de coeur 2


La muraille invisible/ Henning Mankell-

La muraille invisibleL'incipit s'attarde sur la météo et sur un promeneur qui s'effondre mort, immédiatement après avoir utilisé un guichet automatique. Au même moment entre en scène l'inspecteur Wallander confronté à deux jeunes meurtrières. Ensuite, des incidents troublants se produisent en cascades. Bien plus, d'autres assassinats surviennent. Et la police judiciaire d'Ystad est vite submergée et surpassée par les événements. Comment résoudre tous ces meurtres? Comment trouver le fil conducteur entre toutes ces péripéties? C'est finalement un adolescent qui viendra prêter main forte à la police. Grâce aux talents de ce fouineur, l'inspecteur finira par éclaircir en grande partie les dessous de ces épisodes sanglants. Un roman suédois très bien construit et d'une lecture captivante !


Claude Trudel

Henning Mankell est né à Stockholm en 1948. Il partage sa vie entre la Suède et le Mozambique où il dirige une troupe de théâtre. Maître incontesté du polar, il a reçu le Grand prix de la littérature policière de l'Académie suédoise pour sa série centrée autour de l'inspecteur Kurt Wallander. Ont paru en français Meurtriers sans visage, Le Guerrier solitaire, Henning MankellLa cinquième femme, Les morts de la Saint-Jean (Prix Mystère de la Critique - 2000 Meilleur roman étranger). Il écrit aussi des livres pour la jeunesse (La Société Secrète, Le Secret du Feu, Le chat qui aimait la pluie) et poursuit une œuvre de dramaturge.

Mort d’une héroïne rouge/ Qiu Xiaolong--

Mort d’une héroïne rougeQui a tué Guan Hongying, une travailleuse modèle dont le corps a été retrouvé immergé dans le canal Baili? Et pour quel mobile? L’inspecteur principal Chen Cao, chef de la brigade des affaires spéciales, police criminelle de Shanghai, est responsable de l’enquête. Avec son adjoint, l’inspecteur Yu Guangming, il mènera une enquête difficile et incertaine, aux multiples péripéties, dans un contexte politico-administratif fort complexe. Le récit se déroule principalement dans la métropole chinoise, mais un épisode majeur se situe à Canton. C’est donc une histoire policière imprégnée des caractéristiques socioculturelles de la Chine méridionale. Par ailleurs, tout au long de ce roman, la littérature, les rappels historiques, la gastronomie et les conflits inter-générationnels occupent une place de choix. Bref, un livre nous permettant de mieux saisir la réalité de la Chine des années 1990, tout en nous captivant par son intrigue policière. (Critiques)

Claude Trudel

Qiu Xiaolong (prononcez "chew-shao-long") naît à Shanghai en 1953. La maladie lui évite d'être "rééduqué" à la campagne. Il en profite pour pratiquer le tai chi et apprendre l'anglais. Il se découvre une passion pour la poésie moderne, en particulier pour T.S. Eliot. En 1988, une bourse de la Fondation Ford lui permet d'étudier aux États-Unis. Le massacre de la Place Tiananmen le convainc de ne pas Qiu Xiaolong retourner en Chine. Il enseigne depuis lors la littérature chinoise à l'université de Washington. Il a gagné plusieurs prix, autant pour sa poésie anglaise que pour sa poésie chinoise. La Mort d'une Héroïne Rouge lui a valu un prix dans la catégorie Premier roman.

Le bonheur a la queue glissante / Abla Farhoud--

Le bonheur a la queue glissanteL'histoire est probablement celle de sa propre mère et de sa famille. Malgré le rôle de subalterne imposé à cette femme par un mari absent et indélicat, malgré le lourd fardeau d'avoir à élever des enfants dans un pays qui n'est pas le sien, beaucoup de sagesse se dégage des propos de cette mère illettrée et déracinée. Le récit est parsemé de nombreux dictons du Liban. Un style limpide, une écriture gracieuse et signifiante, deux histoires greffées à la réalité du quotidien et issues d'une profonde réflexion sur la vie et l'après-vie (voir le titre suivant).

Lise Brodeur

 

Née au Liban, Abla Farhoud immigre au Canada au Abla Fahrouddébut des années cinquante. À 17 ans, elle joue à la télévision de Radio-Canada. En 1965, elle retourne dans son pays d'origine puis elle s'installe à Paris en 1969. Après des études en théâtre à l'Université de Vincennes, elle revient au Québec en 1973.

Splendide solitude / Abla Farhoud--

Splendide solitudeDans ce second roman, c'est peut-être l'histoire de l'auteure elle-même... Nous vivons par cette lecture dans l'intimité très profonde d'une femme dans la cinquantaine qui se retrouve presque dans un cul-de-sac. Aux malaises de la ménopause et aux désillusions du passé se greffent les affres du doute et de l'angoisse sur la vie du quotidien et sur la mort de demain.C'est presque un livre de "méditation"! J'ai lu avec un grand plaisir ces deux petits romans que je vais relire avec autant de ravissement!

  Lise Brodeur

La première pièce de théâtre d'Abla Farhoud, Les Filles Abla Fahrouddu 5-10-15¢, est produite au Festival des francophonies de Limoges en 1992. L'année suivante, La Possession du prince obtient le prix de Théâtre et Liberté de la SACD, en France. Quand le vautour danse a été créé au Théâtre d'Aujourd'hui en 1997. Elle publie son premier roman en 1998.

Le grand partage / T. Davis Bunn--

Pour rédiger sa thèse, l'étudiante Gloria Hall effectue des recherches sur les relations de travail pratiquées par une importante multinationale. Poursuivant directement ses investigations en Chine, elle est faite prisonnière. Ses parents, inquiets, font finalement appel à l'avocat Marcus Glenwood pour essayer de retrouver indemne leur fille. Cette démarche aura des résultats stupéfiants. Ce roman, typiquement américain, nous plonge dans le monde politico-judiciaire des États-Unis d'Amérique. La mentalité et l'idéologie américaines sont clairement exposées au travers des thèmes majeurs mis en relief dans ce livre : argent, pouvoir, justice, police, politique intérieure, relations raciales, politique étrangère, amour, religion. Les personnages sont bien campés et la traduction est remarquable. Par ailleurs, le thème général du volume est d'une grande actualité.

Claude Trudel 

T. Davis Bunn fut cadre d'affaires international avant de devenir auteur. T. Davis BunnSes nombreux romans se vendent bien; ses intrigues explorent la complexité des rapports humains et la constance de l'amour divin. Ses titres les plus connus: Rendezvous With Destiny, Tomorrow's Dream , Return to Harmony , Another Homecoming , The Gift. Il vit en Angleterre.

Le cimetière des bateaux sans nom / Arturo Pérez-Reverte--

Le cimetière des bateaux sans nomToute l’histoire commence par une vente aux enchères d’objets nautiques. Plus précisément par le lot 307, soit l’Atlas maritime des côtes d’Espagne, d’Urrutia Salcedo. Pour l’achat de ce recueil du XVIIIe siècle, deux personnages s’affrontent avec acharnement : Palermo, à la queue-de-renard, et la blonde Tanger Soto. Un marin désoeuvré est témoin de cette surenchère. C’est le narrateur du roman, dont l’identité sera finalement révélée au cours du récit, qui raconte l’aventure de ce marin follement amoureux. Une aventure singulière qui nous révèle le monde de la mer, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Les termes techniques et les références littéraires abondent, mais point n’est besoin d’un lexique maritime pour comprendre le sens du texte.

Claude Trudel  

Auteur espagnol le plus lu au monde, journaliste Arturo Pérez-Revertecorrespondant de guerre et grand spécialiste d'Alexandre Dumas, Arturo Pérez-Reverte est l'auteur de plusieurs grands romans: La Peau du Tambour, Le Capitaine Alatriste, Le MaÎtre d'escrime, Le Tableau du maître flamand, Club Dumas.

La Prisonnière / Malika Oufkir et Michèle Fitoussi--

Au Maroc, en août 1972, un coup d'état est tenté contre le roi Hassan II. Le père de Malika y est impliqué et meurt dans de mystérieuses circonstances. Commence alors pour sa femme et ses enfants un calvaire qui dura quinze ans. Avec l'aide de Michèle Fitoussi, Malika raconte ses souvenirs d'enfance dans la prison dorée du roi Hassan qui l'avait adoptée comme compagne de jeu de sa fille. Cette partie de sa vie nous fait connaître la vie à la cour avec les courtisanes, les esclaves,  les gouvernantes... Après la mort du général Oufkir, c'est la vie de son épouse et de ses enfants en prison dans des conditions inhumaines, suivie d'un évasion spectaculaire et de leur errance à travers le Maroc. Le courage, l'intelligence et l'instinct de survie de cette famille apparaissent à chaque page de ce livre. D'autres lectures sur le sujet: Les Jardins du roi: Oufkir, HassanII et nous de Fatema Oufkir ( mère de Malika) ainsi que Tazmamart, Cellule 10  de Ahmed Marzouki.

  Claudette St-Denis

Malika Oufkir, née au Maroc en 1953, Malika Oufkirest la fille aînée du général Oufkir. Elle vit actuellement à Paris. Michèle Fitoussi, journaliste et éditorialiste à Elle, est l'auteure de deux romans et d'un recueil de nouvelles, Des gens qui s'aiment. La Prisonnière a reçu le Prix des Maisons de la Presse en 1999.

Un homme comme tant d'autres / Bernadette Renaud--

Le scénario de cette trilogie s'échelonne du début du siècle dernier jusque vers les années 70. L'histoire semble banale. Un homme comme tant d'autres à cette époque. Pas méchant, juste "masculin"  avec tout ce que ce terme péjoratif comporte. Ce que j'ai aimé, ce sont les émotions exprimées ou mieux, sous-entendues, que l'on vit avec les personnages. Bernadette Renaud est experte dans l'art du non-dit. C'est ce qui, selon moi, en fait un chef d'oeuvre.



  Marie-Claire Mangano

 

Bernadette Renaud est née à Ascot Corner(Estrie) en 1945. Après avoir travaillé dans une bibliothèque scolaire et enseigné au primaire pendant quelques années, elle publie sa première oeuvre pour la jeunesse : Émilie la baignoire à pattes. Ce livre lui vaut le Prix littérature jeunesse 1976 du Conseil des arts du Canada et le Prix Alvine-Bélisle 1977. En 1979, elle reçoit une Mention d'excellence au Concours de Littérature-Jeunesse de l'Association canadienne des éducateurs de langue française pour La Révolte de la courtepointe. Depuis, elle écrit à plein temps : des textes scolaires, des scénarios pour la télévision pour enfants, un long métrage (Le film Bach et Bottine a remporté dix-huit prix internationaux dont celui de l'Unesco en 1994), plusieurs contes et romans pour les jeunes Bernadette Renaud(le conte Les gros bisous a reçu le Prix de l'Association des auteurs de la Montérégie en 2000), des romans pour adultes et un essai. La trilogie Un Homme comme tant d'autres a obtenu le Prix Germaine-Guèvremont lors du premier Gala des Arts du Bas-Richelieu en 1995.

Les derniers jours / Raymond Queneau--

Derniers joursCe roman dit autobiographique a pour toile de fond sa jeunesse d'étudiant à Paris au début des années 20. Résumer Queneau est tâche pratiquement impossible car il transcende toujours le réel. Il part du langage simple pour bâtir des textes dont la sonorité est musique. Il ne donne pas d'épaisseur à ses personnages en ce sens où il ne s'attache pas à leur psychologie. Là, ce sont des étudiants qui "errent" dans Paris et dans leur quête intellectuelle. Ils étudient la littérature et la philosophie mais comme des jeunes qui se cherchent et qui sont en train sous nos "yeux de lecteurs" d'aller vers une quête de leur moi. Intéressant car l'écriture de Queneau est toujours ironique, satyrique, intelligente, drôle et inventive. Bref un roman très sympa à lire.

  Denis Lecomte

 

 

Raymond Queneau (1903-1976) est né au Havre. Jeune adulte, il fréquente les Surréalistes ( Soupault, Leiris, Prévert, Duhamel et Breton) et participe aux publications du groupe. En 1933, il publie Chiendent, ce qui lui vaudra le Prix des Deux-Magots. Suivent Derniers jours, Odile, en même temps qu'il traduit des oeuvres anglaises. Démobilisé, il devient journaliste et chroniqueur radiophonique, écrit des textes de chansons qu'interprètent Juliette Gréco et les Frères Jacques, s'intéresse au cinéma, fait de la mise Raymond Queneauen scène, travaille à une analyse matricielle du langage, donne naissance à l'OuLiPo, est membre du jury Goncourt, dirige l'Encyclopédie de la Pléiade tout en poursuivant son oeuvre littéraire: Zazie dans le métro, Cent mille milliards de poèmes, Morale élémentaire, etc.

La Femme trop tard / Jean-Jacques Pelletier--

Claudia. Jeune. Journaliste d’enquête. Les yeux mauves. De belles jambes. À l’affût d’un nouveau bonheur. Mais en allant retrouver son ami Klaus, c’est plutôt vers un nouveau destin qu’elle se dirige. Impliquée malgré elle dans la tourmente, dans une action effrénée à l’échelle internationale. Dans le monde implacable de l’espionnage. Manipulant, manipulée. Dans un univers aux multiples facettes, dans l’ombre et à l’ombre d’une agence spéciale. Des rebondissements aussi nombreux qu'imprévus. Des aphorismes à profusion. Mais surtout un monde de calcul. Un monde impitoyable. Le monde, le nôtre. Bref, tout l’univers imaginaire mais combien réaliste de Pelletier, le célèbre auteur des Gestionnaires de l’apocalypse.

Claude Trudel  

En plus d'enseigner la philosophie depuis plusieurs années au cégep Lévis-Lauzon, Jean-Jacques Pelletier a publié L'homme trafiqué, La Femme trop tard, Blunt - Les Treize Derniers Jours ainsi que de nombreuses nouvelles. Ainsi La Bouche barbelée Jean-Jacques Pelletierlui a valu  en 1993 le Premier prix du concours de nouvelles de Radio-Canada.  Il s'intéresse aussi à la gestion financière des caisses de retraite et à l'univers des médias. Pour en savoir plus, on peut lire la critique parue dans Voir.

Dolce Agonia / Nancy Huston--

Nancy Huston a su créer un autre roman original et passionnant. À partir d'un tout petit espace : quelques mètres carrés, moins de vingt-quatre heures, nous sommes dans un huis clos entre gens bien, qui fait penser au Déclin de l'Empire américain. Sean Farrel, professeur d'université, invite des amis et des connaissances à souper pour la Thanksgiving dans sa jolie demeure de New Hamshire. Ils seront une douzaine, entre quarante-cinq et cinquante-cinq ans, une jeune femme et un bébé, bien installés dans une unité de temps et de lieu.

Que va-t-il se passer? Ils arrivent seuls ou en couple; ils s'affairent à préparer le repas où triomphera la dinde traditionnelle. En attendant de se mettre à table, on prend un verre, et deux et trois... les langues se délient, mais pas de scène disgracieuse. Les conversations sont agréables, ils ne sont pas réunis pour s'entredéchirer. L'existence de chacun : amours, déceptions, souvenirs de parents, problèmes d'enfants, joies et malheurs alimentent les échanges. Le lecteur visite plusieurs lieux importants liés à des événements majeurs du siècle. .En fait, il ne se passe rien d'autre que le repas prévu; tous devront même dormir sur place à cause de la tempête.

L'originalité du roman réside dans l'idée ingénieuse de l'avoir écrit avec l'aide de Dieu. Il nous présente les personnages en prologue, mais les laisse se raconter, malgré quelques interventions en italique où Il annonce la destinée de l'un et de l'autre, combien de temps il leur reste à vivre et comment ils mourront .

Dieu ne s'en tient qu'aux origines et aux fins dernières de ses personnages; à eux de se débrouiller avec la vie.

  Claudette St-Denis


Nancy Huston





Note biographique

Les lions d'Al-Rassan / Guy Gavriel Kay--

Nous sommes au Moyen-Âge. La péninsule ibérique est divisée en plusieurs royaumes rivaux. L'enjeu : la domination de l'Espéragne, d'abord partiellement dominée par les Ashirides puis ensuite reconquise par les Jaddides. Au milieu des atrocités sanglantes et des combats meurtriers, trois protagonistes exceptionnels : Jehane, brillante médecin kindath, et les deux chefs de guerre Ammar et Rodrigo. Des intrigues époustouflantes, des coups de théâtre surprenants et des péripéties sans fin caractérisent ce roman fantaisiste. Toutefois, de très longues et nombreuses répétitions incitent à survoler certains passages redondants. Une excellente traduction d'Élisabeth Vonarburg.

  Claude Trudel 

Guy Gavriel Kay est né en Saskatchewan en 1954. Après des études en droit, il a été scénariste de la série The Scales of Justice (1982-1989) tout en publiant au même moment la trilogie La Tapisserie de Fionavar. Ont suivi Tigane, Une chanson pour Arbonne et Les Lions d'Al-Rassan, romans historico-fantastiques Guy Gavriel Kays'inspirant respectivement de l'Italie, de la France et de l'Espagne médiévale. Traduit en plus de douze langues, Guy Gavriel Kay est l'un des auteurs canadiens les plus lus de sa génération. Il réside depuis de nombreuses années à Toronto. Entrevue.

Nébulosité croissante en fin de journée / Jacques Côté--

Observez bien la page couverture. Un pompiste à la mine patibulaire. Des voitures filant à vive allure sur une autoroute. Quelques édifices à logements. Des cartes d'un jeu de Mille Bornes.Tous ces éléments sont des indices dont la signification vous sera révélée tout au long de cet étonnant roman policier. L'enquêteur Daniel Duval, de la Sûreté du Québec, doit résoudre des crimes aussi odieux que stupéfiants. Des attentats, d'abord gratuits, puis ensuite ciblés, commis par un tireur fou. Par un passionné morbide pour la démolition automobile. Au moment où le Québec subit une torride canicule. Un auteur ingénieux ! Un écrivain bien au fait des effets pervers que la pauvreté et la misère peuvent engendrer.

 
Claude Trudel 

Jacques Côté est né à Lévis en 1959. Il enseigne la littérature au cégep de Sainte-Foy. Jacques CôtéSon premier roman, Les Montagnes russes, a été adapté en téléfilm. Suivent Les Tours de Londres et Les Amitiés inachevées. En 1997, il soutenait une thèse de doctorat portant sur la création littéraire. Jacques Côté écrit régulièrement dans les journaux et les revues.