Les formats du Québec Invitational

Par Mathieu Robergo

All-Creature Deck

Les règles :

  • Deck de 60 cartes minimum
  • Toutes les cartes de la Restricted list Type 1 sont bannies
  • Il est permis (et fortement suggérer !) d’utiliser un sideboard contenant exactement 15 cartes
  • Toutes les cartes du decks doivent d’être des lands ou des creatures (Les non-basic lands et les artifact creatures sont aussi permis)
  • Toutes les cartes de Alpha jusqu’à Mirrodin satisfaisants aux conditions précédentes sont permises.

Ce à quoi on peut s’attendre :

Avez-vous déjà essayer un draft Legion only ? Ce format est la même chose mais avec des BONNES créatures. Sans blague, le format all-creature représente un format complètement inexploré (désolé pas de net deck…). Plusieurs stratégies semblent possibles. La première stratégie qui saute aux yeux est de pallier au manque de spells par des creatures aux habilités similaires. Par exemple, les removal spells deviennent des Nekrataal ou des Flametongue Kavu. Les draw spells peuvent être remplacés par Arcanis ou Merfolk Looter. Vous voyez le genre, j’en suis sur. Une deuxième avenue possible serait de miser sur la synergie d’une tribe. Par exemple, le deck de rebels ou plus récemment les goblins ou les elfs ont démontré leur potentiel par le passé.

Rainbow Mana Curve

Les règles :

  • Deck de 60 cartes minimum
  • Toutes les cartes de la Restricted list Type 1 sont bannies
  • Toutes les cartes gold ou artifacts sont bannies
  • Aucun Sideboard n’est permis pour ce format
  • À l’exception des lands (basic ou non-basic), toutes les cartes sont limitées à une seule copie dans le deck.
  • Toutes les cartes de Alpha jusqu’à Mirrodin satisfaisants aux conditions précédentes sont permises.
  • La règle de construction impose d’inclure une carte de chaque couleur pour chaque converted mana cost de 1 à 7. Ceci impose 35 cartes ; le reste du deck est libre.

Ce à quoi on peut s’attendre :

Des trois formats construits, celui-ci représente le plus énigmatique parce que c’est celui pour lesquels on dispose du moins de référence possible. Pour le format BYOB, il a déjà été joué au Magic Invitational 2000, on dispose donc d’un aperçu des decks possibles. Pour le format All-Creature, on peut avoir une bonne idée de ce qui est bon et de ce qui ne l’est pas. Pour le Rainbow Mana Curve, on nage en plein mystère. La première intuition est de tout simplement utiliser la meilleure carte de chaque couleur pour chaque casting cost. Après tout, cette stratégie a donné des résultats assez satisfaisants avec le deck Keeper en type 1. Par contre, en l’absence de tous les tutors type 1, il n’est pas évident que cette idée soit la meilleure. L’autre possibilité, c’est d’essayer de donner une thématique au deck. Par exemple, on pourrait monter un deck weenie en réservant tous les costs de 1 à 3 pour des créatures. Une autre possibilité serait d’utiliser plein de cartes cycling pour les costs ou les couleurs dont on veut se passer.

Bring your own block

Les règles :

  • Deck de 60 cartes minimum
  • Les joueurs peuvent utiliser un Sideboard de 15 cartes
  • Un total de 4 copies d’une même carte est permis dans le deck ou le sideboard
  • Les joueurs doivent bâtir un deck en se servant des cartes de 1 premier set d’un block, 1 deuxième set et 1 troisième set. Pour savoir quels sets sont des premier, deuxième ou troisième set, vous pouvez vous référez aux ensembles qui suivent. (Il faut choisir un set par Ensemble)

Ensemble des premiers sets :

Ice Age, Mirage , Tempest , Urza Saga, Mercadian Masque, Invasion, Odyssey, Onslaught, Mirrodin

Ensemble des deuxièmes sets :

Alliance, Visions, Stronghold, Urza Legacy, Nemesis, Planeshift, Torment, Legions

Ensemble des troisièmes sets :

Homelands, Weatherlight, Exodus, Urza Destiny, Prophecy, Apocalypse, Judgment, Scourge

Peu importe les sets choisis, les cartes suivantes sont bannies :

Amulet of Quoz , Thawing Glaciers , Timmerian Fiends , Zuran Orb , Squandered Resources ,Cursed Scroll , Gaea's Cradle , Memory Jar , Serra's Sanctum , Time Spiral , Tolarian Academy, Voltaic Key , Windfall , Lin-Sivvi Defiant Hero, Rishadan Port

Ce à quoi on peut s’attendre :

Des trois formats construits, le format BYOB est celui pour lequel on dispose du plus de référence. D’abord, le format a déjà été joué au Magic Invitational 2000. Ceci offre 16 decks comme gauntlet pour ceux qui veulent tester ou encore 16 listes pour ceux qui ne jurent que par les net deck. Outre la présence de listes sur le net, le format n’est pas si différent des différents formats blocks qui ont été joués au cours des dernières années. Les decks qui ont connu du succès dans leur block respectif peuvent donc être modifié légèrement en changeant un des trois sets. Je n’en dis pas plus et je laisse l’imagination des decks builders se faire aller.

Rotisserie Draft : Tempest

Les règles :

Le principe consiste à étaler sur une table toutes les cartes d’un main set (ex : Onslaught) et à drafter (à deux pods de 8 joueurs) une par une les cartes sur la table. Le draft se déroule à la manière d’un draft Rochester, c’est-à-dire que tous les joueurs voient les choix de chacun. Notez que chaque joueur draftera 43 cartes et qu’il restera au minimum 6 cartes sur la table à la fin du draft. Les règles de construction de deck limité s’appliquent (minimum de 40 cartes, utilisation d’autant de basic land que souhaité etc.) Les positions sur la table seront alloués au hasard.

Note importante : Les joueurs doivent rendre les cartes à la fin des 3 rondes.

Ce à quoi on peut s’attendre :

Pour ce format, je vais laisser les joueurs faire leur propre analyse. Mentionnons seulement certaines cartes qui risque de partir rapidement :

Cursed Scroll, Living Death, Winds of Rath, Tradewind Rider, Dregs of Sorrow, Rathi Dragon et Rolling Thunder.

Il sera intéressant de comparer après coup les first picks qui ont été fait dans les deux pods.

Booster Draft : Invasion – Torment – Urza Saga

Les règles :

Les règles sont les mêmes que pour un Booster draft classique à 8 joueurs. Les paquets seront ouvert dans l’ordre suivant : Invasion, puis Torment et finalement Urza Saga.

Ce à quoi on peut s’attendre :

Tout de suite, en voyant la présence d’un paquet de Torment, on peut penser que les joueurs vont se battre pour les cartes noires. Ceci est d’autant plus vrai que les communes noires de Urza Saga sont vraiment fortes. D’un autre côté, ceux qui se rappellent d’invasion vont se rappeler les decks multicolores à base de vert. Nous verrons le 20 ou 21 décembre quel approche les joueurs vont privilégier.

Mathieu Robergo