Accueil 
L'astronomie amateur

Conseils utiles d'observation

Préparer votre soirée d'observation. Il est
important de savoir où
et quoi regarder...

L'observation avec un NexStar 8
Photo Jacques Turcotte

une fois sur le terrain il est trop tard

Voir aussi, les éclipses de lune

Objets du ciel profond

L'observation des objets du ciel profond doit se faire quand le ciel est très sombre, clair et sans lune de préférence. Les amas ouverts sont parfois bien visible sous un ciel légèrement éclairé.

Il faut parfois utiliser la vision indirecte pour percevoir les plus fin détails. Il suffit de regarder à côté mais près de l'objet pour les rendres visibles.

Types d'objets

GALAXIES

Il faut utiliser un instrument avec des grossissements bas-moyen. Ils sont visible sous la forme de taches diffuses rondes ou allongés. On doit prêter attention au noyau et aux halos qui l'entourent. Le noyau n'est pas toujours visible : il peut avoir la forme d'un point lumineux ou bien être diffus et d'un faible éclat. Elles peuvent être vues de face ou par la tranche (M 82). Dans les plus lumineuses et les plus étendues, on peut découvrir un indice de structure en spirale avec de bon télescope. Dans certains cas, on remarque une bande de matière sombre (M 31) ou taches sombres (M 82).

AMAS OUVERTS

Il faut utiliser un instrument à grand champ, parce que ces objets sont très étendus et ils débordent parfois le champ de vision. Il faut noter le nombre d'étoiles que l'on a réussi à voir. L'objet est-il compact ou diffus. Il peut arriver que l'on retrouve des traces de nébuleuses, mais il s'agit souvent d'étoiles de faible éclat qui ne sont pas résolues. Certains sont visible à l'oeil nu (M 45).

AMAS GLOBULAIRES

Il faut utiliser un instrument avec des grossissements moyen-haut. Il est très rare que l'on arrive à résoudre un amas jusqu'au centre : le plus souvent, on parvient à séparer les étoiles des régions périphériques et le centre reste granuleux. Il peut arriver que l'on ne parvienne à résoudre aucune étoile. Si l'objet apparaît granuleux, cela veut dire que l'on est proche de la résolution.

NÉBULEUSES DIFFUSES

Il faut utiliser un instrument avec des oculaires à grand-champ sous un ciel très très sombre pour percevoir les nuages de gaz et de poussières. Des formes filamenteuses sont parfois visibles. Les étoiles contenues dans les nébuleuses sont parfois si nombreuses qu'elles forment un véritable amas ouvert (M 8). Des zones délimités sur un fond du ciel noir indique la présence de nébuleuses sombres ou obscures.

NÉBULEUSES PLANÉTAIRES

Nécessite un télescope équipé d'oculaires avec des grossissements moyen-haut. Souvent très petite, on réussi à voir un noyau avec un halo très étroit (NGC 3242). La nébuleuse M 57 a une belle forme d'anneau.

[Retour à la page d'accueil]

L'astronomie amateur - Copyright 1999-2003. Tous droits réservés. Claude Fortin,  Beaupré (Québec) Canada