Quelles sont les techniques de correction ? 

  1- LA CHIRURGIE AU LASER EXCIMER

  2- LA CHIRURGIE DU CRISTALLIN

  Qui peut bénéficier de la chirurgie au laser excimer ? 

  Quelles sont les conditions qui empêchent la chirurgie réfractive ?

  Comment savoir si je suis opérable ?

  Quels sont les résultats ?

  L'oeil, la vision normale, les défauts visuels

 

 

Quelles sont les techniques de correction ?

Deux techniques de chirurgie réfractive sont pratiquées à LASER-CHIRURGIE DE LA VISION

1- LA CHIRURGIE AU LASER EXCIMER

est apparue dans les années 1970 aux U.S.A. Le rayon du laser excimer pulvérise une épaisseur de tissu de l'ordre du micron. Appliqué sur la cornée, il sculpte avec une extrême précision une nouvelle courbure qui corrige le défaut visuel. Le laser excimer n'affaiblit pas l'oeil, garde intacte la transparence de la cornée et n'a aucune action en profondeur, rendant improbable la présence d'effets indésirables à long terme. On distingue deux techniques :

  le traitement de surface ou PRK, technique la plus courante, employée depuis les années 1980.
  le LASIK, technique utilisée depuis le début des années 1990 où le laser est appliqué en profondeur sous un volet cornéen.

Chaque technique a ses avantages et ses inconvénients. L'ophtalmologiste vous conseillera la technique la mieux adaptée à votre cas personnel. Le tableau suivant résume les différences entre les deux techniques :

PRK

LASIK

 

 

DÉFAUTS VISUELS CORRIGÉS

myopie

jusqu'à -9.00 dioptries

hypermétropie

jusqu'à +7,00 dioptries

astigmatisme

myopie

jusqu'à -15,00dioptries.

hypermétropie

jusqu'à +4,00 dioptries

astigmatisme

INTERVENTION

Laser en surface

 

Laser en profondeur

GOUTTES EN POSTOPÉRATOIRE

1 à 2 mois

1 à 2 semaines

EFFETS SECONDAIRES TRANSITOIRES

(sensation de graine dans l'oeil, intolérance à la lumière, larmoiement)

effets plus ou moins marqués

aucun

RÉCUPÉRATION VISUELLE MAXIMALE

2 à 4 semaines

Quelques jours (une semaine)

RÉSULTAT DÉFINITIF

3 à 6 mois

1 à 3 mois

COMPLICATIONS POSSIBLES

  • SOUS OU SUR CORRECTION

Risque présent

Risque présent

  • HAZE (BRUME DANS LA CORNÉE)

Risque présent (fortes myopies)

Risque absent

  • RÉGRESSION (DIMINUTION DE L'EFFET AVEC LE TEMPS)

Risque présent (fortes myopies)

Risque très faible

  • HALOS

Risque présent

Risque présent

  • DÉCENTREMENT

Risque très faible

Risque très faible

  • INFECTION

Risque présent

Risque très faible

  • AUTRES

Complications liées à la réalisation du volet

  • Coupe inadéquate
  • Déplacement du volet
  • Infiltration de cellules sous le volet,
  • inflammation

 

N.B.

Les 2 yeux sont rarement opérés le même jour. On décale les deux interventions d'au moins quelques jours pour ne pas prendre de risque infectieux sur les deux yeux. De plus, si l'on attend que le premier oeil ait récupéré sa vision, on peut ajuster le traitement du deuxième oeil en fonction des résultats du premier.

Comment fonctionner entre les 2 interventions ? Tant que la vision de l'oeil opéré est embrouillée, on fonctionne avec l'oeil non opéré et les lunettes. Dès que l'oeil opéré a récupéré assez de vision, on peut enlever les lunettes et fonctionner avec l'oeil opéré. Si on a besoin d'avoir une bonne vision avec les deux yeux, on peut, dans certains cas, enlever le verre de lunettes devant l'oeil opéré ou bien on met un verre de contact sur l'oeil non opéré.

 

2- LA CHIRURGIE DU CRISTALLIN

Cette intervention modifie l'optique de l'oeil par l'ablation du cristallin. Le cristallin est une lentille transparente située à l'intérieur de l'oeil que l'on enlève également dans les opérations de cataracte quand cette lentille est opacifiée. La chirurgie du cristallin nécessite d'ouvrir l'oeil. Elle se réalise donc à l'hôpital et est réservée à la correction des très forts défauts visuels (myopies supérieures à -15,00 dioptries, hypermétropies supérieures à + 7,00 dioptries) qui sont inaccessibles au laser excimer. On réserve également ce type de correction aux personnes presbytes car l'ablation du cristallin supprime de façon irréversible les possibilités de mise au point en vision de près.

Dépendant de l'importance du défaut visuel, on peut remplacer le cristallin par un implant intraoculaire ou bien compléter la correction par le laser excimer.

 

 

Qui peut bénéficier de la chirurgie au laser excimer? 

 

 

Quelles sont les conditions qui empêchent la chirurgie réfractive ?

 

Il faut, pour être opérable par le laser excimer dans les meilleures conditions, avoir un défaut visuel stable et bénéficier d'un bon état de santé général et oculaire. Les conditions suivantes qui pourraient compromettre la guérison de l'oeil après la chirurgie contre indiquent la chirurgie au laser excimer.

  âge inférieur à 18 ans, grossesse, allaitement
  maladies générales (maladies du collagène)
  prise de certains médicaments : cortisone, antisuppresseurs, Cordarone, Accutane
  infection ou inflammation grave de l'oeil (uvéite), kératocône, infection des paupières
  port de pace-maker

 

 

Comment savoir si je suis opérable ?

 

C'est lors de l'EVALUATION PRÉOPÉRATOIRE que votre cas personnel pourra être étudié. Celle-ci est réalisée par l'ophtalmologiste et comprend

 des questions sur votre état général et les médicaments que vous prenez
 un examen ophtalmologique complet
  une topographie cornéenne
  une cycloplégie (examen de la vision après instillation de gouttes qui dilatent la pupille et empêchent la mise au point en vision de près) donc possibilité d'éblouissement par les lumières à la noirceur et gêne à la lecture. Ces effets, d'intensité variable selon chaque personne, durent entre 24 et 48 heures. Il est préférable de prévoir un conducteur si l'on conduit un véhicule.

 

Afin d'évaluer l'état réel de leurs yeux, les porteurs de verres de contact devront suspendre le port de leurs verres de contact pendant 15 jours avant l'évaluation s'ils portent des verres de contact souples, pendant 1 mois en cas de verres de contact semi-rigides, pendant 2 mois au moins s'il s'agit de verres de contact rigides.

 

Quels sont les résultats ?

Le résultat dépend pour une part de l'importance et de la complexité du défaut visuel : une myopie légère sera plus simple à corriger qu'une myopie importante avec astigmatisme. Les modalités de guérison propres à chaque individu interviennent également : certaines personnes guérissent plus fortement, d'autres plus faiblement que la moyenne des gens : on peut ainsi obtenir une sous ou une surcorrection que l'on pourra corriger par une retouche après stabilisation complète de la vision soit après 3 à 6 mois après une PRK, 1 à 3 mois après un LASIK. Egalement, les résultats sont généralement plus précis pour le deuxième oeil car on peut ajuster son traitement par rapport aux résultats obtenus pour le premier oeil.

Globalement, les statistiques montrent que 70 à 95 % des candidats retrouvent une très bonne vision sans correction, 5 à 15 % des personnes opérées n'ont plus besoin de lunettes pour les activités courantes mais ont à porter des lunettes pour parfaire leur vision dans des conditions particulières (conduite nocturne, lecture prolongée) et 5 à 10 % des patients doivent porter une correction visuelle permanente (lunettes ou verres de contact) après la chirurgie. C'est lors de l'examen pré opératoire que l'ophtalmologiste pourra évaluer le pourcentage de succès auquel vous pouvez vous attendre.

 

 

L'oeil, la vision normale, les défauts visuels

(Texte à venir)