La presbytie est une évolution normale de la vision qui survient entre 40 et 50 ans chez tout le monde.

La monovision consiste à corriger un oeil pour voir de loin et l'autre pour voir de près. En fait, on corrige parfaitement le défaut visuel dans l'oeil qui doit voir de loin et on induit ou on laisse une légère myopie dans l'oeil qui doit voir de près. La myopie (où le système optique est trop convergent) compense la presbytie (où le cristallin est devenu insuffisamment convergent) et permet ainsi de voir net en vision rapprochée.

La monovision peut être réalisée avec des verres de contact ce qui permet d'essayer ce procédé de façon tout à fait réversible.

La personne corrigée en monovision n'a pas conscience qu'elle a un oeil pour voir de près et l'autre pour voir de loin mais la vision est moins parfaite que si les deux yeux sont corrigés de la même façon. C'est pourquoi cette solution n'est pas idéale dans tous les cas. De nombreux paramètres sont en prendre en considération avant de choisir cette alternative.

Les exigences professionnelles sont très importantes. Ainsi, un conducteur professionnel de véhicule requiert une acuité visuelle maximale peu compatible avec une monovision. Au contraire, une personne travaillant en relations publiques, dans l'enseignement, ou encore une personne soumise à un travail à la fois extérieur et intérieur seront extrèmement satisfaites de la monovision.

 

Les activités de loisir sont également à considérer. Les joueurs de golf, les skieurs privilégient généralement leur vision de loin.

Les possibilités visuelles et les capacités d'adaptation de chacun ne sont pas non plus à négliger. Les personnes amblyopes par exemple ne sont pas toujours de bons candidats pour la monovision. Votre ophtalmologiste vous aidera à prendre une décision selon les données de votre examen et les résultats d'un essai avec des verres de contact.

Même si la monovision procure la plupart du temps une vision satisfaisante aussi bien de près que de loin, il faut néamoins envisager l'éventualité de porter des lunettes d'appoint pour des besoins spécifiques comme la conduite automobile nocturne ou la lecture prolongée. Dans ces situations occasionnelles, on compense par les lunettes la myopie induite pour la vision de près ou bien on ajoute devant l'oeil corrigé en vision de loin un verre convergent pour faciliter la lecture.

 

Page précédente