VOTRE NOUVEAU CHIOT APPREND PAR LE JEU

 

Vous trouverez ici 9 comportements (ou devrais-je dire plutôt jeux) réellement facile à enseigner à votre nouveau chiot dès son arrivée à la maison. Il en existe beaucoup d’autres bien sûr mais ceux-ci sont tout à fait adaptés pour un bon début.

 

1)      Les séances d’entraînement

2)    Le jeu du « Contact visuel »

3)    Le jeu « Assis! »

4)    Le jeu « Toucher la cible » (Touch!)

5)    Le jeu « Laisse-ça »

6)    Le jeu « Donne la patte! »

7)    Le jeu « Recule! » (ou Back!)

8)    Le jeu « Viens! » (Le rappel)

9)    Le jeu « Attends! » (devant la porte ouverte)

 

 

 

1)  Les séances d’entraînement

 

Travaillez un exercice à la fois pendant la même séance. Une séance ne devrait pas durée plus de 3 minutes; vous pouvez cependant faire plusieurs séances par jour. L’apprentissage avancera aussi vite ou aussi lentement selon le nombre de séances journalières.

 

2)  Le jeu du « Contact visuel »

 

1.       Enseignez à votre chiot à vous regarder; vous lui enseignerez d’une manière tellement renforcée que très tôt le « tourner la tête pour vous regarder » deviendra un comportement bien ancré dans sa mémoire, une habitude, un automatisme.

 

2.     Le contact visuel peut aussi être utile pour lui enseigner son nom. Le chien apprend à arrêter ce qu’il est en train de faire et à regarder la personne qui l’a appelé à chaque fois qu’il entend son nom. Vous serez alors moins inquiet lorsqu’il s’il fait une escapade dans un endroit achalandé.

 

3.     Il attendra pour le prochain commandement lequel lui indiquera quoi faire. Son nom signifiera « Arrête, regarde, écoute le commandement qui te dira quoi faire ensuite ». Le commandement suivant peut être « Assis! » ou « Couche! » ou « Viens! » ou « Recule! ». Son nom est le commandement qui signifie « regarde-moi! » et veut dire seulement « donne-moi ton attention ».

 

4.     Une bonne façon d’enseigner le contact visuel  est de lever vos bras à hauteur d’épaules en tenant un super bonbon dans un de vos poings. Le chien regardera probablement votre poing; à l’instant où il vous jette un simple coup d’œil cliques et donnez-lui un bonbon (mais pas celui qui est dans votre poing). Répétez ceci plusieurs fois.

 

5.     Déplacez-vous et refaites le même exercice dans différentes directions. Répétez plusieurs fois.

 

6.     Allez dans différentes pièces de la maison. Répétez le même exercice dans différentes directions.

 

7.     Lorsque, tenant vos bras levés, votre chien vous donne immédiatement un contact visuel, vous êtes prêt à introduire le nom du chien; dites son nom juste avant de cliquer. Ceci fera le lien dans sa tête entre entendre son nom et vous regarder. Faites attention de ne pas récompenser son retour vers vous; récompensez seulement le contact visuel. Soyez très précis lorsque vous cliquez pour le comportement désiré (ici le contact visuel) si non vous renforcerez autre chose que le contact visuel.

 

3)  Le jeu « Assis ! »

 

1.       Allez dans la salle de bain avec une revue, un bol de bonbon et…le chiot; fermez la porte et assoyez-vous sur le siège. Prenez la revue et faites semblant de lire; ignorez totalement le chiot. Attendez qu’il cesse de sauter sur vous dans le but d’attirer votre attention, qu’il s’en fatigue un peu et qu’il pause ses quatre pattes au sol. Au moment précis où il pause ses quatre pattes au sol C/B.

 

2.     Après lui avoir donné ce bonbon revenez à votre lecture et ignorez encore le chiot. Surveillez–le avec votre vue périphérique (ne le regardez pas directement) et aussitôt que le chiot commence à s’asseoir (et il le fera car vous êtes sa plus grande attraction dans cette très petite pièce et il s’ennuie quand vous l’ignorez) cliquez au moment où il fait le mouvement pour s’asseoir.  Vous voulez marquer clairement dans sa mémoire que « s’asseoir » est ce qui vous fera cliquer et donner un bonbon, rien d’autre.

 

3.     Vous pouvez aussi faire ce même exercice mais cette fois-ci pour apprendre  l’exercice  « couché ».

 

4.     Pratiquez cet exercice dans des lieux différents : dans le salon en regardant la TV,  dans la cuisine en préparant le café, dans la salle de lavage, dans la salle de bain quand vous-vous maquillez, dans la chambre, sur le balcon, dans la cour arrière.  Ajoutez très graduellement des distractions (personnes, voitures, oiseaux, etc…)

 

5.     Prolongez le temps où il gardera la position en cliquant juste une ou deux secondes plus tard et ajoutez des secondes très graduellement. Prolongez le temps et ajoutez une distraction en reculant d’un pas avant le C/B.

 

6.     Ne dites rien. N’attirez pas l’attention du chiot en lui parlant ou en faisant des gestes. Laissez le clicker parler. C’est ce qu’il fait. Si vous parlez, faites des gestes ou une expression vous enseignerez au chiot à surveiller les messages de votre corps pour lui dire quoi faire ensuite. Le chien est maître pour lire le langage du corps et le ton de la voix. Vous, le professeur, devez être « invisible » et laisser le clicker être le « pont »; évitez un regard vers le plafond, un haussement d’épaules, un doigt levé ou le pincement des lèvres.

 

7.     C’est l’une des meilleures méthodes pour obtenir un comportement fiable et prolongé (assis-reste, couche-reste, debout-reste, etc…) Neutralisez simplement le langage gestuel et laissez parler le clicker à votre place.

 

4)  Le jeu « Toucher la cible » (Touch!)

 

1.       Confectionnez-vous une baguette-cible avec un goujon et enroulez un ruban à l’une des extrémité. Enrobez ce bout d’un peu d’odeur d’une nourriture que le chiot aime vraiment.

 

2.     Tenez la baguette-cible, bout pointé vers le bas, devant vous. Attendez que le chiot vienne le sentir. Lorsqu’il étire le cou pour sentir le bout odorant, C/B.

 

3.     Répétez plusieurs fois et commencez à varier la position de la baguette en la déplaçant dans différentes direction. Présentez-la un peu plus haut, plus bas, vers la droite, vers la gauche; tournez sur place dans différentes directions. Refaites la même chose dans les autres pièces de la maison. Pratiquez le chien à toucher l’extrémité de la baguette dans toutes les directions que vous lui indiquez. Ne dites rien! Laissez parler le clicker à votre place.

 

4.     Généralisez vos mouvements en amenant le chien à suive la baguette dans toutes les pièces comme s’il était attiré par un aimant.

 

5.     Pourquoi un tel exercice? Simplement parce que les chiots adorent jouer ce jeu! C’est le comportement de base le plus important que vous pouvez enseigner pour un apprentissage rapidement des autres comportements plus avancés.  En lui apprenant à pointer du nez la cible et la suivre dans ses déplacements, vous développez la mémoire de votre chiot.

 

6.     L’utilisation de la baguette-cible est aussi très utile pour l’apprentissage de nouveaux comportements : assis, couché, ramper,  etc…; tous les comportements qu’un chiot est parfaitement capable de produire. Vous devez premièrement lui apprendre à pointer cette baguette-cible. Il ne faudra que peu de temps pour le faire. C’est l’un des jeu les plus agréable de tous pour les chiens débutants.

 

7.     Travaillez en renforçant rapidement; vous lirez cette phrase souvent. Ceci veut dire que, après avoir cliqué et offert un bonbon, recommencez  en présentant immédiatement la baguette et laissez votre chiot se diriger dans sa direction. C/B pour chaque touché. Déplacez-vous un peu, Répétez.

 

5)  Le jeu « Laisse-ça ! »

 

1.       Préparez deux bols de bonbons : un bol contenant des bonbons vraiment délicieux comme des morceaux de foie cuit, des morceaux de fromage ou des morceaux de saucisse hot-dog; l’autre bol contenant des céréales, des biscuits à chien. Placez le bol contenant les bonbons les plus délicieux sur une table basse derrière vous. Tenez le bonbon moins attirant dans votre main.

 

2.     Présentez votre main au chiot, le doigts suffisamment refermés pour qu’il ne soit pas capable de prendre le bonbon. Laissez-le  bousculer un peu votre main. À l’instant où il recule, regarde ailleurs, ou ignore le bonbon, même très brièvement, cliquez et donnez-lui un autre bon venant du bol qui est placé derrière vous… le bonbon le plus irrésistiblement délicieux!

 

3.     Répétez ceci chaque fois que vous présentez votre main contenant le bonbon le moins attirant; le chiot l’ignorera rapidement, vous regardera, reculera ou regardera ailleurs. C’est ce que plusieurs entraîneurs avec le clicker appellent « Doggie Zen », ce qui veut dire que le chien renonce à quelque chose de grande valeur pour obtenir quelque chose d’une plus grande valeur.

 

4.     Travaillez maintenant en gardant la main ouverte pour exposer le bonbon pour en arriver à ce que le chien ignore votre main. Il s’en va? Cliquez et donnez-lui un bonbon savoureux.

 

5.     Déplacez votre main à différentes hauteurs et répétez cet exercice.

 

6.     Placez maintenant plusieurs bonbons de grande valeur dans votre main ouverte. Soyez prêt à refermer vos doigts si le chien bouscule votre main. Aussitôt que le chien regarde ailleurs, cliquez et donnez-lui 2 ou 3 bonbons savoureux que vous prenez dans le bol placé sur la table derrière vous.

 

7.     Lorsque le chiot ignore couramment le bonbon dans votre main, ajoutez le commandement « Laisse ça! » juste avant de cliquer,  juste comme il détourne la tête de votre main pleine de bonbons.

 

8.     Lorsque le chiot répond régulièrement au commandement « Laisse ça! » commencez à placer le bol de bonbons moins intéressant sur le plancher et répétez l’exercice.

 

9.     Ajoutez ensuite des bonbons délicieux dans ce bol qui contient déjà des bonbons moins attirants., celui que vous voulez que votre chien ignore.  Répétez l’exercice.

 

10.  Lorsque ce que le comportement est fiable, placez les bonbons en pile sur le plancher et marchez avec le chien en laisse, en disant le commandement « Laisse ça! » juste avant d’arriver près des bonbons. Renforcez (C/B) à l’instant ou le chiot regarde ailleurs.

 

6)  Le jeu « Donne la patte ! »

 

1.       Chatouillez gentiment le poil sur l’un des pieds avant du chiot. Lorsqu’il bouge le pied même très peu, C/B. Répétez rapidement jusqu’à ce que le chien commence à lever sa patte sans que vous ne le chatouilliez. Il le fera.

 

2.     Continuez à renforcer le levé de la patte, graduellement en cliquant chaque fois pour le plus haut levé.

 

3.     Lorsque le chiot lève la patte chaque fois à hauteur de ses épaules, ajoutez le commandement « Donne la patte! » juste avant de cliquer, pendant que la patte est dans les airs.

 

4.     Vous pouvez faire la même chose pour l’autre patte et demander de faire la vague.

 

7)  Le jeu « Recule ! » (ou Back!)

 

Le chien devant vous, faites un pas dans sa direction. Attrapez son premier mouvement ver l’arrière et C/B. Augmentez graduellement le nombre de pas à reculer, un pas à la fois. Ajoutez le commandement lorsque le recul est fiable et rapide.

 

8)  Le jeu « Viens ! » (Le rappel)

 

1.       Demandez à une ou deux personnes de vous aider. Assoyez-vous en cercle sur le plancher, chacun ayant un clicker et des bonbons dans sa poche ou dans un sac derrière eux.

 

2.     Pour commencer, une personne tape sur le plancher pour attirer le chiot vers elle. Lorsque le chiot commence à se déplacer dans sa direction, elle clique et donne le bonbon lorsque le chien est arrivé près d’elle.

 

3.     Chaque personne dans le cercle fait de même.

 

4.     Lorsque le chiot réagit rapidement, ajoutez le commandement de rappel « Viens! » ou « Ici! » ou un autre mot de votre choix. Dites le commandement DÈS que le chiot se dirige vers la personne, juste avant le déclic. Il est préférable de ne pas dire le nom du chiot dans l’apprentissage de cet exercice; ceci ne ferait qu’apporter de la confusion chez le chiot. Vous ne voulez pas que le chien bouge quand il entend son nom; vous voulez qu’il bouge seulement quand il entend le commandement de rappel « Viens! ». La reconnaissance de son nom devrait servire pour obtenir son attention seulement; pour des raisons de sécurité, c. à d. arrêter, me regarder et… attendre un autre commandement.

 

9)  Le jeu « Attends ! » (devant la porte ouverte)

 

1.       Il s’agit ici d’un comportement extrêmement sécuritaire que tous les chiens devraient connaître. Cet exercice évitera les escapades et ses conséquences trop souvent malheureuses. Il consiste à créer chez le chien l’habitude de s’arrêter et d’attendre le commandement avant de franchir la porte; de ne jamais le laisser sortir avant que vous ne lui ayez donné le commandement.

 

2.     Utilisez une laisse courte attachée à votre ceinture.

 

3.     Marchez en direction d’une porte fermée, votre chien à votre côté.

 

4.     Tenez votre main ouverte, paume face au chien et ralentissez le pas. C/B lorsque le chiot ralentit, pour en arriver de plus en plus à un arrêt, mais sans le assis automatique. Le commandement « Attends! » signifie que nous voulons que le chien arrête à la porte, mais reste debout.

 

5.     Lorsque le chien arrête chaque fois que le signal de la main est donné, commencez à ajouter la commande verbale « Attends! ».

 

6.     Placez le dos de votre main devant et près de la porte. Si le chien bouge, faites le tour du chien, marchez à nouveau vers la porte et recommencez. NE CORRIGEZ PAS le chien parce qu’il bouge; ne faites que reprendre l’exercice.

 

7.     Commencez à tournez la poignée de porte, juste un petit peu à la fois. Cliquez lorsque, à chaque mouvement que vous faites, le chien reste en place sans bouger.

 

8.     Commencez à ouvrir la porte de 2 cm. Ensuite 4 cm. Ensuite 6 cm, etc… de façon très graduelle, pendant que le chien garde la position, sans bouger. C/B à chaque fois que vous bougez la porte et que le chien ne bouge pas.

 

9.     Éventuellement commencez à passer la porte pendant que le chien attend dans la position que vous l’avez laissé. Alors appelez votre chien à vous.

 

Dianne Chrétien

Mars 2001

clickbonbon-owner@yahoogroups.com