Temps de restitution

 

(Lecture suggérée : 1 Samuel 7.1-13)

 

Les Philistins sont une image de satan qui nous fait la guerre et, dans le contexte de ce que nous venons de lire (1 Samuel 7.1-13), nous découvrons que les Israélites, depuis un certain temps, s’adonnaient à des coutumes idolâtres et païennes.

 

Ils pensaient que Dieu était toujours avec eux mais quand ils sont allés sur le champ de bataille, ils ont bien réalisé que Dieu n’était pas Là.    

Le principe de la sagesse est la crainte de Dieu; la crainte de Dieu n'est pas la peur, mais la crainte de Dieu est dans le coeur de celui ou de celle qui respecte Dieu et veut l'honorer de tout son coeur. Quand nous perdons la crainte, nous pensons souvent que Dieu est encore avec nous, mais il n’en est rien!

 

Israël, à cause de son idolâtrie, a perdu la représentation la plus sacrée de l’alliance de Dieu avec Son peuple, l'arche, qui contenait des éléments symboliques de la gloire de Dieu.

 

Les Philistins ne connaissaient rien de cette symbolique et ils ont pris l’arche avec eux comme s’il s’agissait d’une simple pièce de butin. Et pour Israël, ce fut vingt années de regret.

 

Ils avaient perdu la chose la plus sacrée, la plus précieuse qu’ils avaient : la présence de Dieu.   

 

L'arche contenait de la manne, les tables de la loi, la verge d’Aaron qui avait fleuri. Pour les Philistins, ce n’était rien d’autre qu’une boîte recouverte d'or; par contre, pour les Israélites, c'était beaucoup plus que cela.    

 

Les Philistins ont donc emporté l'arche dans le temple d'une idole appelée Dagón. Ils voulaient ainsi défier la présence de Dieu et ils l'ont enfermée. Le jour suivant, quand celui qui prenait soin du temple est venu, il a trouvé l'idole renversée devant l'arche, à sa grande stupéfaction.

 

Nous pouvons lire ce récit dans le premier livre de Samuel, chapitre 5, versets 1 à 6.

 

Dieu, qui est dans notre vie, est si puissant que les problèmes, les peurs et les circonstances que nous rencontrons et qui veulent se dresser contre nous, tomberont… humiliés; l'ennemi tombera, vaincu, parce qu’il ne peut faire face à la présence de Dieu… à Sa grâce… à Son amour!

 

Personne ne peut faire face à cette présence de Dieu quand Il règne dans une vie. La force et la puissance de Dieu sont ce qui font fuir les ennemis devant nous.    

 

Les idoles du monde nous font face mais nous devons savoir qu'à l'intérieur de nous habite la présence de Dieu. Nous sommes la maison où la gloire de Dieu se trouve et se manifeste; et quand l'ennemi vient, il tombe et ses mains et sa tête sont brisés parce que le diable n'a aucune chance, aucun avenir. Aucun plan de l'ennemi ne peut arrêter le plan de Dieu pour nous.    

    

Ce qui fait la différence dans les batailles de notre vie, c’est qu’Il habite en nous.

 

Et quand nous Le connaissons, Christ change notre coeur et notre mentalité.   

 

À partir du moment où Samuel et le peuple ont demandé pardon (1 Sam. 7) Israël a pu reprendre tout ce que le diable lui avait volé.   

Il vient un temps de restitution, en effet, un temps où le Maître nous rend tout ce que le diable nous a volé.    

 

Ce qui s’est passé dans notre vie nous a dévasté peut-être, nous avons été blessés mais, maintenant, est arrivé le temps de tout retrouver. Nous avons essuyé des pertes… nous sommes passés au travers de batailles… nous avons répandu beaucoup de larmes?

 

Mais le jour de restitution est maintenant arrivé; le jour du Seigneur pour tout récupérer est là!

 

Nous retrouverons ce que le diable nous a volé dans nos finances, nous retrouverons le bonheur dans notre maison et la gloire de Dieu brisera le pouvoir de l'ennemi tout autour, au travail et dans la famille.    

 

Mitspa, un endroit situé près d'une rivière, est symbolique pour le peuple d'Israël : la chose la plus précieuse pour leur vie avait été absente pendant vingt ans. Vingt années d'apparence extérieure, mais sans la présence de Dieu, sans le feu, sans l'authentique Dieu.   

 

Mais voici qu’est arrivé le jour où Dieu a donné l'occasion aux Israélites de reprendre l'arche. Quand les Philistins eurent rendu l'arche, les Israélites sont allés à Mitspa et c’est là, dans cet endroit, qu’ils ont reçu le pardon de Dieu.   

 

Il y a un endroit, des circonstances dans notre vie, où nous trouvons Christ, où nous trouvons un temps de libération. Et cet endroit, pour le peuple d'Israël était à Mistpa; c’est là qu’il a rencontré Dieu et que ses péchés ont été lavés. (1Samuel 7)

 

Beaucoup de gens ne peuvent être pardonnés et ne peuvent être aimés; ils ne peuvent pas donner d’amour parce qu'eux-mêmes ne s'aiment pas et ne peuvent donc pas être heureux.

 

Mais Dieu nous aime et veut que nous L’acceptions parce qu'Il veut nous utiliser. Il ne nous a pas oubliés; Il a prévu des plans pour nous parce que Sa compassion demeure. L’accomplissement est en chemin… est en train de s’accomplir.   

 

Pour les Israélites, Mitspa signifiait un lieu où ils ne se sentaient plus vulnérables, c'est-à-dire faciles à conquérir, faciles à tromper.   

Un jour, une heure viendra où nous aurons la victoire totale sur ce qui, auparavant, nous avait conquis, nous avait dominés.

 

Dieu nous dit que nous ne serons plus envahis par la culpabilité mais que nous serons plutôt envahis par Sa présence, par son Esprit, par Sa gloire.   

 

Il y a un endroit… une étape… une place… une expérience… que nous ne pouvons pas définir d’une façon géographique mais,  spirituellement, il est un lieu où nos ennemis fuiront devant nous, abandonneront le territoire qu’ils avaient conquis, parce qu'ils auront peur de l'arche, de Sa présence et de Sa gloire qui se trouvent dans notre territoire.   

 

Nous aurons cette confiance dans la victoire de Jésus, confiance qui nous permettra de l’attendre sans angoisse.

 

Ne désespérons pas. Le Maître a dit: "Psaumes 46:11 (Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre.)


Dieu dit que nous sommes des personnes encore trop agitées, des gens qui veulent que les choses évoluent rapidement. Mais dans cette étape spirituelle où Dieu nous conduit, il n'y a pas d’ascenseur;  il est nécessaire de monter par l'escalier, il est nécessaire de monter lentement; mais nous arriverons à cette victoire.

 

Les petits commencements se termineront par de grandes victoires : les petites expériences conduiront à de grandes libérations et à de grandes victoires spirituelles. Cette place s'appelle Mitspa.

 

Mitspa est l’endroit où Dieu, avec de l'eau propre, nous nettoiera de nos boues, de notre religiosité, de nos angoisses. Il nous visitera encore une fois de Sa gloire, et l'ennemi, comme dans le passé pour Dagón, tombera.

 

Les Israéliens ont perdu vingt années mais un jour est arrivé où le Maître leur a dit : "Oubliez le passé et vivez un temps nouveau."   

 

Mitspa veut dire : «notre salut vient de Dieu». Aujourd'hui, à Mitspa, Il soigne nos blessures, Il enlève l’étiquette religieuse, le professionnel de la foi; Il nous donne un nouveau nom : «adorateur», ce qui nous autorise à nous approcher davantage de Sa gloire.   

 

Il nous lave, Il nous purifie, Il nous sanctifie par l'eau fraîche de Sa parole… Le sang de Christ nettoie.    

 

Que nous puissions voir notre vie  porter du fruit. L'Esprit-Saint veut nous vivifier, nous donner le feu et une nouvelle passion.

 

(Lecture suggérée : Joël 1.18-21; 2.24-26)