Salle 1

Destin visible et invisible

 

 

Le polyptyque composé de quatre panneaux évoque par divers éléments visuels les quatre étapes d’une vie humaine : l’enfance, l’adolescence, la maturité et le départ.  Chaque tableau contient des images sédimentées porteuses d’indices formels et symboliques correspondant à chacune de ces étapes.

 

Enfance

Huile sur isorel

60 X 80 cm

 

Le premier volet dévoile des rébus graphiques.  On aperçoit dans le haut la tête d’un enfant et celle d’un vieillard dont le visage est caché en partie par une main tendue, comme un appel à l’aide.  Ce geste familier de l’enfant qui recherche l’approbation ou le support de l’adulte, mais qui aussi nous étonne par des paroles d’une sagesse infuse.  Au bas, la tête d’un chien dont le corps sinueux semble un long chemin de vie, métaphore de la fidélité à soi-même.

 

 

Adolescence

Huile sur isorel

60 X 80 cm

 

La couleur d’un orange vif dégage une énergie lumineuse.  Deux personnages stylisés se tiennent debout, à gauche un ange auréolé et du côté droit, un être à bouche ouverte comme s’il criait sa révolte.  Le centre laisse entrevoir des visages aux traits expressifs.  Ces figures qui traversent un brouillard mouvant nous rappellent la recherche d’identité propre à l’adolescence.

 

Maturité

Huile sur isorel

60 X 80 cm

 

Sur un fond terre d’ombre, un geste nuancé et lumineux se détache nettement et glisse en bas pour s’élever vers le haut et prend la forme d’une tête d’oiseau.  Cet oiseau de liberté veut échapper visiblement à ses ancrages matériels.  Le découpage contrôlé de la forme et des teintes délicates montrent bien là la maturité.

 

Le départ

Huile sur isorel

60 X 80 cm

 

Esquissés par quelques traits dépouillés, deux visages flottent sur des couches de peinture jaunâtre, ceux d’un homme et d’une femme.  L’animus rejoint l’anima pour franchir la dernière étape d’un sentier qui conduit vers l’au-delà dans une légèreté de l’être.  Au niveau inférieur, le mot mémoire s’étire comme un long bilan.

 

Loin d’être un soliloque, ces images nous invitent à un échange sur nos propres expériences de vie.  Cette sémantique visuelle, sans être une argutie, dégage une poésie libératrice et incitative.

 

                                                                                             Pierre Archambault, 2001

 

 

                        

Retour Galerie                          Salle 2      

 

Les informations et les images contenues sur ce site sont personnelles. Aucune information ou image  ne peut être utilisée à des fins commerciales sans le consentement de l'artiste.

©Martha Pearson, 2003