Spiritualité

Itinéraire des Exercices pauliniens


Mois de DECEMBRE 2018

"…dans la voie du zèle, vie d'apostolat" (DF 100)


 

Après la voie des commandements et la voie des conseils évangéliques, selon don Alberione, la troisième manière de cheminer avec Jésus Christ, c'est la "voie du zèle, vie d'apostolat". Le terme zèle était très familier dans le lexique spirituel de l'époque, et très cher au Fondateur: à ce terme, habituellement uni à "zèle pour les âmes", il veut dire la ferveur, l'enthousiasme pour inventer les modalités de faire connaître Jésus Maître et faire en sorte que l'évangile parvienne aux personnes de son temps.

Aucun doute qu'avec l'amour de Jésus Maître, le thème du zèle pour les âmes a été prédominant dans la pensée et dans l'enseignement du Primo Maestro. Déjà, dans le texte de fondation Notes de Théologie Pastorale, rédigé en 1912 et publié en 1915, il notait: "Même les livres qui traitent des qualités et des devoirs des ecclésiastiques se diffusent assez souvent en traitant longuement de l'étude et de la piété, mais trop peu du zèle. Et pourtant le zèle est une partie très essentielle du prêtre; c'est le but auquel la science et la piété doivent servir; c'est comme l'emblème de l'apôtre. Il importe de cultiver le zèle. Il naît d'un grand esprit de piété qui fait désirer intensément l'honneur de Dieu et le salut des âmes… ".

En 1934, en prêchant aux frères, il soulignait: "Aimer le Seigneur de toute ta volonté, avec toutes les forces de la volonté, non seulement, mais servir le Seigneur avec zèle pour que Dieu soit connu, aimé, servi, rejoint par tous les hommes". Dans le volume Brèves méditations pour chaque jour de l'année, don Alberione dédie six jours au thème du zèle. Nous trouvons le même ton ainsi que des soulignements égaux jusqu'au terme de sa vie. S'adressant aux sœurs Apostolines, en 1957, il confirmait: "La vie religieuse a une partie qu'on peut dire technique, externe. Mais la racine est toujours à l'intérieur: le zèle par l'amour, et le zèle pour le prochain dépend d'un amour qu'on a pour Dieu et pour les âmes. Donc, le zèle part du cœur… ". Finalement, une note touchante, à saveur de "confession" personnelle: "Si le Seigneur a été si abondamment miséricordieux avec moi jusqu'à maintenant, dans ma vie de jeune alors que je comprenais moins, que je réfléchissais moins, etc., j'espère d'autant plus maintenant, qu'ayant compris ce qu'est la vie et la vie religieuse et la vie d'apostolat, je désire me donner totalement et de ne plus respirer, pour ainsi dire, faire un pas qui ne soit orienté vers le Seigneur et vers les âmes!".

Par conséquent, l'orientation pour vivre les exercices "pauliniens" en cette période pourrait être:

¢ En apprenant du Fondateur, qui ne voulait pas faire une respiration ou un pas qui ne soit "orienté vers le Seigneur et vers les âmes", je m'engage à vivre le temps d'Avent-Noël en donnant le meilleur de moi-même, et dans le secteur d'apostolat qui m'a été confié. En communion avec Marie qui nous donne Jésus, moi aussi, je désire contribuer pour que Jésus soit connu par le plus grand nombre de personnes. En pratique, j'appliquerai aux heures d'apostolat ce que don Alberione suggère dans DF p. 48: "Comment commencer: en offrant tout à Dieu, en acceptant tout de la main de Dieu, en commençant bien, immédiatement, volontiers; continuer sous le regard de Dieu, avec une douce application, avec une constance énergique; en terminant humblement, complètement".

"Pour accomplir un cheminement authentique de maturation, les jeunes ont besoin d'adultes
autorisés (influents).Dans sa signification étymologique, l'autorité indique la capacité de faire grandir; elle n'exprime pas l'idée d'un pouvoir directif mais d'une véritable force générative. Le don de la vie consacrée, dans sa forme aussi bien contemplative qu'active, que l'Esprit suscite dans l'Église a une valeur prophétique particulière en tant qu'elle est un témoignage joyeux de la gratuité de l'amour. Lorsque les communautés religieuses et les fondations nouvelles vivent authentiquement la fraternité, elles deviennent des écoles de communion, des centres de prière et de contemplation, des lieux de témoignage, de dialogue intergénérationnel et interculturel et des lieux pour l'évangélisation et la charité".

Que notre vie parle de Jésus; qu'elle conduise à Lui; qu'elle oriente quotidiennement nos personnes vers Lui!

En communion profonde, Don Guido