Spiritualité

Itinéraire des Exercices pauliniens


Mois de septembre et octobre 2017

"Maître, ta vie me trace la voie…" (DF 39)

Dans notre hémisphère, le mois de septembre est le mois où l'on reprend pleinement l'engagement spirituel-apostolique. Tous, nous désirons recommencer notre marche avec le maximum de don de soi et de générosité, étant donné qu'une année particulièrement intense nous attend: revisiter l'étape entière Gloire au Père, avec l'itinéraire de conformation à toute la personne de Jésus Voie et Vérité et Vie. Un Thème qui aura un retentissement particulièrement familier au mois d'octobre, mois dédié à Jésus Maître.

Avant d'entrer dans les détails des orientations que don Alberione nous a laissées dans le chapitre "CONCLUSION. NOUS AVONS MÉDITÉ…" (DF 99), il est utile de repartir de la partie introductive de la prière "Au Maître Divin" (DF 39) avec laquelle la deuxième étape commence. En effet, nous savons que la prière débute par une profession de foi solennelle:

- Maître, ta vie me trace la voie: on reconnaît que toute la vie de Jésus, son style de vie, trace le sillon de la suite, pour le disciple;
- ta doctrine confirme et éclaire mes pas: on exprime la foi qui est l'enseignement de Jésus pour raffermir et éclairer la marche de chaque fidèle;
- ta grâce me soutient et encourage dans la marche vers le ciel: en effet, c'est la grâce, c'est-à-dire Jésus-Vie vivant dans le croyant, pour donner force et soutien sur la route qui conduit le croyant au ciel.
- Tu es le Maître parfait qui donne l'exemple (Voie), enseigne (Vérité), et réconforte (rend fort) le disciple pour te suivre (Vie).

La citation latine qui suit remarque avant tout que tout trouve son origine dans l'amour gratuit et prévenant de Dieu: ce Dieu Père qui "a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique…" (Jn 3,16). Et il nous invite à nous approprier la déclaration de Nicodème: "c'est de la part de Dieu que tu es venu comme un maître" (Jn 3,2).

Durant toute sa vie, le Fondateur est resté fidèle à cette vision intégrale du Christ Maître, qui remonte à 1930. Nous la retrouvons dans tous ses écrits et dans tout son enseignement. Il est significatif de noter qu'à l'occasion du "rassemblement d'Ariccia" pour les premiers Pauliniens - le mois d'exercices spirituels, en avril 1960, que nous considérons en quelque mesure comme étant son testament spirituel - don Alberione a affirmé de nouveau avec vigueur, encore une fois, la dévotion au Maître divin comme voie du "culte parfait rendu à Dieu". Pour chaque membre de la Famille paulinienne, vivre la spiritualité de Jésus Maître a comme résultat l'identification au "Modèle divin, Jésus Christ". "Envoyé par le Père, Jésus Christ est venu restaurer l'homme, faisant lui une deuxième édition très améliorée. C'est ainsi qu'en passant par Jésus Christ, médiateur, il se présentera à Dieu, purifié et saint: intelligence, volonté, cœur". La dévotion à Jésus Maître Voie, Vérité et Vie conduit au culte parfait rendu à Dieu. Plus le Paulinien la vit, plus il ressemble à Jésus Christ, Modèle Divin… "".
Par conséquent, il s'agit de permettre à l'Esprit de faire grandir Jésus total, Voie-Vérité-Vie dans toute la personne, intelligence-volonté-cœur, de manière à parvenir à l'homme nouveau (DF 38), à la personne unifiée dans le Christ.

Par conséquent, l'orientation pour vivre les exercices "pauliniens" en cette période pourrait être :

¢ Chaque jour, je réciterai, en me concentrant pleinement, la partie introductive de la prière "au Maître divin" (DF 39). Et au cours de la journée, je transformerai fréquemment en refrain méditatif un des points suggérés par le Fondateur, adressé respectivement à Jésus-Voie, à Jésus-Vérité, à Jésus-Vie.

"Avec Jésus, le rapport maître-disciple est complètement innovateur. Alors que les autres maîtres, comme le Talmùd le documente, exhortaient les disciples à "établir scrupuleusement un temps pour l'étude de la Toràh", Jésus se révèle comme le "livre" d'apprentissage, jusqu'à s'attribuer les trois grandes prérogatives attribuées à la Loi mosaïque. "Je suis la voie et la vérité et la vie. Alors que les rabbins invitaient à construire "une haie" autour de la Loi, Jésus ouvre les voies de la communication qui, à travers sa personne et son agir, révèlent au monde la véritable identité de Dieu".

Je souhaite à tous que, comme disciples de Jésus, nous puissions expérimenter quotidiennement une familiarité intense avec Lui, pour partager les espoirs et les attentes du monde.

En communion profonde, don Guido