Spiritualité

Itinéraire des Exercices pauliniens


Mois de novembre 2017

"Jésus Christ est la voie du ciel, voie unique, voie sûre…" (DF 99)

Après avoir parcouru les deux mois précédents, totalement éclairés par la partie introductive de la prière au Divin Maître (DF 39), nous commençons à revisiter la deuxième étape, toujours guidés par la synthèse que le bienheureux Alberione nous offre. C'est très beau que ce voyage commence justement en novembre, mois si cher à la Famille paulinienne en raison de la commémoraison du retour au Père du Fondateur, au point que nous pourrions dire que novembre est "le mois de don Alberione".

Le Fondateur s'introduit suivant l'ordre traditionnel du trinôme, c'est-à-dire en partant de Jésus-Voie. Il résume cette section en trois dimensions:

- Jésus Christ est la voie du ciel. Jésus est le don du Père céleste. Il a été envoyé précisément pour rétablir le dialogue entre Dieu et l'homme, entre l'homme et Dieu. Avec la passion, mort et résurrection de Jésus, les portes du ciel se sont ouvertes de nouveau, définitivement. Par le Fils bien-aimé, le Père vient déverser les torrents de sa bienveillance sur l'humanité. Tout à travers Jésus-Voie: Qui nous enseigne la voie du ciel? Jésus. Nous n'avons qu'un seul Maître, Jésus Christ, Maître de la science éternelle, de la science qui sert pour la vie présente et pour la vie future; il est le Maître unique. Alors, lorsque nous nous présentons à Jésus, c'est en premier lieu en tant qu'élèves, en tant que disciples, pour apprendre. "Enseigne-nous!".

- Jésus Christ est Voie unique. Jésus lui-même l'a affirmé lorsque, se présentant comme la Voie et la Vérité et la Vie, il a précisé: "Personne ne va au Père sans passer par moi" (Jn 14,6). Notre Fondateur en était bien convaincu. "Cette nécessité de centrer notre dévotion sur Lui est absolue parce "qu'il n'y a pas de salut ailleurs". Il n'y a pas de salut en-dehors de Lui. Alors, il faut nécessairement passer par Lui… Et que nous puissions avoir la volonté de Dieu, la volonté du Père telle que Jésus-Christ l'a faite, et comme il veut que nous l'accomplissions, de manière à ce qu'il vive vraiment en nous".

- Jésus Christ est Voie sûre. Accueillir Jésus-Vie, imiter ses exemples, mieux, Lui permettre de parcourir en nous son style de vie, c'est le chemin qui conduit infailliblement à la fin heureuse. "Nous venons du Ciel; nous allons au Ciel; demeurons sur la voie unique et sûre; si nous l'avons perdue, confessons-nous; si nous sommes sur la bonne voie, avançons plus vite!" (DF 36).

Comme nous le savons, don Alberione a traduit tout ce contenu dans la deuxième partie de la prière au Divin Maître: "Ta vie est précepte, voie, sécurité unique, vraie, infaillible. La crèche, Nazareth, le calvaire tracent la voie divine d'amour envers le Père, de pureté infinie, d'amour des âmes, de sacrifice… Fais que je la connaisse; qu'à chaque instant, je mette mes pieds sur tes traces de pauvreté, chasteté, obéissance… Ce que Tu veux, je le veux" (DF 39).

Par conséquent, l'orientation pour vivre les exercices "pauliniens" en cette période pourrait être:

¢ En me confrontant souvent à Jésus-Voie, modèle de quiconque a accompli parfaitement la volonté du Père, à chaque jour, je m'appliquerai, selon le désir du Fondateur, à accueillir avec amour et disponibilité ce que le Seigneur, à travers la parole des supérieurs ou des responsables des secteurs d'apostolat, dispose ou permet pour moi, au quotidien.

"C'est triste de constater combien, de plus en plus, des personnes très avancées en âge se comportent comme des enfants égoïstes, incapables de "laisser de la place" […], ce qui suppose une conception de la vie sous le signe du don et de la gratuité […]. C'est aussi une forme de discernement des signes des temps […] Sans capacité d'abandon à Celui qui régit l'histoire et qui connaît le cœur de chaque personne, l'éducateur (le religieux/se adulte -ndr-) cesse d'être tel pour devenir un concurrent, une personne inutile, un obstacle qui rend le chemin difficile et empêche le renouvellement".

Que le bienheureux Alberione intercède pour nous auprès du Père de bonté afin que nous puissions véhiculer la vie aux nouvelles générations de la Famille paulinienne!|

En communion profonde, don Guido.