Spiritualité

Itinéraire des Exercices pauliniens


Du mercredi des cendres au Dimanche de Pâques

"Comme la vie de J.C., de même la vie de l'Église… est communiquée dans l'Esprit Saint" (DF 100)


 

… Comme pour tous les maîtres spirituels, selon don Alberione aussi, le rôle de l'Esprit dans le croyant - "tout s'accomplit dans l'Esprit Saint"- peut être bien compris seulement à la lumière de ce qu'il a opéré dans l'incarnation historique du Verbe. Par conséquent le passage de la vie humaine-divine de Jésus à la vie de l'Église. Dans ce but, la page que don Alberione dédie à la réalité de la "vie donnée par l'Esprit Saint" est très éclairante, même si exprimée d'une manière extrêmement schématique. Nous la citons en partie, en puisant au manuscrit :

DF ms 88.
…La vie donnée par l'Esprit Saint
La vie humaine-divine de Jésus Christ est créée par l'Esprit Saint :
La vie chrétienne en Jésus Christ : "Spiritus Sanctus superveniet… ductus a Spiritu…
Descendit Spiritus…"
en nous : au Baptême, deuxième vie : "renatus ex aqua et Spiritu Sancto…"
dans la Confirmation,
dans l'Eucharistie, etc.
La création Respecter cette vie humaine-divine.
et développement La développer.
Prier.

…La vie chrétienne est donc une "création" que l'Esprit a réalisée - chef-d'œuvre maximal! - avant tout en Jésus même, notre Maître Pasteur. Du premier instant jusqu'au dernier, toute la Personne de Jésus a été sous l'initiative de l'Esprit Saint. Il y a un parallèle entre ce que l'Esprit a opéré en Jésus et ce qu'Il accomplit dans l'Église, son corps mystique, et ce qu'il veut réaliser et "communiquer" à chaque fidèle à travers les sacrements: en nous aussi, le résultat sera prodigieux!

… "Du Christ physique au Christ Mystique, l'Église; établie par Lui, animée par l'Esprit Saint". C'est un des thèmes fondamentaux que le Fondateur avait proposé dans le "schéma d'étude sur Jésus Maître" publié dans San Paolo août-septembre 1959. Il est intéressant de noter que don Alberione, en parlant à l'Église, pense d'abord à la "vie surnaturelle des âmes". Par la suite, toujours sur le même bulletin, il insistera : "Voilà la ligne ou voie de sanctification. Dans le Nouveau Testament la sanctification vient de l'Esprit Saint qui parvient à l'homme par le Fils de Dieu incarné : Dieu remplit de grâce l'Humanité du Christ et l'Humanité du Christ, il nous la passe " (St Thomas).

…Par conséquent, l'orientation pour vivre les exercices "pauliniens" en cette période pourrait être :
¢ La vie surnaturelle de l'âme m'a été communiquée par l'Esprit au Baptême. De ce sacrement dérive l'engagement à vivre la conformité à Jésus, le laissant vivre pleinement en moi. En ce temps de Carême, je ferai miennes les demandes du Fondateur : "Est-ce que je me mets devant le modèle divin : Jésus humble, pauvre, doux, souffrant? Est-ce que j'essaie de confronter ma conduite avec celle de Jésus?". Chaque matin, à la fin de la méditation, je prendrai pour la journée un petit engagement significatif selon ces indications.

…"Prendre part aux souffrances de Dieu dans la vie du monde signifie consentir jusqu'au fond à notre dimension humaine et en particulier à sa part de fragilité, pour être témoins que cela est possible et que c'est très beau.[…] "Le Christ n'a pas offert ses souffrances au Père, mais il lui a offert ce qu'il devenait dans ces souffrances: un être qui allait jusqu'au fond, jusqu'à l'extrême, jusqu'au point le plus profond de l'amour, jusqu'à ces sommets d'amour qui sont capables de sauver".[…] Celui qui est révélé dans le mystère pascal n'est pas le Dieu des solutions mais des multiples conversions à la vie qui accompagnent chaque instant de notre existence, si fragile et pourtant si puissante".

…En ce Carême, offrons au Père nos "conversions" multiples et quotidiennes, pour devenir de plus en plus des femmes et des hommes d'espérance et d'avenir.

En communion profonde, Don Guido