Spiritualité

Itinéraire des Exercices pauliniens

Mois de juillet et août 2017

"Le fruit de la première partie est donc la conversion totale de la vie pour l'éternité" (DF 99)

"Le fruit de la première partie est donc la conversion totale de la vie pour l'éternité" (DF 99)

Dans notre voyage de ré-visitation de l'itinéraire proposé dans la première étape, Gloire au Père, nous sommes arrivés à l'explicitation du "fruit" que don Alberione identifie dans "la conversion totale de la vie pour l'éternité". Un double fruit, par conséquent: conversion de toute la personne et orientation de la vie vers l'éternité.

Avant tout, encore le thème de la conversion. Le Fondateur veut qu'elle soit totale: donc, complète, de manière à toucher toutes les facultés de la personne. C'est précisément le but des exercices, comme il le dit souvent: les exercices doivent produire une conversion totale, générale, intégrale. Et il précise: "Pour être totale, la conversion s'opère d'abord dans l'intelligence. Il faut que notre examen de conscience se fasse en premier lieu sur l'intelligence, ensuite, sur le cœur, puis sur la vie, et sur le corps. Qui pourrait être humble s'il n'a pas en premier lieu des pensées humbles?"

L'aspect positif de la conversion, c'est l'orientation de toute la vie vers l'éternité. Cela signifie que le regard et la direction habituelle doivent être continuellement tournés vers le ciel, vers Dieu, vers la vie éternelle. Le Fondateur l'avait déjà bien exprimé dès les pages du Préambule, en parlant de la "clé de la vie" (DF 16).


La clé de la vie

1. Dans son essence, la vie est préparation à l'éternité; préparation libre, que plusieurs négligent; préparation surnaturelle. Nous préparons notre éternité. "l'homme s'en va vers sa maison d'éternité" (Qo 12,5).
Préparation:
2. De l'intelligence, le paradis est vision; de la volonté, le paradis est confirmation dans le bien suprême, Dieu; du cœur, le ciel est bonheur; du corps, destiné à la résurrection et aux attributs glorieux ainsi qu'à la satisfaction de ses justes désirs.
3. La préparation de l'intelligence se fait avec la foi; la préparation de la volonté, en observant les commandements et en général, en accomplissant la volonté divine; la préparation du cœur, avec la grâce et son accroissement; la préparation du corps, en le soumettant à la raison et à la foi et en le mortifiant en ce qui est illicite.

Ce sont des indications fondamentales sur lesquelles don Alberione a appuyé à plusieurs reprises. S'adressant aux Pauliniens de la première heure lors du rassemblement d'Ariccia (avril 1996), il affirmait: "Plusieurs choses semblent utiles et aptes à rendre notre vie temporelle plus facile et plus satisfaisante; mais il faut toujours voir si elles sont utiles pour la vie éternelle: sont-elles utiles pour l'éternité? C'est ainsi que les raisonnements changeront… Nous pouvons orienter la vie vers l'éternité: et alors, les plans humains sont bouleversés, parce que les raisonnements partent d'autres principes et conduisent à de nouvelles conclusions différentes: un homme destiné à l'éternité".

Dans la même circonstance, il ajoutait: "Nous nous sommes unis pour faire ensemble le voyage de la vie, afin d'atteindre plus sûrement la fin". C'est une invitation claire à maintenir les paramètres bien positionnés dans la bonne direction!

Par conséquent, l'orientation pour vivre les exercices "pauliniens" en cette période pourrait être:

¢ Le Fondateur m'a rappelé que, dans les événements de chaque jour, il faut "toujours se demander s'ils sont utiles pour la vie éternelle". Dans ce but, il m'invite encore à me demander: "Est-ce que je vis avec le cœur tourné vers le ciel? Est-ce que je travaille pour le ciel? Est-ce que je souffre pour le ciel? Est-ce que je sais me priver de ce qui est vain et terrestre, en vue de l'éternité? Le cœur tourné vers Marie élevée au ciel et couronnée Reine des anges et des saints, je me confie davantage à son intercession, en récitant chaque jour au moins 10 Ave Maria à cette intention.

"La passion de Dieu est de faire grandir. Son premier commandement à l'homme est précisément: croîs, marche, deviens! L'appel est le lieu de ma vérité et de mon salut, le moment de lumière où je comprends que le Seigneur m'appelle pour les autres, mais aussi pour moi. Il m'appelle pour aller à la rencontre des autres, mais en me faisant expérimenter combien c'est Lui qui, en premier, vient à ma rencontre, justement là où je ne m'attendais pas. La vérité de l'être réside dans ce devenir, avec l'espérance qu'elle contient et la gradualité qu'elle exige. Nous faire devenir, voilà l'identité et la mission de l'Esprit de Dieu".

"Quand l'âme se présentera à Jésus, Juge, il découvrira en elle comme un autre Lui-même": c'est l'espérance du bienheureux Alberione pour chacun de nous. Que ce soit le désir, le but de notre devenir!

En communion profonde, don Guido