Le manipulateur et le manipulé

 

  Les patterns de manipulateur et de manipulé prennent sources, comme tous les autres patterns, dans le besoin d'être aimé et reconnu. Le manipulateur est celui qui se place au service des autres et qui prévient même leur besoin dans le but de les rendre redevables et d'obtenir ce qu'il veut. C'est un pattern des plus aliénants parce qu'il prive l'être de sa liberté.

 

  Le manipulateur a un tel besoin d'amour et d'attention qu'il projette sur l'autre ce besoin en lui prodiguant une attention soutenue qui emprisonne ce dernier. Il se rend indispensable pour les autres de façon à créer une dépendance qui lui assure la fidélité inconditionnelle de ceux qu'il choisi d'aimer. Il attend de la reconnaissance, de l'amour et de l'acceptation parce qu'il donne beaucoup. Et c'est ainsi que s'entretiennent les patterns complémentaires du manipulateur et du manipulé. Le premier donne pour s'assurer l'amour de l'autre, lequel accepte tout parce qu'il se sont redevable. "Je te donne tout, tu me dois tout". "je ne peux pas te refuser ça, tu es tellement bon pour moi". Ils dépendent ainsi l'un de l'autre pour répondre à leur besoin pressant d'être aimé.

 

  Mais leur relation, si belle soit-elle en apparence, finit toujours par se ternir lorsqu'une lutte intérieur s'engage entre leur soif d'amour et leur goût de liberté. Prisonnier de ses propres pièges, le manipulateur est tiraillé entre son besoin de l'autre et son besoin d'espace. Il veut être entièrement libre sans respecter la libèrter de ceux qu'il aime. Aussi ne supporte-t-il pas leurs limites et n'a-t-il aucune considération pour leur territoire. C'est souvent un envahisseur qui se donne des droits sur les autres sous prétexte que sa générosité lui en donne le pouvoir.

 

  Le compliment est un des arguments les plus forts du manipulateur. Comme l'être humain a besoin d'être reconnu et valorisé, il est évident que le compliment répond parfaitement à ce besoin. C'est pourquoi l'homme se sent généralement si redevable envers ceux qui le reconnaissent. Évidemment, il n'y a rien de répréhensible à valoriser quelqu'un, bien au contraire. Le problème qui se pose avec le manipulateur, C'est qu'il utilise l'éloge pour s'assurer de l'amour de l'autre. Il ne pense pas nécessairement ce qu'il dit. L'importance pour lui n'est pas d'être sincère mais d'être aimé et reconnu coûte que coûte. Aussi le compliment n'est-il pas une reconnaissance de l'autre mais un moyen systématique dont se sert, souvent inconsciemment, pour se faire reconnaître et se faire aimer. à ce moment, il ajoute l'offrande de cadeaux, de faveurs et de son temps.

 

  Il est évident que le manipulateur s'associe sur le plan personnel et professionnel à des manipulés, c'est-à-dire à des être qui, pour satisfaire leur besoin d'amour et de reconnaissance, trouvent une satisfaction à se sentir importants aux yeux de quelqu'un qui s'occupe d'eux. Le manipulé, qui a une soif insatiable d'être aimé, sera reconnaissant envers celui qui lui accorde de l'attention. Il acceptera même d'être utilisé pour ne pas perdre son amour. Il se niera, s'écrasera, se taira parce qu'il est marqué, comme le manipulateur, d'un complexe d'abandon.

 

liste patterns 

menu