Titre

 

Je souhaite dans ma maison
Une femme ayant sa raison,
Un chat passant parmi mes livres,
Sans lesquels je ne peux vivre.

Guillaume Apollinaire, Le poète assassiné

Sorry, your browser doesn't support Java(tm).

 

Chat Étoiles
Evelyne Nicod, 1998

 

lettreL'Antiquité classique ignore le chat ou n'y trouve aucun sujet d'inspiration; les Romains et les Grecs ne semblent pas non plus être ses complices. Le Moyen Âge le maltraite en l'associant aux puissances du mal. C'est au temps de Plutarque, au XIVe siècle, de Du Bellay et de Montaigne au XVIe siècle, que le chat entre dans la poésie. Les chats sont alors des gardiens tout autant que des muses pour les poètes et les écrivains.

Méfiez-vous les souris!

lettreEn effet, les chats gardaient jalousement les manuscrits de leurs maîtres et les protégeaient de la curiosité des rongeurs. Il paraît que Dante aurait appris à son chat noir à tenir chaque nuit une bougie allumée entre ses pattes... Le chat devient donc indispensable à l'écrivain, il sert à la fois de muse et d'essuie-plume!

 

lettreCe n'est toutefois pas avant le siècle de Voltaire et de Rousseau que le chat va connaître son heure de gloire en poésie. Dans les salons littéraires, les femmes chantent ses louanges. Cent ans plus tard, l'engouement du chat grandissant, il fait son entrée dans le cercles des grands poètes, de Victor Hugo à Lamartine et Alfred de Musset à Verlaine et Guillaume Apolinaire en passant par Beaudelaire.

Rosina Wachtmeister

 

lettreAu XIXe siècle, Théophile Gauthier invite son chat Dom Pierrot de Navarre à participer, par petits cris, aux conversations littéraires. Stéphane Mallarmé ne cesse d'embrasser le nez rose de son chat Neige qui "efface ses vers avec sa queue!" Pierre Loti fait imprimer des cartes de visites ainsi libellées: "Mme Moumoutte blanche, première chatte chez M. Pierre Loti".

lettreLe XXe siècle lui connaît aussi des protagonistes : Jacques Prévert, Maurice Carême, Jean Cocteau, François Coppée et bien sûr, celle qui disait qu'il n'y avait pas de "chat ordinaire", Colette.


Le chat et le soleil, Maurice Carême

Le chat ouvrit les yeux
Le soleil y entra.
Le chat ferma les yeux
Le soleil y resta.
Voilà pourquoi le soir,
Quand le chat se réveille,
J'aperçois dans le noir
Deux morceaux de soleil.

Chat Soleil

Evelyne Nicod, 1998

Marguerite


L
a fleur
, Chats de Paris, Colette

Oh! La jolie fleur dans la vitrine!
Oui c'est un petit pavot blanc.
Je ne vous parle pas des petits pavots, je vous montre la fleur d'en bas, tachetée de clair et de sombre, veloutée, avec deux gouttes de rosée qui brillent, et de grandes étamines blanches pointues...
Tiens je me trompais, ce n'est pas une fleur, c'est un chat...


lettreEn poésie, la magie du chat imprègne de nombreux thèmes. Ou encore, le corps "élastique" du chat que l'on caresse à loisir suggère l'image de la sensualité. Dans l'esprit des poètes, chat et femme sont associés, et la vue de l'un comme de l'autre suscite émotion et lyrisme.

lettreCette ressemblance entre le chat et les femmes est présente dans de nombreux ouvrages. La fable de La Fontaine intitulée "La Chatte métamorphosée en femme" manifeste la profonde admiration d'un homme pour sa chatte : "il la trouvait mignonne, et belle, et délicate"… si bien qu'un beau matin, la chatte devient femme!

lettreDualité, intuition, mystère, sensualité, douceur sont des thèmes qui nourrissent le rapprochement entre femme et chat dans l'imaginaire des poètes. Nul mieux que Beaudelaire n'a su illustrer ce rapprochement dans l'un de ses poèmes des Fleurs du mal.



Chat Écharpe
Henri Turin

 


Chat et femmes
Léonor Fini


L
e Chat,
Beaudelaire

Viens, mon beau chat, sur mon cœur amoureux ;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d’agate.
Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s’enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,
Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête,
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,
Et des pieds jusqu'à la tête
Un air subtil, un dangereux parfum
Nagent autour de son corps brun.


lettreEt puisque félinité se confond avec féminité, certains auteurs, comme Paul Verlaine, se délecte du spectacle qu'offre la complicité entre le chat et la femme.

Femme et chatte, Verlaine (extrait)

Femme au chat noir

 

Elle jouait avec sa chatte,
Et c'était merveille de voir
La main blanche et la blanche patte
S'ébattre dans l'ombre du soir. 
Lettreoutefois, le chat, doté de qualités féminines n'apparaît pas forcément comme tel dans l'esprit des femmes… Au contraire, il peut refléter le visage du mari. Ainsi, dans "Peines de coeur d'une chatte anglaise", Honoré de Balzac écrit que "beaucoup de femmes, et des plus aristocratiques, disaient toujours "Mon petit chat" à leurs maris, même quand elle ne les aimaient pas." (!!)

lettreMis à part les poètes, il est vrai qu'au cours des siècles le chat et la femme ont toujours été des amis. De Mme d'Armentières qui fit arrêter la coutume des bûchers de Metz, à Mme de Staël qui, incarcérée sur ordre de Napoléon, se consolait dans sa cellule avec une chatte: les exemples abondent! Ce n'est pas un hasard si l'élevage félin rassemble une majorité de femmes…

Sonetto

Cliquez-moi pour un poème de ma maîtresse!