François Lavallée > L'auteur > Chansons > Oublier d'accuser

Oublier d'accuser
 

François Lavallée
Automne 1987
De la Pologne au Salvador
En passant par l'Éthiopie
Chanter la misère des autres
Chanter que le monde entier dort
Alors que son voisin gémit
Faire le bon apôtre...

Traiter les autres de méchants
Responsables des grandes guerres
Crier d'eux qu'ils sont si immondes
Qu'ils laissent mourir des enfants
Et qu'ils massacrent père et mère
À l'autre bout du monde...


Le quotidien
C'est dans le quotidien que se passent souvent
Les plus terribles guerres
Le quotidien
C'est d'abord dans mon coeur qu'un grand ou qu'un enfant
Disparaît de la terre
Oublier d'accuser
Penser à oublier

« Les millionnaires mangent tout
Des héros sont martyrisés
Là-bas, encore un peu plus loin
Les méchants vont nous rendre à bout
On a de quoi se révolter
De quoi serrer les poings »

Regardons un peu par ici
Et oublions les autres races
C'est un peu moins spectaculaire
De faire taire son mépris
Mais c'est beaucoup plus efficace
Pour prévenir les guerres...

Le quotidien
C'est dans le quotidien que se passent souvent
Les plus terribles guerres
Le quotidien
C'est d'abord dans mon coeur qu'un grand ou qu'un enfant
Disparaît de la terre
Oublier d'accuser
Penser à oublier


© François Lavallée pour tous les textes figurant dans le présent site
Voir la brève notice de droits d'auteur
Retour à la page d'accueil de François Lavallée
Retour à François Lavallée... L'auteur
Retour à l'index des chansons 

Réactions? Commentaires? Suggestions? Écrivez-moi!