François Lavallée > Le traducteur > Les traducteurs sont des tarlas

La traduction technique
Un ami m'a remis il y a plusieurs années une photocopie de ce texte publié sous le pseudonyme « Piston Graffigné » dans la revue Moto Journal de mars 1982. Je le reproduis ici pour la postérité.
Version avec petit lexique vite fait pour les non-Québécois

Les traducteurs sont des tarlas
Moto Journal
Mars 1982
Savez-vous quelle est la job la plus tof dans le monde de la moto après la mienne? C'est la job de traducteur d'annonce.

Cette race de monde existe juste ici au Québec à cause de quelques tarlas qui parlent pas l'anglais, moi je le comprends un peu. Évidemment y a des compagnies qui profitent de l'ignorance du monde et comme elles savent que certains tarlas parlent pas l'anglais, ils vendent des magazines en français. Même des magazines de moto. Y sont ben moins épais que les magazines anglais mais coûtent aussi cher à cause les gens ont pas le choix. Les compagnies de moto non plus ont pas le choix. Pour vendre leurs motos et leurs produits, elles sont poignées pour faire traduire leurs annonces en français.

Et traduire des affaires de moto, c'est pas n'importe qui qui peut faire ça comme du monde. D'abord tout ce que la compagnie sait sur une moto qu'elle veut annoncer, elle le sait en anglais et rien qu'en anglais. Ça fait que la compagnie donne l'annonce à faire à une agence de publicité. L'agence donne l'annonce à un traducteur.

Le traducteur est un gars qui a été à l'Université pour apprendre à parler de quelque chose sans rien connaître de cette chose-là. Pour parler comme le boss, c'est un tarla professionnel.

Mais avec les annonces de moto, n'importe quel traducteur en arrache à cause les gars de motos sont moins poissons que le reste du monde.

Il y a deux sortes de traducteurs : les tarlas honnêtes et les tarlas malhonnêtes.

Les traducteurs tarlas honnêtes pensent à ce que veut dire une affaire et ils le traduisent en français avec des mots que le monde ordinaire peut comprendre pour que ça dise la même affaire. C'est la meilleure façon à cause les gars de moto sont tellement habitués aux mots anglais qu'ils sont capables de traduire à l'envers.

Une fois, il y avait une annonce anglaise qui parlait de gas shocks. Le traducteur tarla honnête a regardé dans son dictionnaire et a vu que gas voulait dire essence et que shock voulait dire amortisseur. Avec trois ans d'université dans sa tête il est capable d'un seul coup de trouver que c'est un amortisseur à essence. Un plouk qui aurait pas été à l'université aurait traduit par essence-choquée.

Mais un motocycliste lui y sait qu'un amortisseur à essence ça existe pas, même sur une Honda. Ça fait qu'il essaie de comprendre et pense à l'envers, il traduit amortisseur par shock et essence par gas et il comprend tout de suite que c'est un shock à l'air.

Pis il y a les traducteurs tarlas malhonnêtes. Ceux qui essaient même pas de comprendre. Y connaissent rien dans la moto et ils veulent rien savoir. Y s'en sacrent. Mais pour pas que ça paraisse, ils se servent de grands mots scientifiques et des paroles de poètes. Une fois mélangés, c'est beau mais personne est capable de comprendre.

Ce sont eux autres qui écrivent des affaires comme : « comprenant un compteur de vitesse et un tachymètre circulaire à ACL... »

Ou bedon : « Le refroidissement par agent liquide lui donne une puissance inépuisable. »

Faudrait pas rire du monde plus longtemps. Tu vois-tu un gars arriver chez son dealer pis dire au gars des pièces : « Mon tachymètre circulaire à ALC est fucké, t'en as-tu en stock? »

Imaginez un peu si un gars arrive au service en disant : « Ma hose pisse de l'agent liquide au ras le cap de radiateur. »

Trois ans d'université pour ça.

Faudrait pas oublier les traducteurs qui ont jamais été à l'université. Y sont faciles à reconnaître, ils remplacent les affaires techniques par des affaires sur le sexe. Ça donne des annonces dans le style :

« Sa belle apparence et ses lignes vous emporteront. Une vraie beauté. »

« Laissez glisser votre regard sur ses lignes fluides et basses. Enfourchez-la et ouvrez... »

« Un remède garanti contre l'ennui. »

« Éprouvez ce que l'on ressent quand on n'a que 447 livres sous soi. Asseyez-vous. »

Toute ça fait que les annonces de moto en français sont plates et que personne ne les comprend. Nous autres on aimerait ça des annonces straights. Pas de grands mots, juste des affaires pour qu'on comprenne. Quelque chose dans le style :

« La nouvelle Crashpas est écoeurante. Un vrai beau look pour les connaisseurs. Elle handle en maudit sans porter dur. Des gros tires montés sur des mags, pis un quatre dans un qui lui donnent un air cool. Un moteur qui shake pas et qui n'est pas trop dur sur le gaz. La Crashpas, la moto qu'il te faut, si t'en a pas c'est que t'es gorlo. »

Ça c'est un message clair que tout le monde comprend du premier coup et ça sent pas la traduction.

Piston Graffigné
 


Retour à la page d'accueil
Retour à François Lavallée - Le traducteur
Questions? Commentaires? Suggestions? Écrivez-moi!