La recherche d'information à l'école secondaire
L'ENSEIGNANT ET LE BIBLIOTHÉCAIRE, PARTENAIRES DE L'ÉLÈVE 
 
 Précédente Suivante 
Chapitre 1: La bibliothèque de l'école au service de l'apprentissage
 
«Le monde du XXIe siècle se caractérisera par l'explosion continue des connaissances scientifiques et le développement accéléré des technologies. Tous les aspects de l'existence humaine en seront continuellement et profondément transformés. Si, depuis l'invention de la machine à vapeur jusqu'à celle du micro-ordinateur, le genre humain a transformé la face du monde et son cadre de vie, cela n'est presque rien devant l'accumulation prévisible de nouvelles connaissances scientifiques et de nouvelles innovations technologiques. L'humanité a produit plus de connaissances scientifiques depuis 1900 qu'elle n'en avait accumulées depuis son apparition sur la planète. Les innovations technologiques s'accumulent aussi à un rythme vertigineux, comme nous le constatons dans notre vie quotidienne envahie depuis à peine une décennie par la téléphonie cellulaire, la vidéocassette, le micro-ordinateur, etc.» [note #1]
 

1.1 Une ressource présente, actuelle et essentielle

Depuis son démarrage, suite aux recommandations du rapport Parent en 1963, la bibliothèque de l'école secondaire tend à s'affirmer de plus en plus comme partie intégrante des ressources pédagogiques, offertes aux élèves et au personnel enseignant, aux plans de l'information et de la culture. Les élèves fréquentent la bibliothèque en vue d'y réaliser leurs travaux scolaires, ou tout simplement pour y trouver une lecture qui les satisfasse au regard d'un intérêt, d'un besoin ou d'un apprentissage désiré. Les enseignantes et les enseignants peuvent s'appuyer sur les compétences particulières des spécialistes de la documentation et sur les nombreuses ressources documentaires disponibles pour soutenir les démarches pédagogiques qu'il privilégient dans leur enseignement.

L'implantation des technologies de l'information et des communications concerne la bibliothèque et son personnel au premier chef et renforce ainsi son rôle de centre d'information au service des élèves et du personnel enseignant. Les technologies permettent aux usagers de découvrir des modes renouvelés d'accès à l'information par la consultation de documents sur des supports numérisés (DOC), ou l'interrogation de banques de données au plan local ou à distance par les inforoutes. L'utilisation éclairée de moyens technologiques adéquats favorise la recherche d'information sans frontières. Elle oblige cependant à apprendre à valider la fiabilité de ces nouvelles sources d'information. Dans ce contexte, développer chez les élèves une culture de l'information, basée sur la rigueur et le discernement, s'avère impératif.

En même temps, il y a lieu de souligner l'essor majeur de la littérature pour la jeunesse au cours des récentes années au Québec, au Canada anglais, aux États-Unis, en Europe ou en Asie. Cette littérature est abondante, diversifiée et de grande qualité tant dans les sujets abordés que dans le traitement littéraire et l'originalité de l'illustration.

Les collections de documents de la bibliothèque, les diverses banques de données ainsi que les technologies de l'information et des communications sont, pour les élèves, autant de moyens d'avoir accès à l'information, de s'approprier la réalité, d'enrichir leurs connaissances, de développer leur imaginaire, de structurer leur pensée, de développer un esprit curieux et créateur, bref, d'apprendre de façon autonome et de réussir.

Les ressources disponibles à la bibliothèque de l'école, tant les ressources humaines, matérielles que méthodologiques sont, pour le personnel enseignant, des moyens complémentaires qui lui permettent d'enrichir son enseignement et de rendre ses stratégies pédagogiques plus efficaces auprès des élèves.

haut de la page
1.2 L'information au service de l'apprentissage et de la réussite

La bibliothèque de l'école est implantée dans le paysage scolaire québécois. Le temps est aujourd'hui venu d'utiliser à fond toutes les ressources qu'elle offre en l'intégrant davantage aux projets pédagogiques de la classe et de l'école, notamment dans la recherche et le traitement de l'information.

Dans cette optique, la recherche d'information dont le point de départ serait à la bibliothèque, constitue une des voies à explorer et à développer. À l'adolescence, le jeune est curieux, il remet en question les idées reçues, il aime être un sujet actif de sa propre formation. Pour peu qu'on lui en donne l'occasion, soit dans son milieu immédiat ou par la voie technologique des inforoutes, les ressources documentaires peuvent alimenter et satisfaire chez l'élève ce besoin de savoir, et de découvrir le monde.

L'approche développée dans la recherche d'information s'inscrit à la fois dans la pédagogie de la découverte et dans la pédagogie de la réussite, qu'on peut illustrer par l'affirmation « apprendre en cherchant et apprendre à chercher, souvent simultanément ». En préconisant que l'élève soit le maître d'oeuvre dans l'utilisation de la démarche de la recherche, on comprend qu'il apprenne en cherchant, c'est-à-dire qu'on pratique avec lui une pédagogie de la découverte. Quant à la pédagogie de la réussite, elle met en évidence l'encadrement par les enseignants et les spécialistes de la documentation pour guider l'élève dans sa démarche d'apprentissage en lui proposant des méthodes de travail, des ateliers, des travaux pratiques ou des exercices portant sur la maîtrise et l'exercice d'habiletés précises.

La démarche de recherche et du traitement de l'information vise trois objectifs principaux :

- rendre l'élève compétent (habile) dans l'utilisation d'une méthode de travail efficace

- développer l'autonomie de l'élève dans ses apprentissages

- familiariser l'élève avec une démarche de résolution de problèmes.

Une méthode de travail basée sur la rigueur de la démarche utilisée, une souplesse dans les outils et les moyens choisis et une logique dans l'exécution des tâches à accomplir. L'autonomie dans les apprentissages sur le plan pratique, en ce sens que l'élève sache identifier et utiliser les ressources de la bibliothèque, celles des autres lieux et des sites d'information. Autonomie également sur le plan intellectuel, pour permettre à l'élève de parfaire ses connaissances et ses habiletés de recherche, d'en acquérir de nouvelles, tout en étant plus critique face aux produits d'information, en d'autres termes, qu'il devienne un « consommateur averti dans le vaste et riche domaine de la documentation »[note #2], ce qui s'avère grandement nécessaire dans le contexte du déploiement accéléré des technologies et de la multiplication des sources d'informations de plus en plus facilement accessibles.

haut de la page
1.3 Un partenariat indispensable

La vie pédagogique de l'école et les responsabilités éducatives face à la formation de l'élève favorisent les échanges professionnels entre le personnel enseignant et le personnel spécialiste de la documentation. Les échanges portent généralement sur la sélection de la documentation au regard des programmes d'études, sur la réalisation d'activités d'animation de la lecture, sur la mise en place de stratégies d'initiation à l'exploitation des diverses ressources de la bibliothèque.

Lorsque le personnel enseignant choisit de faire équipe avec le responsable de la bibliothèque, il mise sur un partenariat dynamique qui permet de consolider la coopération dans la préparation, la réalisation et aussi l'évaluation d'un travail de recherche et de traitement de l'information par l'élève. Ce travail d'équipe favorise grandement l'utilisation et l'intégration des ressources documentaires aux stratégies d'apprentissage et d'enseignement.

La collaboration étroite et continue entre les agents d'éducation de l'école permet d'élaborer des plans d'interventions (ou d'actions) dans lesquels on retrouve des activités sur mesure, à l'intention des élèves, qui conduisent à la maîtrise d'habiletés spécifiques qui sont nécessaires à la compréhension et à l'utilisation de la démarche de recherche d'information. « À ce titre, le personnel du centre de ressources documentaires doit exercer un leadership qui incite les enseignants à s'associer à eux pour la préparation et la réalisation de programmes de formation sur mesure qui font appel à leurs compétences respectives ».[note #3]

Cette approche de partenariat permet d'approfondir les échanges professionnels, lesquels peuvent même englober les stratégies et les jugements relatifs à l'évaluation, tant au plan des pratiques pédagogiques qu'à celui des démarches d'apprentissage des élèves.

Dans cet esprit, le partenariat constitue une valeur ajoutée pour tous dans l'activité éducative. À cet égard, l'intervention documentaire initiée par le personnel de la bibliothèque constitue un point de départ stimulant (annexe 5). La collaboration entre les professionnels de divers champs de spécialisation favorise la découverte de moyens et de méthodes ainsi que l'émergence de nouvelles façons de faire qui permettront un meilleur accompagnement de l'élève.

Remonter au haut de la page


Crédits
Dernière mise à jour: 23 février 1998
Commentaires et suggestions: webmestre@ 
URL du document =  http://....../chap1.html

Droits de reproduction acceptés si la source est mentionnée © 1998