La recherche d'information à l'école secondaire
L'ENSEIGNANT ET LE BIBLIOTHÉCAIRE, PARTENAIRES DE L'ÉLÈVE 
 
 Précédente Suivante 
Un rôle pédagogique affirmé

Depuis plus d'une génération, le rôle pédagogique de la bibliothèque dans l'école québécoise a été associé à un concept d'école moderne, c'est-à-dire celui de contribuer à la formation de l'élève et de soutenir l'action de l'enseignant.

Nous proposons pour votre réflexion des extraits de textes, selon un ordre chronologique depuis 1963, qui placent en perspective l'affirmation et l'évolution du rôle pédagogique de la bibliothèque vue comme un centre de ressources à l'usage des élèves et du personnel enseignant.

L'équipe de travail

  1. À l'école, surtout secondaire, le bibliothécaire considère sa fonction pédagogique de beaucoup la plus importante. Il a la responsabilité d'enseigner aux jeunes ce que sont toutes ces richesses qu'on a choisies et mises à leur disposition, comment on peut repérer l'information et à quoi elle peut servir. Pour ce faire, il dirige et met en oeuvre le programme d'initiation à la bibliothèque et c'est ici qu'il lui faut l'initiative, la compréhension et la collaboration de tous les instituteurs et de la direction, car ce programme d'initiation doit être intégré dans le programme d'études des élèves, sans quoi sa valeur en sera diminuée.
  2. Québec 1963, DENIS, Laurent G., « L'école secondaire et les bibliothécaires professionnels », L'instruction publique, vol. 7, no 6 p. 511.
     

  3. La place et le rôle de la bibliothèque, dans une école, doivent symboliser et illustrer l'importance que l'on accorde, dans l'enseignement, à la fréquentation des chefs-d'oeuvres, aux ouvrages documentaires de toutes sortes... Les professeurs devront, dans leur cours, utiliser des méthodes qui incitent les élèves à la recherche personnelle et à la lecture... À l'école secondaire particulièrement, la bibliothèque est le centre des études et des travaux, tant des professeurs que des élèves. Pas d'enseignement secondaire satisfaisant sans une bibliothèque bien montée que des professeurs et étudiants fréquentent en commun, où ils trouvent la documentation se rapportant à leurs cours, à leurs travaux, à leurs intérêts particuliers.
  4. Québec 1963, PARENT, Alphonse-Marie et coll. Rapport de la Commission royale d'enquête sur l'enseignement dans la province de Québec. Tome II, paragraphes 1163, 1173, 234.
     

  5. Dans le contexte du présent document, la bibliothèque dispose non seulement d'une documentation écrite, mais également d'une documentation visuelle et audio-visuelle portant sur de nombreux sujets.
  6. Fonctions :

    1. Mettre à la disposition de la clientèle une documentation générale et spécialisée :
    2. Favoriser la recherche multidisciplinaire :
    3. Faciliter l'enseignement-apprentissage par le biais de la technologie :
    4. Centraliser les ressources de production, de conservation et de distribution :
    5. Offrir, tout au cours de la journée, l'hospitalité de ces lieux aux élèves qui désirent y travailler durant les périodes non structurées.

    Québec 1974, L'école milieu de vie, no 2, école secondaire polyvalente, guide d'organisation physique d'une école polyvalente secondaire, Ministère de l'Éducation, Direction générale de l'enseignement élémentaire et secondaire.
     

  7. Les ressources documentaires sont donc l'ensemble des documents, des informations et des instruments disponibles pour les élèves, les enseignants et enseignantes ainsi que pour les autres agents d'éducation, afin de soutenir les activités d'apprentissage et d'enseignement. Ces ressources, comme tout autre moyen de communication, de production ou d'expression, doivent répondre à des besoins particuliers de formation, qu'elle soit scolaire (français, histoire, mathématiques, électronique, cuisine professionnelle), ou générale, mieux connue sous le nom de formation de la personne (organisation du travail, recherche, ouverture sur le monde, sens des responsabilités, autonomie, culture, goût et plaisir de la lecture).
  8. Québec 1987, Les ressources documentaires : aspects pédagogiques et aspects organisationnels. Ministère de l'Éducation, Direction générale de l'évaluation et des ressources didactiques.
     

  9. On en arrive à la conclusion que l'activité intellectuelle ayant pour but de traiter de l'information est foncièrement la même, depuis l'école primaire jusqu'à l'université, la seule différence étant une différence de degré et non de nature. C'est pourquoi il convient de commencer le plus tôt possible la formation à l'information, à partir d'un programme en « spirale » qui prévoit une introduction dès les premières années, suivie de renforcements et d'approfondissements successifs.
  10. 1988, BERNHARD, Paulette, Le développement des habiletés d'information : passeport pour la société postindustrielle. Revue canadienne des sciences de l'information, vol. 13, no 3 et 4, p. 10.
     

  11. Le monde scolaire, soit le personnel enseignant, les conseillers pédagogiques, la direction des écoles et des services éducatifs, le personnel professionnel et technique de la documentation, est à établir un large consensus voulant que la bibliothèque soit considérée comme un centre d'activités et de services pédagogiques de soutien aux activités d'enseignement et d'apprentissage. La bibliothèque de l'école est un service pédagogique dont le rôle premier est de contribuer à la formation de l'élève et de collaborer à l'action de l'enseignant. Par son organisation, la bibliothèque doit être en mesure de soutenir les démarches d'apprentissage et les démarches pédagogiques. Ce rôle de soutien pédagogique se situe en lien direct avec l'application des programmes d'études, les diverses activités mises de l'avant par l'école ainsi que les besoins individuels des élèves.
  12. Québec 1989, Comité d'étude sur les bibliothèques scolaires, Les bibliothèques scolaires québécoises. Plus que jamais, rapport, Ministère de l'Éducation, Direction générale de l'évaluation et des ressources didactiques, p. 3 et p. 5.
     

  13. Buts et objectifs généraux de la bibliothèque scolaire
  14. 1. Participer au développement global et à la formation de l'élève.
    2. Être un lien culturel et éducatif face au patrimoine d'ici et d'ailleurs, d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
    3. Être une ressource pour l'enseignement en relation avec les programmes d'études.
    4. Être un moyen d'apprentissage et de développement des habiletés d'information.

    Montréal 1991, La bibliothèque scolaire, Mission et objectifs. Association du personnel des services documentaires scolaires (APSDS).
     

  15. En effet, malgré la diversité des systèmes éducatifs, plusieurs pays tendent actuellement à promouvoir une éducation centrée sur l'enfant qui apprend et à accorder une priorité au développement chez les jeunes de capacités à maîtriser l'information dans la perspective d'une formation véritablement continue, ce qui se traduit par la valorisation de la bibliothèque, de plus en plus considérée comme source d'information.
  16. Paris 1992, BERNHARD, Paulette, Vers une nouvelle philosophie pédagogique : la bibliothèque centre d'information en milieu scolaire. Biennale de l'éducation et de la formation : débats sur les recherches et les innovations. Unesco, (texte de la conférence).
     

  17. La bibliothèque de l'école...

  18.           • un service pédagogique
              • un centre d'information
              • un centre de lecture
              • un centre de formation au coeur du projet éducatif
              • un service centré sur l'élève
              •une richesse collective à posséder

                                                   ... avoir le goût de réussir.

    Québec 1993, La bibliothèque de l'école, Aide-mémoire. Ministère de l'Éducation, Direction générale des ressources didactiques et de la formation à distance.
     

  19. Nous croyons que la bibliothèque aurait avantage à devenir un lieu d'apprentissage, de rencontre, d'évasion, un lieu de formation, un lieu fréquenté parce qu'apprécié, enfin un lieu animé parce que réellement intégré à la formation de l'élève. À nous de la rendre attrayante. Découvrir l'information à son propre rythme, n'est-ce pas rendre l'utilisateur automome? L'intégration des technologies va provoquer un réalignement des services de la bibliothèque vers un virage humain dans nos relations avec les usagers. Des changements de mentalité et de comportement seront nécessaires pour favoriser une plus grande communication et l'échange d'information, d'où une meilleure formation. Il s'agit d'une philosophie de gestion qui vise un meilleur échange entre la bibliothèque et ses usagers.
  20. Montréal 1994, JOUBERT, Yvon, La bibliothèque de l'école doit-elle s'adapter ? L'importance des technologies dans la documentation, Documentation et bibliothèques, vol. 40, no 4 (numéro thématique, La bibliothèque de l'école), p. 226.
     

  21. La bibliothèque, dans ce contexte, (les technologies de l'information et des communications) se transformera en véritable laboratoire d'apprentissage des habiletés d'information où l'élève acquerra, au fur et à mesure de son cheminement scolaire, des méthodes de travail, développera son autonomie, apprendra à chercher, exploiter et diffuser l'information sous toutes ses formes, développera son esprit d'analyse et de synthèse ainsi que son sens critique. La bibliothèque deviendra un lieu de formation. Plus systématique au 1er cycle du secondaire, la formation à la maîtrise de l'information évoluera vers une approche plus individualisée au 2e cycle. La bibliothèque répondra encore à des besoins de loisir et de détente certes, mais surtout elle offrira un environnement culturel de premier choix par l'éventail des documents et des services qu'elle rendra accessibles. Une plus grande continuité sera ainsi créée entre la bibliothèque et la classe.
  22. Montréal 1994, DION, Jocelyne, Des bibliothèques branchées sur la planète. Documentation et bibliothèques, vol. 40, no 4 (numéro thématique, La bibliothèque de l'école), p. 252.

Remonter au haut de la page


Crédits
Dernière mise à jour:  23 février 1998
Commentaires et suggestions: webmestre@
URL du document =  http://....../role.html

Droits de reproduction acceptés si la source est mentionnée © 1998