Accès à la consultation des Dictionnaires ainsi que pour ma Base de données.

Dans ma basse de données je tente de rendre à chaque individu l'ensemble des orthographes rencontrées dans son nom. Pour permettre de lier les familles d'un point de vue informatique nous prenons pour un nom l'orthographe, le plus courant rencontré pour mon dictionnaire. Le dictionnaire acadien de François, l'orthographe choisie est "Gautreau" et pour les dictionnaires de Jean-Baptiste, Charles, Gilles et Louis l'orthographe est "Gaudreau". Pour les prénoms nous avons en règle générale gardée l'orthographe trouvée au baptême ou au mariage.

Variation orthographique des Noms


L'orthographe en Europe reste avec un "T" encore aujourd'hui mais pour l'Amérique du Nord, je dénombre présentement plus de 200 façons d'écrire notre nom.

"Le patronyme avec un T provient à 99.9% de la descendance de FRANCOIS acadien et rarement de 'T' se transforme en 'D'. Les rares exceptions proviennent d'acadiens qui émigrent au Québec".

"Pour les descendants de Jean et Gilles le même phénomène, 99.9% avec un 'D' et peu de cas répertorier à ce jour avec un 'T'.

On devrait écrire le nom utilisé dans le document et les logiciels de généalogie devraient permettre d'avoir le nom normalisé pour les recherches et le nom réel pour les rapports.

Comment déterminer le nom réel ?

Un problème pour notre famille car souvent je trouve des orthographes qui diffèrent à chaque acte pour le même individu.
On voit aussi l'orthographe qui change pour chacun des enfants pour le même couple.
Il y a aussi l’orthographe qui change à chaque génération de père en fils.
En principe on choisit le nom le plus utilisé dans une famille.

Les noms varient d'une époque à une autre. Plusieurs phénomènes y ont leur part de responsabilité entre autres :

- L'erreur au moment de la retranscription de l'acte.
- La prononciation différente dans le temps ou l'endroit.
- Les personnes qui elles-mêmes ont procédé à la rédaction

. En conclusion il ne faut pas attarder aux variations de l'orthographe au moment de vos recherches. Nos ancêtres, pour des raisons incontrôlables à cette époque qui est peut-être due à l'ignorance, à insouciance des gens ou tout simplement n'apportent pas d'importance pour la signature sur un document. Les gens autrefois souvent illettrés doivent faire confiance à la personne qui fait la retranscription. Ces seulement au XX e siècle qu'on n'attache d'importance à l'orthographe pour des raisons administratives et pour l'uniformité.

Une précision sur l'orthographe avec les finaux "lt" et "x". Il est faux de prétendre qu’il y a un lien avec les personnes qui signe leur nom ou pas. Aucun lien avec les personnes qui sont illettrées.

Attention
Comme dans toutes bases de données il peut s'être glissé des erreurs liées à divers facteurs tels que l'homonymie, l'erreur de saisie, erreur de date etc... Mes envois d'informations ne vous dispensent pas de vérifier les données aux Archives Nationale des lieux présumés des événements.

Par Yves Gaudreau

Accueil