Armstrong et Gorsky

 

Le 20 juillet 1969, en tant que commandant du module lunaire Apollo 11, Neil Armstrong fut la première personne à poser le pied sur la lune.

Ses premières paroles après avoir marché sur la lune "C'est un petit pas pour l'homme, mais un grand pas pour l'humanité" ont été retransmises sur terre et entendues par des millions de personnes.
Mais juste avant de rentrer dans la capsule, il fit cette énigmatique remarque : "Bonne chance, M.Gorsky."

Beaucoup de gens de la NASA pensèrent qu'il s'agissait d'une remarque gratuite à propos d'un cosmonaute soviétique rival.
Pourtant, après vérification, il s'avéra qu'il n'y avait aucun Gorsky dans le programme spatial russe ou américain.
Pendant des années, beaucoup de gens demandèrent a Armstrong ce que le "bonne chance, M Gorsky" signifiait, mais Armstrong se contentait de sourire.

Le 5 juillet 1995, à Tampa Bay en Floride, alors qu'il répondait à des questions après un discours, un reporter lui posa la fatidique question toujours sans réponse depuis plus de 26 ans. Cette fois, finalement, il répondit.
M.Gorsky était mort et Neil Armstrong pensa qu'il pouvait répondre à la question.
En 1938, lorsqu'il était enfant, dans une petite ville du Middle West, il jouait au base-ball avec un ami dans l'arrière-cour.
Son ami frappa une balle qui atterri dans le jardin de ses voisins, près de la fenêtre de la chambre.
Ses voisins étaient M et Mme Gorsky.
Alors qu'il se baissait pour ramasser la balle, le jeune Armstrong entendit Mme Gorsky crier à M Gorsky :

"Une pipe ??!! Tu veux que je te fasse une pipe ??!! Je te ferai une pipe le jour ou le gamin d'à coté marchera sur lune