La couleur, dans tous ses états!

La Suite Creative d'Adobe

Apperçu des applications de la Suite Creative d'Adobe
La Suite Creative d'Adobe compte beaucoup d'applications

Le point de départ de tout effort de gestion de couleur dans la Suite Creative d'Adobe ne peut être autre que Photoshop, puisque c'est à Photoshop qu'on doit le contrôle de l'ajustement de la couleurs des images. Les autres membres de la Suite comme Illustrator et InDesign ou Acrobat remplissent des rôles différents.

Au coeur de Photoshop, la colorimétrie

Depuis la version 5.0, Adobe a adopté le système de gestion de couleur de la ICC. Ça ne veut pas pour autant dire qu'Adobe n'utilisait pas le système de colorimétrie de la CIE avant la version 5.0?

En effet, il faut garder à l'esprit qu'Adobe est né du langage de description graphique PostScript et qu'il existe depuis la version PostScript 1.1 des extensions en CIE XYZ permettant de gérer la couleur entre n'importe quel dispositif de reproduction de la couleur. À cette époque, et encore dans la version PostScript 3.0 aujourd'hui, l'équivalent des profils ICC existent sous forme de CSA et CRD, Color Space Array et Color Rendering Dictionnary. Pas étonnant que la ICC se soit basée sur le système de gestion de couleur PostScript pour établir l'architecture du système ICC!

Palette Info de Photoshop
La palette Info d'Adobe Photoshop (F8)

La palette Info sera le point de départ de notre exploration du système de gestion de couleur de Photoshop.

Visible sur la capture, un triplet de valeurs RVB, soit 153R, 214V et 15B. Difficile d'interpréter l'apparence visuelle de cette couleur de façon intuitive, n'est-ce pas? Comme la composition de vert est assez élevée par rapport au deux autres couleur, il y a fort à parier que nous avons affaire ici à un vert. Un vert qui ne contient que peu de bleu (15), dans lequel il y a passablement de rouge (153). Encore là, pas facile à visualiser abstraitement.

Mais tout n'est pas perdu! Regardez la valeur Lab, juste à côté, L=79, a=-38 et b=75. Eh bien, à coup sûr, étant donné la valeur élevée (en négatif) de la composante a, on est certain d'avoir affaire à un vert. Qui plus est, étant donné la valeur relativement élevé de b, 75, c'est un vert qui a une teinte assez forte de jaune. L=79 nous renseigne sur la «clarté» de la couleur. L varie de 0 (noir) à 100 (blanc). Pour une teinte de 79, on peut imaginer une tonalité assez claire ou pâle, un vert pâle dans lequel on retrouve une assez forte concentration de jaune.

Il s'agit en fait de la tuile verte sur l'image au haut de la page, à droite. Mais vous l'aviez deviné...

Cube RVB en trois dimensions

Espace couleur RVB

La plupart des outils de manipulation et de correction de couleur dans Photoshop sont écrits en RVB. RVB est simple à comprendre. C'est l'incarnation de la synthèse additive des couleurs. Mais RVB nous garde prisonniers de nos écrans et de nos caméras numériques, tout comme le mode CMJN et le mode Niveau de gris. Ce sont tous les ESPACES MACHINE. Nous, ce qu'il nous faut, c'est un espace indépendant de toute mécanique, qui colle à l'être humain, si possible.

Page Suivante