(texte) FRANÇAIS
Accueil Home
ENGLISH (text)

ORIGINES DU GRIFFON KORTHALS

KORTHALS GRIFFON ORIGINE'S


CH Lair's Orca Celtick FDJ FD
adieu Celtick (16 02 1998 - 13 04 2009) farewell Celtick
Celtick, Celtick… merci pour ses
11 belles années passées ensemble

Ce texte a été fourni par
Jacques Carpentier

Pour un Griffon Korthals
authentique et de pure laine,
cliquez ce lien

The original French version
of this text was provided by
Jacques Carpentier

Toutes les photos de ce site web sont celles de CH. Lair's OrcaCeltick FDJ FD,
sauf mention contraire

All pictures in this website are those of CH. Lair's Orca Celtick FDJ FD,
unless otherwise mentioned

ORIGINES DU GRIFFON KORTHALS

Tout comme le Pointer d’ARKWRIGHT, les Setters de LAVERACK, de LLEWELLIN
ou de GORDON, le griffon d’arrêt à poil dur a été fixé à partir de la seconde moitié du
XIX me siècle par le célèbre éleveur hollandais Eduard Karel Korthals.

Toutes ces variétés de chiens d’arrêt ont une identité véritable qui remonte à environ treize
ou quatorze décennies, mais leurs ancêtres sont souvent connus depuis plusieurs siècles.
Pour le griffon d’arrêt le type d’origine existe depuis la plus haute antiquité, sans doute
même avant, puisque déjà on le citait sous XENOPHON cinq cents ans avant Jésus Christ... !

Ce continental rustique qui a bien résisté aux agressions des ans est aujourd’hui un
magnifique chien de chasse très apprécié par le "nemrod" de base qui recherche avant
tout un auxiliaire de qualité qui soit polyvalent.

La prétention de son concepteur était de faire un chien d’arrêt intermédiaire entre les modèles
britanniques qui étaient trop rapides et les continentaux de l’époque jugés trop lents.
Le but étant de chasser tous les gibiers, sur tous les terrains par tous les temps.

Il faut reconnaître que la réussite fut éloquente. A partir d’un choix de griffons de pays,
élevés puis sélectionnés en étroite consanguinité E.K.Korthals fixa un type de chien
capable de travailler aussi bien en plaine qu’au bois ou au marais.

Le Griffon de Korthals a été le premier des Européens avant l’heure,... bien avant Maastricht :
Conçu par un hollandais, élevé au départ en Allemagne sur des souches européennes,
venant de tous les horizons : la Hollande, la Belgique, l’Allemagne, la Pologne,
la France, et l’Italie, puisque du sang de Spinone coule même dans ses veines...

Longtemps les Korthals et les Spinoni furent tenus pour de proches cousins
et de fréquents échanges de sang furent procédés dans les deux sens.
Puis les fixations des types se confirmant, chacune des variétés prit son
indépendance et affirma ses spécificités pratiques et une identité propre.

E.K.Korthals par une sélection rigoureuse, réussie en une trentaine
d’années améliora considérablement les qualités de nez et d’entreprise
de ses sujets qui furent alors rapidement reconnus comme des modèles
universels. C’est grâce à la consanguinité que la réussite fut aussi fulgurante.

Le Griffon d’Arrêt à Poil Dur Korthals a particulièrement écrit ses lettres de noblesse en
France ou son potentiel est le plus important : de l’ordre de vingt à vingt cinq mille têtes.
Pour cette raison probablement, la France s’est vue confier la détention du standard de
la race par la Fédération Cynologique Internationale, mais elle reste fidèle aux préceptes
du concepteur qui a toujours souhaité que le griffon d’arrêt reste un modèle multinational.

Il y a toujours eu, d’excellents élevages, en Hollande, en Belgique, en Allemagne et en Italie.
La race connaît actuellement un développement intéressant en Espagne et au Maroc.
Aux Etats Unis et au Canada implanté depuis plusieurs décennies
elle bénéficie d’une vogue renaissante.

Une des forces de la race tient au maintien de son authenticité.
Les dirigeants des différentes associations orthodoxes, fidèles aux
principes de Korthals étant viscéralement opposées aux croisements
Ils travaillent à l’amélioration de leur modèle essentiellement par la sélection

(retour)

 

KORTHALS GRIFFON ORIGINE'S

Just like the ARKWRIGHT pointer, the LAVERACK, LLEWELLIN or GORDON setters,
the wire-haired pointing griffon has been fixed starting from the second half of the
XIXth century by the famous Dutch stockbreeder Eduard Karel Korthals.

All these varieties of pointing dogs have a true identity which goes back to approximately
thirteen or fourteen decades, but their ancestors are often known for several centuries.
For the pointing griffon, the type of origin exists since highest antiquity,
undoubtedly even before, since it was already quoted by XENOPHON
five hundred years before Jesus Christ...!

This rustic continental which has resisted successfully the aggressions of the years is today
a splendid hunting dog very appreciated by the basic " Nemrod " which seeks foremost
a quality companion which is versatile.

The claim of its creator was to make an intermediate pointing dog between the British models
which were too fast and the continental ones of the time considered to be too slow.
The goal being to hunt all game, on all terrains, by all times.

It should be recognized that the success was eloquent. From a choice of country griffons,
breed and then selected in narrow consanguinity, E.K.Korthals fixed a type of dog able
to work in plains as well as in the woods or in the marshes.

The Griffon Korthals was the first of Europeans... well before Maastricht:
Conceived by a Dutch, raised at the beginning in Germany on European stocks,
coming from all the horizons: Holland, Belgium, Germany, Poland, France and Italy,
since blood of Spinone runs even in its veins... For a long time, Korthals and Spinoni
were considered as close cousins and frequent exchanges of blood were proceeded
in the two directions. Then fixings of the types being confirmed, each variety took
its independence and affirmed its practical specificities and a clean identity.

E.K.Korthals through a rigorous selection, successful in about thirty years,
improved considerably the nose and initiative qualities of
its subjects which were then quickly recognized as universal models.
It is thanks to consanguinity that the success was also fulgurating.

The Korthals Wire-haired Pointing Griffon particularly wrote its letters of nobility in France
where its potential is most significant: about twenty to twenty five thousand heads. For this reason probably, France saw itself entrusting the detention of the standard of the breed by the
Federation Cynologique Internationale, but it remains faithful to the precepts of the creator
who always wished that the wire-haired poinitng griffon remain a multinational model.

There has always been excellent breedings in Holland, Belgium, Germany and Italy.
The breed currently experiences an interesting development in Spain and in Morocco.
In the United States and Canada, established for several decades,
it has profited from a reappearing vogue.

One of the forces of the breed is due to the maintenance of its authenticity.
The leaders of various orthodox associations, faithful to the principles of
Korthals being extremely opposed to the crossings.
They work for the improvement of their model primarily through selection.

(return)