Le Dr Hamer et la Biologie Totale
des êtres vivants




Histoire du Dr Hamer

Le Dr Hamer était un médecin comme tant d'autres. C'est un drame terrible qui a été à l'origine de la réflexion qui l'a amené à développer les grands principes de la Biologie Totale des êtres vivants.

En 1978, son fils meurt suite à un accident stupide, une balle perdue. Peu de temps après ce drame, il développe un cancer des testicules. Lui qui n'a jamais été malade, il trouve que cet événement n'est pas fortuit, et sa réflexion l'amène à penser que le  grand choc émotionnel qu'il a vécu pourrait être  la cause du cancer. En outre il réalise que les testicules sont l'organe de reproduction, il est donc logique que ce soit l'organe touché par la maladie, puisque le drame le touche en tant que père, géniteur.

Sa réflexion l'amène aussi à penser que si la maladie est causée par un choc ou un conflit, elle peut aussi se résorber si le conflit est réglé. En effet, la maladie est une réaction physique à une situation émotionnelle qui menace la vie, car ces émotions bouleversent les énergies, et envoient un signal de danger mortel. Il se développe alors dans le cerveau ce qu'il a appelé le Foyer de Hamer, qui met en route un programme de "survie" en ciblant un organe particulier. Cela semble étrange, mais c'est bien ainsi qu'il voit les choses: ce que nous appelons maladie est en fait un programme de survie, et seule la résolution du conflit initial peut mettre fin à ce programme!

Le dr Hamer a survécu à son cancer, et il a entreprit de poursuivre ses recherches dans cette nouvelle voie.Ses travaux, qui commencèrent au début des années 80, n'ont jamais cessé... tout comme l'inquisition des milieux officiels. Mais ces ennuis, le Dr Hamer les comprend très bien au vu des enjeux économiques, idéologiques et de pouvoir qui imprègnent la médecine comme tant de secteurs de l'activité humaine. Il publie son premier livre important en 81. Sept années d'observations très nombreuses, de réflexion et de synthèse aboutissent au "FONDEMENT D'UNE MEDECINE NOUVELLE", volumineux ouvrage abondamment illustré de 700 pages et publié en 88. Mais l'hostilité avait déjà culminé : radiation à vie en 86 pour "refus d'abjurer la loi d'airain et de se convertir à la médecine classique ; décision qui fut ratifiée par le Tribunal constitutionnel fédéral, pour cause de "débilité intellectuelle présumée".

Ayant dû également échapper aux nombreuses tentatives d'internement psychiatrique, il fait toujours l'objet d'un black-out des médias ou de critiques déformant ses affirmations. Et ses démarches de réhabilitation ont toujours avorté car elles impliquent un examen sérieux, par ceux qui l'ont condamné, de la valeur de ses découvertes ; cela malgré les témoignages réguliers de vérification nationaux et internationaux, de chercheurs et praticiens.

Aujourd'hui, avec le courage de ses convictions et sa passion de la vérité, il continue d'approfondir et propager son œuvre qui est devenue un legs essentiel pour l'art d'aider à guérir.

"Je sais que vérité vaut infortune ; Je n'y puis pourtant renoncer."

(K'iv Yuan)

(Une partie de ce  texte est tirée du site web La médecine nouvelle du Dr Hamer: http://medecinenouvelle.com)

Il serait trop long de parler en détails des principes de la biologie totale des êtres vivants. Je vais essayer d'en résumer les grands principes, et je donnerai à la fin de cette page des références pour ceux qui souhaitent en savoir davantage.

Je voudrais d'abord citer ce texte, qui une fois de plus en dit long sur nos systèmes médicaux (l'histoire se répète):

"Il n'est sans doute pas facile d'aborder ce que le docteur Ryke Geerd Hamer a découvert au cours de la dernière décennie, c'est à dire: une manière de considérer l'homme dans son existence biologique et psychique et permettant de comprendre non seulement la nature des tumeurs, au lieu de seulement les classifier, mais aussi d'innombrables et diverses affections que, jusqu'à présent, nous étions forcés d'accepter comme une fatalité généralement inexplicable, et dont nous tentions de résoudre le mystère en établissant des relations de cause à effet avec les facteurs supposés de risque.

Cependant, le fait que le bien-fondé et la précision de son point de vue aient été vérifiés et confirmés des milliers de fois, et surtout, que cette découverte permette une thérapeutique efficace, avec un taux de guérison de 97%, rend complètement inexplicable que, malgré des possibilités de vérification jusque dans les moindres détails, les responsables de la médecine et de la santé aient jusqu'à présent rejeté en bloc et ignoré systématiquement toute cette affaire. Ou plutôt qu'ils l'aient condamnée au silence, imposant un hermétisme total pour éviter sa diffusion dans la pratique et l'enseignement médical.

Pour comprendre ce paradoxe il faut avoir vécu très près du monde de la médecine, connaître notre justice, notre société, tous mus par l'appât du gain (surtout à leur sommet). Renoncer à la matière morte, aux cytostatiques, aux radiations et au bistouri, aux marqueurs tumoraux, aux récepteurs, aux prélèvements, aux bâtiments stérilisés, à la médecine nucléaire, en peu de mots, renoncer aux grands centres et aux installations d'extermination de tumeurs et de patients conduirait à la ruine, sinon totale du moins partielle, de branches entières de l'industrie (et il ne s'agirait pas seulement de l'industrie pharmaceutique et médicale...) (la médecine contemporaine est reliée par un fil conducteur à la médecine des camps de concentration, dit un analyste réputé)."
 

LES GRANDS PRINCIPES DE LA MÉDECINE NOUVELLE:

"Tout cancer ou maladie équivalente du cancer est un programme biologique spécial bien-fondé (SBS) et débute par un DHS, c'est-à-dire un choc conflictuel biologique extrêmement brutal, dramatique, vécu dans l'isolement. Il se situe aux 3 niveaux : psychique - cérébral - organique.

Le cancer, contrairement à ce que l'on pense, provient d'un choc psychique inattendu, choc qui prend l'être humain ou l'animal "à contre pied", ce que le Dr Hamer appelle le choc conflictuel biologique ; ce cancer se développe tant que le conflit biologique existe et il pourrait, dès que le conflit cesse et, si on laissait faire la nature, disparaître spontanément. Laisser faire la nature, c'est par exemple accepter la présence de mycobactéries, ne pas intervenir sur le périoste, ne pas faire de chimiothérapie, de rayons, de morphine. Tous ces traitements ne sont pas biologiques et dérangent le cycle de la nature qui fonctionne depuis des millions d'années."

Exemples:

La partie du corps qui est atteinte est très révélatrice de l'émotion qui est à la cause de la maladie.

Il n'y a pas que les cancers. Les ressentis peuvent être multiples et se traduisent par autant de réponses biologiques:

L'isolement est aussi un facteur important: vivre ses émotions en les gardant pour soi, sans rien exprimer ni partager, complètement isolé, est très  nocif.

"A l'instant du DHS, c'est la teneur du conflit biologique qui détermine aussi bien la localisation du foyer de Hamer au cerveau (F H = configuration en forme de cible au niveau du cerveau et de certains organes) que la localisation du cancer ou équivalent (SBS) dans l'organe.

La teneur conflictuelle du conflit biologique et la localisation au cerveau comme dans l'organe sont déterminées à l'instant même du DHS. Le conflit biologique est synchrone aux trois niveaux, à la seconde près : on peut le constater, le voir, le mesurer !

Ce que nous appelions "maladie" est donc considéré comme faisant partie d'un programme biologique spécial bien-fondé prévu par la nature au cours des temps (SBS).

D'une part, il n'existe plus les "maladies" dans le sens où on l'entendait auparavant, puisque tous les symptômes que nous pouvons constater s'expliquent facilement et peuvent être maîtrisés sans peine dans la plupart des cas.

La médecine intellectuelle que l'on prétend scientifique, sans âme, terne et sans compassion, peut être abandonnée par celui qui a compris les lois et règles de la Médecine Nouvelle et qui les respecte.

La médecine est devenue maintenant cosmique, puisqu'elle applique les mêmes lois aux êtres humains, aux animaux et aux plantes. Tout est déjà programmé pour chaque créature dans son "patrimoine". Nous pouvons aujourd'hui pour la première fois comprendre ceux qui nous entourent, les animaux et les plantes. C'est un privilège que de pouvoir vivre avec une telle conscience, de pouvoir respirer et partager avec tous ceux qui nous entourent.

Il est renversant de constater que la "maladie" est un programme spécial dont le sens est biologique. Cela remet en question non seulement les thérapies symptomatiques, mais en plus les rend absurdes. Qui voudrait encore intervenir après cette découverte dans les cycles merveilleux de la nature, dans ce programme spécial au sens biologique de la nature?

Les "maladies" n'existent pas et n'ont jamais existé au sens où nous l'entendions. Ce ne sont que différentes phases d'un programme spécial bien-fondé (SBS) conçu par la nature.

Nous comprenons maintenant pourquoi 80 à 90 % des animaux guérissent spontanément d'eux-mêmes, même s'il s'agit de cancers. Les êtres humains guérissaient également spontanément auparavant et dans les mêmes proportions, avant qu'il n'existe la chimiothérapie, la radiothérapie, la morphine, toute cette médecine où règnent cynisme et cyanure de potassium, médecine qui panique le patient et le rend malade. Et nous comprenons maintenant aussi pourquoi 98 % de ces patients affolés meurent, alors que 95 % des patients soignés par la Médecine Nouvelle survivent !"

La biologie totale des êtres vivants est enseignée à ma connaissance en Europe et au Canada (le dr Claude Sabbah vient régulièrement à Montréal et à Québec donner des conférences et des formations), et il y a de plus en plus de praticiens qui s'intéressent à cette approche. Ma seule critique, c'est que cette formation coûte très cher et rend difficilement abordable ces connaissances. Je souhaiterais qu'elles puissent être diffusées plus largement et plus généreusement.

En attendant, si vous voulez en savoir plus, je vous suggère le livre suivant:

Origines et prévention des maladies, L'Analyse psychosomatique la "Tour-Effets", par Salomon Sellam, aux Éditions Quintessence, 2000

Tous les livres écrits par le dr Hamer sont épuisés et introuvables.

Les sites suivant pourront aussi vous apporter de l'information:

La médecine nouvelle du dr Hamer

Les Foyers de Hamer

Les 5 lois biologiques de la médecine nouvelle