.

Lueur des lanternes






Ce renku a été composé par
Richard BREITNER, Hélène LECLERC, Benoît MOREAULT,
Philippe QUINTA, Monika THOMA-PETIT et Jessica TREMBLAY
.








Jardin botanique
dans l'air frais du soir d'automne
lueur des lanternes
                                        (Monika)





fumet d'omelette aux cèpes
se hâter vers la maison
                                        (Richard)





sous-bois
au pied d'un érable rouge
une feuille de chêne
                                        (Hélène)





ondulant derrière une statue
la queue blanche d'un chat noir
                                        (Benoît)





premières chaleurs
une araignée avance
par saccades
                                        (Jessica)





aux tchi ki tchi des cigales
l'écho du ventilateur
                                        (Philippe)





journal de vingt heures -
la Corée n'est plus le pays
du matin calme
                                        (Richard)





son amant lui fait cadeau
des haïkus de Ryokan
                                        (Monika)





clac ! en fermant l'écrin
le mari encore endormi
ouvre un œil
                                        (Benoît)





sur l'éteignoir
une petite pierre brille
                                        (Hélène)





pour passer à gué
de gros cailloux alignés
et glissants
                                        (Philippe)





sur le carrelage
des traces de pas mouillés
                                        (Jessica)





croissant de lune
penché sur mon jardin
enneigé
                                        (Monika)





un satellite traverse
la ceinture d'Orion
                                        (Richard)





des cris
d'un côté comme de l'autre
Saddam condamné
                                        (Hélène)





sur une secousse
l'ange de plâtre tombe
                                        (Benoît)





grains de pollen
sur les pétales du lys -
" prompt rétablissement "
                                        (Jessica)





au prochain printemps dit-elle
serais-je encore des vôtres
                                        (Philippe)





sur le piano fermé
un petit papillon blanc
chasse la poussière
                                        (Richard)





gorgée de cappuccino
moustache éphémère
                                        (Monika)





regarder la liste
respirer un bon coup
la journée commence
                                        (Benoît)





encore à ma poignée
le publi-sac de samedi
                                        (Hélène)





immense parking
l'ombre frêle d'un albizia
sur le monospace
                                        (Philippe)





au bout de la ligne jaune
elle s'arrête       la fourmi
                                        (Jessica)





chez le brocanteur
dans la tabatière antique
quelques allumettes
                                        (Monika)





sur une lettre oubliée
du rouge à lèvres passé
                                        (Richard)





son nom sur l'afficheur
replacer une mèche de cheveux
avant de répondre
                                        (Hélène)





personne ne voit les larmes
de l'homme - sous la pluie
                                        (Benoit)





lune d'automne
noircir le cercle
sur le calendrier
                                        (Jessica)





la petite fille danse
dans un tourbillon de feuilles
                                        (Philippe)





paresseusement
la vigne au soleil révèle
le trésor des grappes
                                        (Richard)





oublié le podomètre
je marche quand même
                                        (Monika)





dans une file d'attente
respirant à petits coups
une femme enceinte
                                        (Benoît)





suspendue au chalumeau
une chaudière déborde
                                        (Hélène)





cour ensoleillée
à la barbe des enfants
le pommier bourgeonne
                                        (Phil)





qui comprend leur jeu
les jeunes moineaux
                                        (Jessica)






Richard BREITNER . . .

Née en 1972, Hélène LECLERC a grandi à Saint-Hyacinthe et habite maintenant à Drummondville. Après avoir fait des études en arts visuels à l'Université Laval, elle écrit Fenêtre sur l'Intérieur, un recueil artisanal de pensées poétiques. Depuis sa découverte du haïku, en 2005, son engouement pour cette forme de poésie est devenu une véritable passion. Elle publie régulièrement dans des revues spécialisées et depuis 2006, elle est la responsable de la section thématique de la revue Haïkaï, dirigée par André Duhaime. En mars 2007, elle publie son premier recueil de haïku, Lueurs de l'aube, aux Éditions David à Ottawa.

Benoit MOREAULT a publié plusieurs haïkus dans les collectifs Dire le Nord, Dire la Faune, Dire la Flore, Éclair Soudain et autres. Il a gagné quelques concours de haïkus dans la revue Marco Polo, en 2005 et au Japon en 2006. Il a publié un roman, Virus, aux Éditions de la Paix ainsi que des nouvelles dans divers ouvrages.

Philippe QUINTA naît à Perpignan à la fin de l'année soixante. Il embrasse la profession d'instituteur, la poésie et sa première femme aux alentours de vingt ans. Il publie quelques livres chez plusieurs éditeurs dont le plus récent, haïchats, chez la Renarde Rouge, en 2006. Il redécouvre depuis 2001 le haïku au point de n'écrire aujourd'hui plus que cela. Quelques projets d'éditions (tankas, haïkus, encres…), et des projets de bonheur avec ses quatre enfants et la femme qu'il aime. Le reste du temps, il jardine, s'intéresse aux oiseaux, à la faune marine, à son chien Tanka et tente bon an mal an de se préparer à la mort. Le haïku et sa foi en Christ l'y aident vigoureusement.

Monika THOMA-PETIT est née en Allemagne et vit aujourd'hui à Montréal où elle enseigne et travaille comme consultante en éducation et comme traductrice. Membre du Groupe Haïku Montréal, de l'Association Française du Haïku et de Tanka Canada, elle publie haïkus et tankas dans différentes revues. En 2005, elle a remporté le prix "Vent" du concours Marco Polo, et en 2006 le prix "Originalité" du même concours. Avec Hélène Leclerc, elle a écrit un cycle de quatre renkus dont les deux premiers sont parus sur le site Haïku sans frontières. On peut la lire sur son blogue à l'adresse www.xanga.com/mohe.

Jessica TREMBLAY a publié deux recueils de haïkus aux Éditions David et participé à plusieurs anthologies. Elle est membre du conseil d'administration et secrétaire de l'Association Française de Haïku.










retour à la page d'accueil
retour en haut de la page



.