La guerre des Boers

La guerre des Boers (prononciation: [buR]).

es dissensions internes et l’affranchissement des esclaves dans la colonie anglaise du Cap poussent environ 10 000 Boers (descendants des colons néerlandais et d’émigrants allemands, scandinaves et français qui les rejoignirent) à la grande migration (le grand «Treak») de 1836 à 1844 vers les terres intérieures. Après des luttes contre des Zoulous et l’annexion du Natal par la Grande-Bretagne, ils fondent en 1842 l’État libre d’Orange et le Transvaal en 1853. Des découvertes d’or attirent des immigrants (Uitlanders). En 1877, la Grande-Bretagne annexe le Transvaal, les Boers se révoltent (1880 et 1881) et battent les Britanniques. De 1883 à 1902, le président «Ohm» Krüger dirige la république indépendante. Des gisements aurifères près de Johannesburg (fondée en 1886) éveillent l’intérêt des Anglais. En 1899 éclate la guerre des Boers: les Anglais, après d’âpres batailles et grâce à leur supériorité militaire et une lutte guerrière sans merci (camps de concentration britanniques), auront finalement raison des Boers qui signeront en 1902 la paix de Vereeniging: perte de leur indépendance.

Traduit de:


ChronologieSourcesCourrierIndexIndexIndex Géo

Dernière mise à jour : 29 décembre 1999, 16h53