Demandes d’information

Si vous avez une réponse à fournir à l’internaute demandeur / demanderesse,
prière de me faire parvenir une copie conforme
(histoireqc@videotron.ca)
pour que je puisse mettre à jour la Chronologie
et en faire ainsi bénéficier tout le monde !


Patrice Audet (19 décembre 1999)
Bonjour, je viens de visiter votre site et je le trouve excellent. Cependant, il me manque une information que je cherche depuis plusieurs heures sur Internet. En quelle année la ville de Lévis a-t-elle été fondée ? Si vous avez la réponse, j’aimerais bien que vous me la donniez.
 
RÉPONSE
On peut lire dans le guide Michelin du Québec (p. 114) :
« Vis-à-vis de Québec, la ville de Lévis se situe sur la rive sud du Saint-Laurent. C’est sur cette falaise rocheuse qu’en 1759 le général anglais Wolfe bâtit une redoute d’où il comptait bombarder la capitale française. D’abord appelée Aubigny, la petite agglomération fur rebaptisée en 1861 en l’honneur de François-Gaston, duc de Lévis, vainqueur des Anglais à Sainte-Foy en 1760. »

Caroline St-Onge (11 octobre 1999)
Bonjour, je travaille présentement à la rédaction d’un cahier pédagogique qui accompagnera un spectacle théâtral à saveur historique destiné aux étudiants (2e cycle du secondaire jusqu’à adultes) et au public en général. Je suis à la recherche d’informations sur la bataille de Schénectady… Pourriez-vous m’aider ?

Guylaine Drolet (20 septembre 1999)
Bonjour, j’aimerais savoir le nom du cuisinier de James Murray (aubergiste et homme politique). Merci

Gilles Brunette (19 mai 1999)
Je suis à la recherche d’information sur le commerce au détail dans la première moitié de notre siècle. Merci.

Louise Morin (17 septembre 1999)
Bonjour, je cherche sans succès des textes sur l’interdiction longtemps en vigueur faite aux femmes au Québec de fréquenter les tavernes. Et je ne trouve rien… Je présume qu’il s’agit d’une loi d’origine britannique dont nous avons hérité suite à la Conquête. Connaissez-vous des références à ce sujet ? J’ai besoin de pousser mes recherches à cet égard car je crois qu’à l’origine le but de la loi était la protection du fœtus — et non pas une intention pure de discrimination à l’endroit des femmes — suite au constat par le Collège Royal des Médecins au XVIIIe siècle que les enfants des ouvrières des distilleries présentaient dea anomalies intellectuelles. Si vous visitez notre site (http://www.safera.qc.ca) vous comprendrez les motifs de mes recherches !

Patrick Hébert (12 mai 1999)
Bonjour M. Routhier. Je dois d’abord vous féliciter pour votre excellent site ! Il permet d’embrasser d’un coup d’œil les grands jalons de notre histoire et d’approcher certains textes centraux, et de telles initiatives sont extrêmement louables. Bravo ! Je suis moi-même étudiant au doctorat en histoire et chargé de recherche pour le CRSH. Je suis à établir une chronologie et je cherche certains points. Sauriez-vous par hasard ce que sont le Bill Omnibus (1969) et le Rapport B.B. (publié en deux parties, 1967 et 1969) ? Peut-être pouvez-vous me donner une piste bibliographique ? Merci et au plaisir !
 
RÉPONSE
J’ai enfin trouvé le contenu du « bill omnibus », (cliquez sur le lien pour en savoir plus). Quant au Rapport B.B., j’ai trouvé le passage suivant tout à fait par hasard :
La commission B. B. étudie le cas d’Ottawa
L’administration municipale d’Ottawa considère la question linguistique et culturelle comme simple municipalité ontarienne et non comme capitale nationale, affirme la Commission royale sur le bilinguisme et le biculturalisme dans son rapport intérimaire déposé à Ottawa le 17 juin 1969.
 
Dans l’étude spéciale de recherche, la commission se dit incapable de déceler une quelconque «considération significative» du fait que la position d’Ottawa, comme capitale de la nation, devrait influer sur la politique linguistique de la mairie d’Ottawa. La plupart des échanges entre l’administration municipale et le public se font en anglais, indique la commission, et ce, même si le Québec et l’Ontario occupent tous deux du territoire dans la région de la capitale nationale. «L’impression dominante qui ressort de l’étude sur l’administration municipale d’Ottawa, est que cette dernière voit les questions linguistique et culturelle d’une perspective essentiellement provinciale.»
 
L’étude de la région de la capitale nationale, publiée sous forme d’un livre de 300 pages, ne fait aucune recommandation mais s’occupe des langues française et anglaise et des groupes linguistiques d’Ottawa, Hull et Québec, ainsi que de nombreuses municipalités de moindre importance qui constituent la région de la capitale.
 
Canadian News Facts, Marpep Publishing Limited, [vol. 3, no 12] 16-30 juin 1969, p. 285. (traduction maison)

Grand-maman Mimi (9 mai 1999)
Bonjour Félicitations pour votre site. C’es très instructif et intéressant. Je suis à la recherche des paroles exactes du salut au drapeau Québécois. Je suis une enseignante retraitée et je me souviens qu’on le récitait dans mon école chaque vendredi p.m. et ce dans les années 60. Si par hasard vous connaissiez ces paroles, j’apprécierais grandement les avoir. Merci!

André (6 mai 1999)
Bonjour. Je cherche un brin d’histoire sur deux individus qui ont combattu les Iroquois et ils en ont laissé leur vie. Je pense à Dollard des Ormeaux et à Lambert Closse. Merci et félicitations pour votre site.

Annie Brouard (23 avril 1999)
Petite question chronologique. Savez-vous en quelle année le vote secret est instauré au Québec. C’est-à-dire quand s’est terminé le vote oral. Je suis pas certaine si c’est en 1874 ou 1875, si vous avez la réponse, ça serait très apprécié.
Merci.

Carmelle (16 avril 1999)
Bonjour Monsieur. Je viens de découvrir dans la charte des droits et liberté de la personne au Québec l’article 19, qui me semble plutôt nuancé à l’extrême : que veux-t-on dire par les membres de son personnel : doit-on inclure les employés à contrats payés directement par une agence externe ? J’ai accepté de prendre un contrat par une agence pour une durée de 500 heures, avec possibilité d’embauche à la fin : hors, voici que j’ai 560 heures de fait et qu’on m’a tout juste proposé de “rallonger” mon contrat : je gagne 15 $ l’heure alors que les employés du même département, avec les mêmes tâches, mais sans formation, se font 20 $ l’heure : est-ce en accord avec la charte ? Quand je demande quand j’aurai ma permanence on me réponds qu’on ne sait pas. Qu’en pensez-vous ? À qui me renseigner ?

Jean-François Boulé (15 avril 1999)
Bonjour, je suis dans une quête qui m’apparaît impossible. Je me suis posé une question, qui selon moi aurait dû être pensée bien avant. Je me demandais pourquoi on surnomme les plaines d’Abraham ainsi, est-ce une similarité avec un évènement bibilique d’Abraham, si oui je ne vois pas le lien. Probablement que ma question vous semblera "stupide" et avec raison, cependant je dois le savoir (pour but personnel). Si vous vouliez bien y répoundre je vous en serait reconnaissant! Aucune personne ressource n’a su me répondre encore et je trouve ça bien dommage.Avec les salutations les plus distinguées.
 
Patsy (6 juin 1999)
Bonjour, je suis de tout cœur avec M. Jean-François Boulé qui se demande la même question que moi: pourquoi les plaines d’abraham? Je croyais également que la question était stupide et que j’avais trop vite oublié mes cours d’histoire. J’espère recevoir une réponse pour enfin satisfaire ma curiosité. Merci.
 
RÉPONSE
La réponse se trouve dans le Guide Michelin sur le Québec (1992, p. 200) où on mentionne furtivement : « Une grande partie du parc [des Champs de Bataille] occupe les anciennes plaines d’Abraham, du nom d’Abraham Martin, agriculteur établi sur les hauteurs de Québec au XVIIe siècle. »

Jean-Marie da Silva (8 avril 1999)
Bonjour monsieur Claude Routhier,
Un bon ami me dit que vous sauriez répondre à ma question. Voilà: Combien de Loyalistes allemands sont venus s’établir au BAS-CANADA. On aurait, selon un ami, appelé loyalistes tous ceux qui vinrent ici après l’indépendance étatunienne: allemands, anglais, écossais, irlandais, autochtones, etc.! Y a-t-il moyens de savoir le nombre exclusifs d’allemands? Merci à l’avance. Vive la vie!

Andre Lecompte (24 mars 1999)
bonjour, je recherche de l’info au suject de la premiere famille lecompte arrive a peut pres dans le 16 ieme siecle avec le regiment carrigent de la france. je n’arrive pas a decouvrir un lien. merci de votre aide.

Isabelle Couet (12 mars 1999)
Bonjour ! Mon nom est Isabelle Couet et je suis une etudiante au cegep de Sept-Iles en sciences humaines (fin de DEC). J’effectue en ce moment un travail sur l’histoire de l’education au Quebec du XXe siecle, à savoir l’evolution les changements en education au Quebec a cette periode. J’aimerais, si c’est possible, que vous me fournissiez des informations sur le sujet, les grandes lignes, les moments importants dans ce domaine parce qu’il m’est difficile d’avoir acces a des livres qui traitent de ce sujet etant donne le peu de ressources que dispose notre bibliotheque.
Merci beaucoup de l’attention dont vous avez fait preuve a mon egard.

ChronologieSourcesCourrierIndexIndexIndex Géo

Dernière mise à jour : 29 décembre 1999, 17h19