Un cégépien professeur d’Université

Courte réplique à Roger Tessier

Le compromis parfois promet
La compromission compromet toujours

ans les derniers mois, Le Devoir a publié en sa page Idées plusieurs textes de Roger Tessier, qu’il signa seul ou avec son « comparse » (interchangeable ?) Luciano Bozzini. Dans son dernier borborygme, le 29 janvier, il s’en prenait cette fois au cardinal Turcotte.

Or que cet individu soit un fédéraliste à tout crin, et que le journal d’Henri Bourassa le publie, je veux bien — nonobstant qu’il s’agisse continuellement d’un « article unique » versant la même bile saumâtre sur les mêmes cibles (il faut notamment relire son tir fou sur tout ce qui bouge « québécoisement » dans sa diatribe anti-De Gaulle du 15 août dernier). C’est la rançon qu’il faut payer, j’imagine, à la démocratie des idées. Au reste, il y a long de temps qu’on attend pareille attitude des autres grands quotidiens du Québec (grands par le nombre de lecteurs, bien sûr), tels La Presse de M. Desmarais et Le Soleil de M. Black.

Ce que je ne m’explique pas cependant — quoi qu’il en soit des idées exprimées, lorsque idées il y a —, c’est que Le Devoir acceptât, mois après mois, d’imposer à son auditoire ce continuel ramassis de clichés et de lieux communs dont l’intelligence et l’argumentation se perdent infiniment dans les fumées du fiel et du ressentiment. En outre, ce jour l’homme sombre littéralement dans le ridicule en mettant ledit cardinal en garde contre la violence que celui-ci risquerait présumément d’alimenter, alors que son propre discours, précisément, suinte l’animosité à telle enseigne qu’il faut être Nicodème pour n’y pas apercevoir les prodromes de la haine.

Le Devoir est le seul journal d’idées et de débats dans notre pays. D’où mon intérêt continu. Émoussé quoique. Mais je ne délie certes pas la bourse quotidiennement pour me voir offrir des textes qui ne dépassent pas la qualité de ceux que l’on retrouve dans un journal étudiant. Les cégépiens au cégep SVP.

Et qu’on ne s’y trompe pas : je suis aussi catholique que je parle le cantonais et le yiddish…

Jean-Luc Gouin
Lac-Beauport,
29 janvier 1998


ChronologieSourcesCourrierIndexIndexIndex Géo

Dernière mise à jour : 29 décembre 1999, 20h19