Le Stylet-feutre de Jean-Luc Gouin
Textes politiques

oici quelques textes inspirés par la vie politique québécoise (et canadienne), écrits au fil des événements survenus récemment.


Carcanada — Lettre ouverte au sénateur Serge Joyal (11 mai 2000)
« Vous espéreriez une guerre civile contre votre propre famille nationale que vous n’agiriez pas autrement. Bêtise, inintelligence, arrogance jusqu’à l’aveuglement (rouge vif sur noir fond, bien sûr) et/ou parfaite irresponsabilité et inconscience politique, je ne sais vraiment plus.. »
 
Rosaire Morin, homme d’Action, homme de Nation, homme de Résistance (15 avril 1999)
« La tragédie par-delà l’homme dans son individualité, c’est que la vraie jeunesse québécoise […] habite le pays de la Septuagénie. Ou sinon chemine à son portique pour bientôt s’y engouffrer pour ne plus en sortir. »
 
Radio-Canada. Instrument de propagande ? (4 mai 1998)
« [à la Société Radio-Canada,] la québécité […] est totalement dissoute sous la canadian’té. » 
 
Le statut de la liberté (27 avril 1998)
« Le Québec, faut-il le rappeler ad nauseam, est un « père » de la Confédération, non son fils, sa progéniture ou sa création. »
 
Contre Roger Tessier, à la défense du cardinal Turcotte (29 janvier 1998)
« L’homme sombre littéralement dans le ridicule en mettant ledit cardinal en garde contre la violence que celui-ci risquerait présumément d’alimenter, alors que son propre discours, précisément, suinte l’animosité. »
 
Jean Paré. Un louvoiementeur ? (1er novembre 1997)
Seconde lettre au président et rédacteur en chef du magazine québécois L’actualité. “ Et de semaine en semaine, il ne manque pas non plus chez les élus actuels et leurs militants, de Brassard en Parizeau, de Landry en Rhéaume ou en Villeneuve, de propos crétins qui autorisent les pires conclusions chez leurs semblables d’en face… ”
 
Lettre ouverte à Alain Dubuc (18 septembre 1997)
« Votre éditorial, Monsieur, est à mettre littéralement au dossier de l’anthologie des compréhensions perverses de la réalité politique québécoise. […] [Vous faites preuve] d’une profonde malhonnêteté intellectuelle ou carrément d’inintelligence. »
 
De la place de la langue française au Canada (23 août 1997)
Le French Office de Mrs. Marleau.
 
En réaction à l’article de Roger Tessier (16 août 1997)
« Quand on sait le nombre de Ph. D. brillantes et brillants au Québec, qui se meurent et se tuent sur le chômage et la sécurité du revenu, alors que de pareils hurluberlus […] se gavent de tous les acquis de la Révolution tranquille […], alors je me dis que [c’est] une situation révoltante. […] Pas étonnant non plus […] qu’un bon nombre de ces planqués aient la fibre « canadian » extrêmement développée. »
 
À propos des choix non nationalistes douteux de RDI (1er mai 1997)
« Votre propagande par abstention, gardez-la pour vous ! »
 
 


ChronologieSourcesCourrierIndexIndexIndex Géo

Dernière mise à jour : 15 mai 2000, 23h07