Les Acts intolérables
appelés par les Anglais The Coercitive Acts
appelés par les colons américains The Intolerable Acts

doptant la rigidité plutôt que la conciliation, la Chambre des communes de Londres adopte,

  1. le  25 mars 1774, la première d’une série de cinq lois qu’en Amérique on qualifiera d’intolérables. La mesure ordonne la fermeture du port de Boston jusqu’à ce que la Compagnie des Indes Orientales soit complètement indemnisée pour ses pertes.
  2. Le  20 mai 1774, l’adoption de The Administration of Justice Act autorise le transfert en Angleterre des personnes qui transgresseront les nouvelles lois, car l’on soupçonne les juges américains d’éprouver une trop grande sympathie pour les contestataires.
  3. Le Massachusetts Government Act, adopté le même jour, contrôle les assemblées publiques et diminue l’autorité de la Chambre des représentants de cette colonie.
  4. La quatrième mesure, votée le  2 juin 1774, oblige les habitants des villes du Massachusetts à loger les troupes de Sa Majesté.
  5. Le cinquième projet de loi, dont l’étude débute à la Chambre des lords le  2 mai 1774, ne concerne pas directement les colonies américaines en ébullition, mais il les touche de biais… Une des clauses du Quebec Bill prévoit l’extension des frontières territoriales vers l’ouest jusqu’à l’Ohio et au Mississipi. L’intention des dirigeants britanniques est de soustraire cette région aux habitants des Treize Colonies.



ChronologieSourcesCourrierIndexIndexIndex Géo

Dernière mise à jour : 29 décembre 1999, 22h53