Je me souviens

n concevant les plans du Palais législatif (actuel Hôtel du Parlement), Eugène-Étienne Taché, architecte et sous-ministre des Terres et Forêts, introduisit au bas des armes de la province de Québec cette phrase : « Je me souviens ». Cette devise n’a jamais été adoptée par mandat royal, mais l’adoption du plan de la façade du Palais législatif par le gouvernement (le 9 février 1883) donne à cette devise un titre officiel.

Interprétations historiques de cette devise :

  1. Pierre-Georges Roy (historiographe et archiviste de la province de Québec de 1920 à 1942), y voit « une heureuse conception du passé, présent et futur de la seule province française de la Confédération canadienne ».
  2. L’ancien lieutenant-gouverneur, l’honorable Louis-Amable Jetté (poste qu’il occupa de 1898 à 1908) dit que c’est en se souvenant et en restant fidèle aux traditions françaises et catholiques que le peuple canadien a pu survivre.
  3. On entend souvent dire que cette devise se compléterait comme suit : « Je me souviens que né sous le lys, je croîs sous la rose » [le lys est l’emblème des rois de France, la rose se rattache à l’Angleterre]. Lire à ce sujet deux articles que l’historien Gaston Deschênes m’a fait parvenir : Un mythe tenace et La Devise du Québec selon le Globe and Mail.


Sources :

Visitez également la Société Saint-Jean Baptiste, dont voici l’adresse postale (bureau de Montréal) :


82, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec)
H2X 1X3
Téléphone: (514) 843-8851
Télécopieur: (514) 844-6369

Image: «Quebec» in: Compton’s Interactive Encyclopedia, 1994, Compton’s New Media, Inc.

ChronologieSourcesCourrierIndexIndexIndex Géo

Dernière mise à jour : 30 décembre 1999, 11h43