1. Gouverneurs de la Nouvelle-France
  2. Intendants de la Nouvelle-France
  3. Gouverneurs de Québec avant la Confédération
  4. Gouverneurs généraux du Canada
  5. Lieutenants-gouverneurs du Québec
  6. Évêques de la Nouvelle-France
  7. Élections au Québec (et premiers ministres)
  8. Élections fédérales (et premiers ministres)


7. Élections au Québec (et premiers ministres)

 août – septembre 1867 — 64 sièges
Conservateurs = 51 sièges (35,5 %)
Libéraux = 13 sièges (23,6 %)
Joseph Cauchon (choisi premier ministre jusqu’au 15 juillet 1867)
Pierre-Joseph-Olivier Chauveau (premier ministre, conservateur)

 juin – juillet 1871 — 65 sièges
Conservateurs = 46 sièges (30,4 %)
Libéraux = 19 sièges (23,2 %)
Pierre-Joseph-Olivier Chauveau (premier ministre, conservateur)
(on le forcera à démissionner en février 1873)
Gédéon Ouimet (premier ministre, conservateur à partir de février 1873)
(il démissionne en septembre 1874 — cause : scandale financier)
Charles-Eugène Boucher de Boucherville (premier ministre, conservateur)
(de septembre 1874 jusqu’aux élections suivantes)

 7 juillet 1875 — 65 sièges
Conservateurs = 43 sièges (32,8 %)
Libéraux = 19 sièges (25,0 %)
Conservateur indépendant = 1 siège (6,3 %)
Charles-Eugène Boucher de Boucherville (premier ministre, conservateur)
(il est destitué par le lieutenant-gouverneur le 2 mars 1878)
Henri-Gustave Joly de Lotbinière (est nommé premier ministre, libéral)
(même si les libéraux sont minoritaires)

 1er mai 1878 — 65 sièges
Conservateurs = 32 sièges (33,3 %)
Libéraux = 31 sièges (31,9 %)
Conservateurs indépendants = 2 sièges (2,0 %)
Henri-Gustave Joly de Lotbinière (premier ministre, libéral)
(4 conservateurs appuient Henri-Gustave Joly de Lotbinière
et lui permettent de former un gouvernement libéral majoritaire)
(le Conseil législatif le pousse à démissionner le 31 octobre 1879)
Joseph-Adolphe Chapleau (premier ministre, conservateur)
(du 31 octobre 1879 jusqu’aux élections suivantes)

 2 décembre 1881 — 65 sièges
Conservateurs = 49 sièges (29,8 %)
Libéraux = 15 sièges (23,1 %)
Conservateur indépendant = 1 siège (5,3 %)
Joseph-Adolphe Chapleau (premier ministre, conservateur)
(il quitte la politique provinciale en 1882
pour devenir le nouveau lieutenant de John A. Macdonald)
Joseph Alfred Mousseau (conservateur)
(du 31 juillet 1882 jusqu’en 1884)
John Jones Ross (conservateur)
(du 23 janvier 1884 jusqu’aux prochaines élections)

 14 octobre 1886 — 65 sièges
Libéraux = 33 sièges (26,1 %)
Conservateurs = 26 sièges (30,5 %)
Conservateurs indépendants = 3 sièges (3,4 %)
Nationalistes = 3 sièges (3,4 %)
John Jones Ross (premier ministre, conservateur)
(minoritaire, il s’accroche au pouvoir jusqu’en 1887)
Honoré Mercier (premier ministre, libéral, forme un cabinet national)
(du 29 janvier 1887 pouvoir jusqu’aux prochaines élections)

 17 juin 1890 — 73 sièges
Libéraux = 43 sièges (29,6 %)
Conservateurs = 23 sièges (30,2 %)
Nationalistes = 5 sièges (3,9 %)
Conservateur indépendant = 1 siège (0,7 %)
Ouvrier = 1 siège (0,8 %)
Honoré Mercier (premier ministre, libéral)
(un scandale le force à démissionner en 1891)
Charles-Eugène Boucher de Boucherville (premier ministre, conservateur)
(du 21 décembre 1891 jusqu’aux prochaines élections)

 17 juin 1892 — 73 sièges
Conservateurs = 51 sièges (35,8 %)
Libéraux = 21 sièges (29,9 %)
Conservateur indépendant = 1 siège (0,4 %)
Charles-Eugène Boucher de Boucherville (premier ministre, conservateur)
(il démissionne en décembre 1892)
Louis-Olivier Taillon (premier ministre, conservateur)
(il démissionne en mai 1896)
Edmund James Flynn (premier ministre, conservateur)
(du 11 mai 1896 jusqu’aux élections)

 11 mai 1897 — 74 sièges
Libéraux = 51 sièges (36,3 %)
Conservateurs = 23 sièges (29,9 %)
Félix-Gabriel Marchand (premier ministre, libéral)
(au pouvoir jusqu’à sa mort le 25 septembre 1900)
Simon-Napoléon Parent (premier ministre, libéral)
(du 3 octobre 1900 jusqu’aux élections)

 7 décembre 1900 — 74 sièges
Libéraux = 67 sièges (35,7 %)
Conservateurs = 7 sièges (28,1 %)
Simon-Napoléon Parent (premier ministre, libéral)

 25 novembre 1904 — 74 sièges
Libéraux = 67 sièges (29,4 %)
Conservateurs = 7 sièges (14,2 %)
Simon-Napoléon Parent (premier ministre, libéral)
(au pouvoir jusqu’à sa démission en mars 1905)
Lomer Gouin (premier ministre, libéral)
(à partir du 23 mars 1905)

 8 juin 1908 — 74 sièges
Libéraux = 57 sièges (33,5 %)
Conservateurs = 14 sièges (25,0 %)
Nationalistes = 3 sièges (1,6 %)
Lomer Gouin (premier ministre, libéral)

 15 mai 1912 — 81 sièges
Libéraux = 63 sièges (32,9 %)
Conservateurs = 16 sièges (26,4 %)
Ouvrier = 1 siège (0,8 %)
Nationaliste = 1 siège (0,6 %)
Lomer Gouin (premier ministre, libéral)

 22 mai 1916 — 81 sièges
Libéraux = 75 sièges (37,4 %)
Conservateurs = 6 sièges (21,7 %)
Lomer Gouin (premier ministre, libéral)

 23 juin 1919 — 81 sièges
Libéraux = 74 sièges (28,3 %)
Conservateurs = 5 sièges (9,2 %)
Ouvriers = 2 sièges (5,3 %)
Lomer Gouin (premier ministre, libéral)
(jusqu’au 23 juin 1920)
Louis-Alexandre Taschereau (premier ministre, libéral)
(à partir du 9 juillet 1920)

 5 février 1923 — 85 sièges
Libéraux = 64 sièges (31,5 %)
Conservateurs = 20 sièges (24,1 %)
Liberal opposition = 1 siège (0,8 %)
Louis-Alexandre Taschereau (premier ministre, libéral)

 16 mai 1927 — 85 sièges
Libéraux = 74 sièges (37,0 %)
Conservateurs = 9 sièges (21,4 %)
Libéral indépendant = 1 siège (1,8 %)
Ouvrier opposition = 1 siège (0,9 %)
Louis-Alexandre Taschereau (premier ministre, libéral)

 24 août 1931 — 90 sièges
Libéraux = 79 sièges (41,9 %)
Conservateurs = 11 sièges (33,2 %)
Louis-Alexandre Taschereau (premier ministre, libéral)

 25 novembre 1935 — 90 sièges
Libéraux = 47 sièges (34,5 %)
Action libérale nationale = 25 sièges (21,8 %)
Conservateurs = 17 sièges (14,0 %)
Indépendant = 1 siège (3,0 %)
Louis-Alexandre Taschereau (premier ministre, libéral)
(jusqu’en 1936)
Joseph-Adélard Godbout (premier ministre, libéral)
(du 11 juin 1936)

 17 août 1936 — 90 sièges
Union nationale = 76 sièges (43,4 %)
Libéraux = 14 sièges (30,1 %)
Maurice Duplessis (premier ministre, union nationale)

 25 octobre 1939 — 86 sièges
Libéraux = 69 sièges (40,7 %)
Union nationale = 14 sièges (29,3 %)
Conservateur ministériel = 1 siège (0,4 %)
Indépendant = 1 siège (0,8 %)
Nationaliste opposition = 1 siège (0,4 %)
Joseph-Adélard Godbout (premier ministre, libéral)

 8 août 1944 — 91 sièges
Union nationale = 48 sièges (27,1 %)
Libéraux = 37 sièges (28,1 %)
Bloc populaire = 4 sièges (10,3 %)
CCF = 1 siège (1,8 %)
Nationaliste = 1 siège (0,5 %)
Maurice Duplessis (premier ministre, union nationale)

 28 juillet 1948 — 92 sièges
Union nationale = 82 sièges (38,1 %)
Libéraux = 8 sièges (26,9 %)
Indépendants = 2 sièges (1,2 %)
Maurice Duplessis (premier ministre, union nationale)

 16 juillet 1952 — 92 sièges
Union nationale = 68 sièges (37,7 %)
Libéraux = 23 sièges (34,2 %)
Indépendant = 1 siège (0,6 %)
Maurice Duplessis (premier ministre, union nationale)

 20 juin 1956 — 93 sièges
Union nationale = 72 sièges (39,9 %)
Libéraux = 20 sièges (34,6 %)
Indépendant = 1 siège (1,4 %)
Maurice Duplessis (premier ministre, union nationale)
(jusqu’à son décès, le 7 septembre 1959)
Paul Sauvé (premier ministre, union nationale)
(jusqu’à son décès, le 2 janvier 1960)
Antonio Barrette (premier ministre, union nationale)

 22 juin 1960 — 95 sièges
Libéraux = 51 sièges (41,3 %)
Union nationale = 43 sièges (37,5 %)
Indépendant = 1 siège (0,9 %)
Jean Lesage (premier ministre, libéral)

 14 novembre 1962 — 95 sièges
Libéraux = 63 sièges (44,3 %)
Union nationale = 31 sièges (33,1 %)
Indépendant = 1 siège (0,7 %)
Jean Lesage (premier ministre, libéral)

 5 juin 1966 — 108 sièges
Union nationale = 56 sièges (29,4 %)
Libéraux = 50 sièges (34,1 %)
Indépendants = 2 sièges (2,0 %)
Daniel Johnson (père) (premier ministre, union nationale)
(jusqu’à son décès, le 26 septembre 1968)
Jean Jacques Bertrand (premier ministre, union nationale)
(jusqu’aux élections suivantes)

 29 avril 1970 — 108 sièges
Libéraux = 72 sièges (37,5 %)
Union nationale = 17 sièges (16,2 %)
Ralliement créditiste = 12 sièges (9,2 %)
Parti québécois = 7 sièges (19,0 %)
Robert Bourassa (premier ministre, libéral)

 29 octobre 1973 — 110 sièges
Libéraux = 102 sièges (43,1 %)
Parti québécois = 6 sièges (23,9 %)
Ralliement créditiste = 2 sièges (7,8 %)
Robert Bourassa (premier ministre, libéral)

 15 novembre 1976 — 110 sièges
Parti québécois = 71 sièges (34,6 %)
Libéraux = 26 sièges (28,2 %)
Union nationale = 11 sièges (15,2 %)
Ralliement créditiste = 1 siège (3,9 %)
Parti national populaire = 1 siège (0,8 %)
René Lévesque (premier ministre, péquiste)

 13 avril 1981 — 122 sièges
Parti québécois = 80 sièges (40,2 %)
Libéraux = 42 sièges (37,6 %)
René Lévesque (premier ministre, péquiste)

 2 décembre 1985 — 122 sièges
Libéraux = 99 sièges (56 %)
Parti québécois = 23 sièges (38 %)
Robert Bourassa (premier ministre, libéral)

 25 septembre 1989 — 125 sièges
Libéraux = 92 sièges (49,9 %)
Parti québécois = 29 sièges (40,2 %)
Parti de l’Égalité = 4 sièges (3,6 %)
Robert Bourassa (premier ministre, libéral)
(jusqu’au 14 septembre 1993)
Daniel Johnson (fils) (premier ministre, libéral)
(jusqu’aux élections suivantes)

 12 septembre 1994 — 125 sièges
Parti québécois = 77 sièges (44,8 %)
Libéraux = 47 sièges (44,4 %)
Action démocratique = 1 siège (6,5 %)
Jacques Parizeau (premier ministre, péquiste)
(jusqu’à sa démission le lendemain du référendum : 31 octobre 1995)
Lucien Bouchard (premier ministre, péquiste)
(à partir du 29 janvier 1996)

 30 novembre 1998 — 125 sièges
Parti québécois = 76 sièges (42,87 %)
Libéraux = 48 sièges (43,55 %)
Action démocratique = 1 siège (11,8 %)
Taux de participation = 78,3 %
Lucien Bouchard (premier ministre, péquiste)
(les péquistes remportent plus de sièges
mais les libéraux remportent plus de voix
)
(inculant la circonscription de Masson comblée plus tard
à cause du décès du candidat Yves Blais juste avant les élections
)
Bernard Landry (premier ministre, péquiste)
(à partir du 8 mars 2001, suite à la démission de Lucien Bouchard)

 14 avril 2003 — 125 sièges
Parti libéral = 76 sièges (45,9 %)
Parti québécois = 45 sièges (33,2 %)
Action démocratique = 4 sièges (18,2 %)
Taux de participation = 70,5 %
Jean Charest (premier ministre, libéral)



Sources Courrier Index Index Index  Géo

Dernière mise à jour : 31 août 2001, 12h10 HAE