27.5.02

Alors mes aventures a Tokyo, part 2...

Aujourdhui, je suis alle a Shinjuku! Je suis arrive par la gare de Shinjuku, qui parait-il est la plus achalandee du monde... en effet, cetait noir de monde! Fiou! Il parait que tout les trains de banlieue partent de la... cest que Shinjuku ouest est le quartier des affaires! Jai commence ma visite par la. Jai ete surpris : cest le vrai centre ville de Tokyo, ou sont rassembles les grattes-ciels les plus hauts. Cest la que les affaires se brassent. Et bien le quartier est tres calme! De tres larges allees avec des arbres separent les gigantesques monolithes... tout le monde etait au travail alors les rues etaient tranquille. Cette partie de Tokyo semble avoir ete soigneusement planifiee, tout est ordonne, propre, symetrique... on est loin du chaos grouillant cybernetique du reste de la ville! Cest tres beau, mais presque inhumain...

Jai vu la mairie de Tokyo, qui ressemble a une cathedrale du troisieme millenaire, et je suis monte au sommet du building Sumimoto ou il y a un observatoire gratuit... de la jai vu la megapole de Tokyo setendre a perte de vue a mes pieds... jai tout de suite pense au film Akira, aux scenes de destruction apocalyptiques vers le milieu du manga... cetait assez troublant. Ah oui, a linterieur de ce building, une gallerie fait le tour dun trou haut de 50 etages! Cetait vraiment terrifiant, on se croyait dans Star Wars, dans lempire contre attaque, sur la paresselle au dessus du gouffre... je nosais mapprocher!

Ensuite je me suis promene dans Shinjuku est, qui est un chaos urbain vraiment impressionant, encore une fois (je ne cesse detre ebahi)... Il y a une chose que jaime encore plus que lire et ecrire : cest marcher. Alors jai marcher, de long en large, entre les cathedrales de neons, dans la foule bigaree... pour un peuple homogene, les japonais viennent dans toutes les varietes...

Et ce soir, jai trouve un cinema qui a encore a laffiche "Sen to chihiro no kamikakushi", le dernier film de Hayao Miyazaki! Je craignais de ne pas le voir, puisquil sort en DVD bientot ici... Cetait vraiment sublime... Pour ceux qui ne connaissent pas Miyazaki, empressez vous de louer Princess Mononoke, qui est disponible partout, traduit en francais ou en anglais... Cest non seulement le plus grand animateur japonais, mais un des plus grand au monde (selon moi bien sur!)... Je nai pas tout compris, evidemment (seulement les interjections les plus simples), mais seulement avec le visuel on peut suivre lhistoire. Cest vraiment de toute beaute, la musique est superbe, lanimation dune qualite supreme... un beau moment.

(Francis, il y avait du Fanta au pomme dans le cinema! 6ieme sorte reperee! Mais seulement en verre, celle la)

Et maintenant un moment geek...
Hier je suis retourne au paradis de lelectronique, Akihabara! On se croirait dans le Chiba decrit par Gibson dans Neuromancer... Jai fouille les magasins plus en detail cette fois, et jai decouvert des merveilles. Dabord une console qui etait completement inconnue pour moi, et pourtant je pensais my connaitre un peu : la wonderswan. Une console portative couleur. Et particularite importante : jai vu Final fantasy 1 et 2 japonais refait pour cette console! Je navais jamais entendu parler de ca, jetais vrament ebahi, je me sentais dans Twilight Zone. (Comprenez, je suis un immence fan de FF)... je suis en train de mediter sur la possibilite de macheter cette console, qui nest pas si cher, usagee...

Et ailleurs, jai trouve des tonnes de jeux de Super Famicom! Un vrai reve devenu realite pour moi. Jen ai deja achete quelques uns, a des prix vraiment bas (680 yens!)... jai vu Romancing Saga 1,2,3, Dragon Quest 6, Seiken Densetsu 3... alors que je tenais la boite de Seiken Densetsu 3 dans mes mains, je me suis dit "Si jetais le JP du secondaire, celui que jetais a ladolescence, je trippais tellement detre ici en ce moment"... puis soudainement, je suis devenu ce vieux JP, les dernieres annes se sont evaporees, comme inutiles, et je suis redevenu le trippeux de RPGs japonais que jetais, et jetais carrement emu, plante la dans le petit magasin etroit et encombre dAkihabara, comme un zouave... mais heureux...

Jai aussi vu un demo de Final Fantasy XI. Lintro ma fait tomber la machoire par terre. Debile, juste debile...

Tokyo rules.


25.5.02

Je suis de retour a Tokyo!

Alors, mes aventures, depuis la derniere fois? D,abord, apres avoir quitte Kyoto, nous sommes alles a Hiroshima... mais avant, nous avons fait un bref arret a Himeji, pour voir le chateau... Ca vallait la peine darreter, et de marcher un bout avec mon immense sac a dos (qui fait de moi une tortue ridicule, je risque de devenir aussi courbe que les pepes japonais)... Le chateau d Himeji est lendroit le plus magnifique et impressionnant que jai vu jusqua maintenant au japon. Cest une forteresse suspendue au sommet de remparts tortueux, une magnifique tour blanche tout en toits inclines dans toutes les directions, une architecture tres complexe, qui vaut bien nimporte quel chateau europeen medieval, jen suis sur... cetait a couper le souffle. Jai pris des dizaines de photos.

Et ensuite, Hiroshima... jai ete surpris en arrivant, je mattendais a une petite ville, mais ce nest pas du tout le cas, Hiroshima fait plus de 1,5 millions dhabitants, cest une cite qui semble au premier coup doeil plus vivante que Kyoto! Ca ressemblait presque a Tokyo, a certains endroits : ecrans geants, foret de neons lumineux... la seule difference, cest les tramway qui parcourent encore les rues! Jai ressenti une sorte de malaise dans cette ville... pourtant a Tokyo, je nai pas pense que cette ville a deja ete bombardee, mais a Hiroshima, cest difficile de ne pas penser a la premiere bombe atomique de lhistoire...

Jai visite le parc et le musee de la paix... cetait un moment troublant. Jen suis ressorti encore plus silencieux qua mon habitude.

Anectode comique : alors que je changeais ma carte memoire dans mon appareil sur un banc de parc en face du A-bomb dome (le seul building original conserve dHiroshima, en ruine, comme symbole de la bombe atomique), un sympathique japonais est venu me parler en anglais, je lui parle de mon voyage au japon, il me pose des questions sur montreal, cetait bien amusant, et juste quand il vient pour partir, il me dit : I want to give you something... alors je me suis dit "ah cest japonais ils sont tellement gentils ils donneraient leur chemise!". Il me donne un papier qui titre "what is the purpose in life", et il sen va. Plus tard a mon hotel je le ressors pour le regarder de plus pres et je vois tout de suite a lendos : Jehovahs Witnesses. Damn, ils sont partout! Ca a un peu depreciee la conversation a mes yeux, qui pourtant ne parlait nullement de religion ou quoi que ce soit... Qui aurait pense que je rencontrerais un temoin de jehovah sur un banc de parc a Hiroshima???

Je suis aussi tres content davoir essaye la specialite de Hiroshima en cuisine : l okonomiyaki! Cest une sorte de crepe avec des oeufs, des nouilles udon, des legumes, du choux, et la meme delicieuse sauce quils utilisent pour les takoyaki. Cetait un regal!

En revenant par le shinkansen (toujours ces magnifiques paysages montagneux), jai finalement vu le mont fuji! Pour faire par expres, un petit nuage se tenait au sommet pour le cacher, mais je lai tout de meme vu, dans toute sa symetrique splendeur, la couronne de glace a son sommet...

Et hier soir, jai dormi dans un capsule hotel! Cetait quelque chose que je voulais absolument essayer, et je suis content de lavoir fait! Dans notre capsule hotel, il y avait 24 chambres par etages... de petit compartiments superposes les uns par dessus les autres! Cest tres exigu : les claustrophobes doivent sabstenir. Mais il y a tout dans notre petite capsule : television, radio, reveil... j,ai tout de meme bien dormi, et ca me faisait etrange de marcher dans un couloir tout petit et de savoir quune vingtaine dautre sararimen dormaient autour... Ah oui, en entrant, il faut mettre de largent dans une machine pour avoir sa cle... meme si il y a un personnel qui soccupe de nous la donner. Un jour il y aura des robots partout au japon, ca ne devrait pas tarder (certains restos sont comme ca aussi : machine distributrices, tu mets largent, tu choisi ce que tu veux dans le menu plein de hiragana et de kanji, tu recois un coupon, tu donne le coupon au cuisiner, il te donne ta bouffe).

Autres anectodes :
-Jai vu a la tele "Who wants to be a millionnaire", mais version japonaise. Je me roulais par terre tellement cetait surrealiste. Tout etait identique, le decor, la musique, mais surtout... lanimateur! Pareil a son homologue americain, sauf quil avait les yeux brides, evidemment! Ils disent aussi "Finaru Ansaa" (Final Answer)... la difference cest entre les sections demissions, les images sont bien plus extremes et excitantes, comme si on assistait a un tournoi de karate ou je ne sais trop quoi. Et ils font durer le suspense bien plus longtemps...

-Ici, on ne donne pas de track en papier dans la rue, on donne un papier dans un sac avec des kleenex. Cest ingenieux : comme ca, on ne le jette pas par terre, on le conserve, parce quon ne sait jamais quand on en aura besoin.

-Parlant de kleenex, ce nest pas evident davoir le rhume au Japon, comme je lai en ce moment... parce quici, cest tres impoli de se moucher en public! Alors je dois toujours aller me cacher aux toilettes. Je me demande si je ne devrais pas mettre ce fameux petit masque en coton que tant de japonais portent. Ce nest pas une legende, jen ai vu tres souvent.

Finalement je suis tres content detre de retour a Tokyo... quand le Shinkansen est entre dans la ville, apres un grande courbe a travers les gratteciels, jai apercu le Tokyo Tower entre deux buildings. Le soleil se couchait et tout etait illumine dun oranger violent, pendant que jecoutait de la musique de circonstances dans mon discman : la chanson theme de Final Fantasy VII, a moitie sereine, a moitie sinistre... ca va rester grave dans ma memoire pour toujours.


21.5.02

Allez, un petit update encore!

Je suis en train de faire une overdose de temples et de sanctuaires, mais dans le bon sens! Il y en a tellement, ici a Kyoto! Je pense que jai vu les plus beaux jusqua maintenant, aujourdhui.... dans un des temples, la porte est si immence quon peut y grimper par des escaliers perillieux et du haut du balcon, voir la ville sentendre a nos pieds, entourees de montagne... aujourdhui cetait la premiere journee vraiment ensoleillee et chaude depuis mon arrivee au japon, la vue etait superbe. Il parait que lancien heros japonais Goemon cest deja cache dans ce lieu, il y a des centaines dannees... Ceux qui connaissent les jeux video savent peut-etre quil en a inspire plusieurs, la serie des Goemon de Konami, The legend of the mystical ninja, en anglais... un grand classique! Cest marrant mais quand je marche pres des temples japonais, cest souvent la musique de Last Ninja au commodore 64 qui joue dans ma tete...

Jai toujours aime me prendre pour un ninja, seulement, ici, cest le bon decor!

Anecdote aujourdhui, une vieille madame vient me voir, me demande une grande question qui commence par Doko... (ou est situe...). Je lui dis : gomen, wakarimasen... (desole, je ne comprend pas), elle semblait surprise... et je me suis penche pour lui montrer mes grands yeux bleus par dessus mes verres fumes. La, elle a compris! Elle a presque fait un saut, et elle est partie a rire, haha, ok je comprend! Cest bizarre quon puisse me confondre avec un japonais, mais dun autre cote pas tellement... jai plus ou moins la carrure dun japonais moyen. De loin, avec le soleil, on ne voyait pas a quel point ma peau est pale. Et mes lunettes fumees camouflaient mes yeux. Je ne suis pas si exotique pour les japonais...

Loi etrange : chaque fois que je croise un gaijin, il faut quil mesure environ 6 pieds 8, et il faut aussi absolument quil soit extraordinairement laid. Je suis une exception a ces deux regles quasi-absolues bien sur ;-)

Japproche deja le 300 photos ici... il y a tant de paysages magnifiques a photographier. Malheureusement le ciel est souvent gris et blanc, mais ces 2 derniers jours, jai pris de magnifiques photos, surtout a Gion, lancien quartier de Kyoto. Je vais contraster tout cette nature et ces temples par des photos de Shibuya et Shinjuku quand je retournerai a Tokyo...

Aujourdhui jai aussi traverse le Tetsugaku no michi, le chemin de la philosophie! Parait-il quun prof de philo de luniversite de Kyoto lempruntait chaque jour. En la traversant, je pensais a mes etudes futures en philosophie, et a ma carriere probable... et tout ce qui marrivait prenait subitement une tournure philosophique. Comme essayer de macheter une barre Haagen Dasz dans une machine distributrice, mais la machine a refusee mon 500 yens. Jai medite tout lapres midi sur la signification esoterique de cela. Je nai rien trouve mais le desir a fini par disparaitre. Je suis peut-etre plus zen que je le pensais.

Lhomme a une puissante faculte dadaptation - deja, je remarque moins ce qui ma frappe si fort a mon arrivee. Deja, cest parfaitement normal, les machines distributrices a tout les coins de rues. Nouveau drink essaye, une canette avec Winnie Lourson dessus, une sorte de limonade sucree, excellent, vraiment! Juste en a parler, je me dis, je vais aller men chercher une canette tantot.

Pensee deep du jour : si il existe une variete de produit multipliee par mille au japon, il faut obligatoirement un systeme capable de multiplier par mille les besoins. Pour que la consommation fonctionne, il faut que les consommateurs aient BESOIN de tout ces produits, et les achetent. Et ils semblent le faire. Les japonais ont vraiment besoin de tout ca, ou du moins, pensent en avoir besoin. Je serais curieux de me pencher sur le systeme de marketing japonais, il doit etre exemplaire defficacite, comme tout ce qui est japonais dailleurs. Un japonais, pour moi : quelquun qui prends les idees des autres et les ameliore a un point tel quils depassent de loin loriginal. Ca sapplique a presque tout, surtout ce qui est technologique... Le japon cest loccident amplifie.

je ne sais pas pourquoi, mais voir le systeme que je hais tant amplifiee a ce point est totalement fascinant et presque jubilatoire pour moi. peut-etre parce que je sens que je nen fais pas partie, pour vrai? je me sens toujours etranger et exterieur, mais ici ca aussi est amplifie a la puissance mille. Je suis la et jobserve sans participer au cirque et cest vraiment fascinant a regarder aller. Toute ces petites japonaises avec leurs sacs de magasinages remplis...

Un peu dengrish en direct? Sur lecran de lordi ici, au cafe internet, cest ecrit : "please tell to the staff if you are printed. even if you are misprinted, we will receive a regular charge" yatta! sugoi, ne!

Lesprit japonais : dans le metro, les portes sont toujours ouvertes. Elles se ferment seulement si le billet quon insere nest pas bon. Mais il est tres possible de pas mettre de billet et de juste passer... or, personne ne le fait. Ils sont tres respectueux et disciplines. Alors pas besoin des portes infranchissable et epeurantes telles que jai vues dans le metro de paris... de vrais sas hermetiques... le metro est simple a utiliser, il faut payer en fonction de la distance ou on veut aller, a des machines automatisees (cest robotise au max ici...). Ca semble hyper complexe et a notre arrivee a laeroport on etait decourage, mais une fois le principe compris, cest simple. Le metro de kyoto est petit, seulement 2 lignes. Celui de Tokyo est un chaos incroyable. Jai vu a un moment une carte qui incluait aussi toutes les lignes de trains de la region de tokyo.... debile, juste debile. Il devait y avoir une centaine de lignes enchevetrees. On fait dur avec nos 4 petites lignes, a montreal! meme celui de Paris semble petit en comparaison...

Bon, je vous quitte : jai faim, et parait quil y a un sushi bar dans le coin. Un sushi bar : les plats de sushis passent devant nous sur un petit convoyeur automatise. On empile les assiettes une par dessus lautre, et les prix varient selon les couleurs des assiettes. a la fin, ils comptent le nombre dassiette. Comme ca, on mange toujours a sa fin. Comme dirait Yoda, no more, no less.

Mata!


20.5.02

Je suis a Kyoto!

Mais avant dy venir, jai aussi fait une petite visite de Yokohama, la deuxieme plus grande ville du japon, en compagnie de la famille qui ma accueuilli a Kamakura. Ca faisait plutot etrange de se tenir pres du grand bateau dans le port de Yokohama, que javais deja vu dans les video de Yan-san (les cassettes videos de mes cours de japonais). Visite aussi la Marin Tawaa (Marine Tower) ou on a une vue exceptionnelle du port, incluant la tour gigantesque du Landmark Tower. Ce building est carrement futuriste, encore tout droit sorti de Blade Runner. Nous avons bouffe dans le quartier chinois de Yokohama, repute pour etre enorme... cetait super! Jai encore manger de la bouffe etrange, cette fois : des oeufs de canard et meme de la meduse!! Ce qui aide, cest que je ne sais pas ce que je mange la plupart du temps, avant de le comprendre plus tard!

Et hier, jai pris le shinkansen pour Kyoto. Cest a des centaines de kilometres de Tokyo, et pourtant ca a pris a peine 2h20! Le shinkansen est un train ultrarapide, qui doit aller pres de 300 km/h. Nous avons traverse une partie du japon... Cetait un moment tres emouvant pour moi de voir enfin ces paysage en realite. Enfin, je ne les avais jamais reellement vus, pas meme en photo... je me suis senti un peu sur une autre planete. De Tokyo jusqua Kyoto, pas une seule parcelle de terrain autour du chemin de fer netait hors dune ville. On dirait une agglomeration urbaine infinie, ca ne coupe jamais. Alors le japon est entierement rase et peuple? Pas du tout! Parce que tout cette accumulation urbaine est nichee dans des montanges tres hautes, dune vegetation dun vert flamboyant, extrement luxuriant. Le shinkansen passait sans arret dans des tunnels a travers ces montagnes, nous faisans emerger dans une successions de vallees... et le plus impressionnant, cest le ciel. Gris. Le ciel est presque toujours gris fonce a ce temps de lannees, et dimmences bancs de nuages descendent tres bas. Vous avez vus des estampes japonaises? et bien ce nest pas base sur de la simple imagination, cest reelemment COMME CA. De grandes villes dans des plaines entourees de hautes montagnes vertes, referme par des bancs de nuages majestueux... Cetait de toute beaute, extremement eloigne des paysages quebecois...

(Jaime les paysages plus que les gens on dirait parfois...)

Alors nous voila a Kyoto, ville denviron 2 millions dhabitants, qui comme Tokyo a ses arteres commerciales tres chaotiques et bariolees. Je vous ecrit en ce moment dun cafe internet de Kyoto, en haut dune arcade completement folle, incroyablement bruyante, encore plus grande que celle que jai vu a Tokyo. Mais ce qui distingue Kyoto des autres villes japonaises, cest la grande quantite de temples et de sanctuaires dans les montagnes autour de la ville. Parce que Kyoto est encadree de montagne sur tout les cotes. On les voit entre les buildings, au loin. Cest une ancienne capitale imperiale et une ville tres ancienne, avec beaucoup dhistoire.

Aujourdhui nous avons visite le chateau de Nijo, ancienne demeure du shogun... impressionnant et magnifique... ce que jai prefere? les planchers fabriques avec un art special, ils les appellent les plancher "hirondelle", concus pour detecter les ennemis. La moindre pression emet un grincement semblable au cri dun oiseau! La foule de gros touristes brinquebalants qui se promenait dans les corridors sombres entre les panneaux de bois et les fresques faisait un vacarme digne dun essaim gigantesques dhirondelles... dans le chateau, jimaginais un ninja silencieux qui sinfiltre pour assassiner le shogun, tantant de ne pas produire le moindre son a chacun de ses pas, en vain... Je vois toujours plus que ce qui est sous mes yeux - je vois ce qui nest pas la, je ne vois pas ce qui est la. Cest pour ca que je prend des photos. La photo peut pas tricher. Mais la photo egale pas ce que je ressens quand je vois avec mes yeux deformants...

Ce soir nous avons visite le vieux Kyoto, des rues etroites en pierres bordees de vieilles maisons aux panneaux de bois... pres de la grande pagode (la plus haute structure en bois du japon parait-il), nous avons vu passer 2 Geisha dans une Riksha! Je nai pas reussi a les prendre en photo malheureusement, elles etaient magnifiques... Kyoto est la ville dou sont originaires les Geisha. Tres jolie ville, vraiment.

Mes impressions du japon changent. Je suis toujours emerveille de voir a quel point ils ont conserves leur culture traditionnelle malgre loccidentalisation a outrance de tout le reste. Oui, il a des mcdonald (jy ai goute : assez degueux... jai courru me chercher des crevettes tempura ensuite), oui il y a des starbuck et meme des KFC et des subway, mais quand meme : ca ne fait pas le poids devant la multiplicite hallucinantes de petits restos japonais. 90% des restorants, cest japonais.

Meme dans les grandes allees commerciales, on peut retrouve des temples ou des autels shinto. Tantot jen ai vu un encore, entre deux boutiques de linge! Un homme etait en train de faire un voeu ou une priere, pendant qua cote on consomme et on depense comme des malades... je trouve ca fort quils soient capable de garder cette dualite. De rester japonais tout en adoptant le meilleur de loccident, et mieux que ca, en lameliorant a un point tel quils sont 10 ans dans le futur.

Limage la plus frappante du japon : une femme en kimono qui parle au telephone cellulaire. Ca dit tout.

Mais je me demande si ces impressions ne sont pas en fait superficielles. Je ne sais pas trop... jai vu tantot dans une librairies un livre qui parlait de la face cachee du japon, de la destruction dune culture ancestrale. Peut-etre que jai seulement limpression, en tant que quebecois (cest une dire une culture plutot faible et recente), que les japonais vivent en dualite, mais cest peut-etre quune transition : la culture japonaise etant plus ancienne et plus forte, elle prends plus de temps a etre effacee par la culture occidentale capitaliste... peut-etre quun jour les temples seront tous rases pour faire place a des centres commerciaux et des buildings, qui sais? Cest difficile a dire, je gratte a peine la surface.

(enfin je repars dans mes theses, je nai pas trop le temps pour ca, je paye pour internet! depuis que je paye mon temps a la minute je realise a quel point je passais des heures la dessus a raffiner la moindre phrase... je nai plus le temps dou la baisse dramatique de la qualite de mon ecriture, mais cest pardonnable jespere!)

Je ne me souviens plus si jen ai deja parle, mais le japon est un pays adapte a ma taille. Tout est un peu plus petit ici, les sieges, les portes, les toilettes sont plus basses. Et ce nest pas pour rien, les japonais sont en general plus petits. Mais... je ne sais pas ce qui se passe au point de vue genetique ici, mais on dirait presque une mutation. Les jeunes generations sont tellement plus grandes que les vieilles. Les hommes et les femmes dans la 40aine et la 50aine sont pour la plupart plus petits que moi (ca me fait tout drole detre plus grand que la majorite). Les personnages ages sont microscopiques, il marrive souvent de croiser de vieilles madames toutes courbees qui ont lair davoir 100 ans, et qui font a peine la moitie de ma taille, sans blague! Mais les jeunes, eux, sont plutot grands. Souvent ils me depassent. Les jeunes filles aussi.

Et comment sont les filles au japon, JP? Et bien elle sont souvent fort jolies!!! Sans blague! Il y a beaucoup de tres belles japonaises. Tres tres tres belles.

Les japonais sont riches. Tres riches. Ils ont des voitures hallucinantes. Ici cest comme en angleterre, ils conduisent a gauche. Bizarrement, je ne vois pas trop de difference, je dois me concentrer pour le realiser : je suis donc un conducteur dangereux. Dans la foule, il faut se tenir a gauche au lieu da droite si on ne veut pas se faire rentrer dedans.

Que dire de plus... je reviendrai probablement vous parler de Kyoto, sinon, je parlerai dHiroshima a mon retour a Tokyo la semaine prochaine!

Ikuzo!


17.5.02

Ame ga furu... il pleut.

Journee tranquille aujourdhui, je me repose. Jai seulement visite le temple Engakuji de Kita Kamakura tantot, pris de superbe photo sous lapluie... les temples japonais sont niches dans les montagnes, entre une vegetation extremement luxuriante,cest de toute beaute, ca respire la serenite...c,est zen.

Normal, cest un temple bouddhiste zen!

Parlant de pluie, voici le meilleur engrish repere a date, sur le sac dune petite fille en uniforme scolaire... un sac orne de tetes de mort, avec linscription : "It has been raining for the past few days. Here is dark a cavern. There is lots of skeleton... I trembled with for fear" Pas mal non? ca vaut presque All your base are belong to us. Jai pris une photo, je lenvoie a engrish.com quand je reviens.

Ja ne!


16.5.02

Ahh Kamakura... ces deux derniers jours ont ete tres relax... occupe mais relax a la fois. Mes hotes m,ont guide a travers la ville... Kamakura est une ville entouree de montagnes, pres de locean pacifique, environ 1h au sud de Tokyo. Elle a deja ete la capitale du japon il y a presque mille ans. Il y a des dizaines de sanctuaires shinto et de temple bouddhistes partout... Lorsque jai vu le Hachimangu la premiere fois, mes jambes ont failli me lacher... cest difficilement descriptible en mot parce que je naurais pas pu imaginer ca avant de le voir, faut le voir, faut etre la... temples gigantesques etages dans les montagnes, entouree par une vegetation hyper dense (la meme vegetation quau quebec? pas vraiment les amis!)... impression de serenite.

voila : un temple japonais, c,est bien plus beau qu une eglise. C;est integre dans la nature. Cest paisible, propice a la meditation... Jai aussi vu cet apres-midi le Daibutsu de Kamakura (bouddha geant), une statue de bronze vieille de plusieurs centaines dannees, elle date de 1200 je pense... traverse aussi une foret de bambou, jai failli perdre le souffle... je suis rendu a 130 photos en une semaine. Detranges sensations et idees me traversent lesprit durant ces moments.... je peux pas trop vous resumer ca, je vais devoir laisser ca descendre, prendre forme tranquillement.

Et la bouffe... on dirait quils se sont donnes le mot pour nous faire gouter a peu pres tout ce qui existe au japon, et croyez moi, leur cuisine est tres vaste et developpee, ce nest pas que du sushi... jai meme goute au Nato, un met qui nest meme pas aime par une grande partie des japonais. C,est la chose la plus bizarre que jai jamais mange. Les tentacules de pieuvres cest rien en comparaison. Du nato, cest des feves de soja fermentes... ca a lair de feves pleines de quelque chose de gluant et collant. Ca pue vraiment... pas seulement une odeur desagrable, mais ca sent carrement le moisi ou la pourriture... (et cest ca je pense) jen ai bouffe et jai trouve ca pas mal, ce qui a surpris les japonais et les as ravis en meme temps... sauf que mon estomac ne la pas vraiment accepte, jai eu tout de suite mal au coeur! Nato wa, totemo hen desu!

souvent les japonais me font gouter des choses et quand je leur dis Oishii! Ils rient et sont tout surpris. On ma fait gouter du Rebaa, en pensant que je naimerais pas... mais cetait du foie, pareil comme celui que cuisine mon papa, alors je netais pas depayse! (jai compris plus tard que Reba, cest Liver, ecrit en katakana...de langlais deforme)... ce soir on ma donne du the fait avec des algues, vraiment weird! mais jai aime! le gout des algues est pas mal du tout. Jai aussi mange le snack le plus populaire au japon, des boules de riz, onigiri... excellent, ca goute environ comme du sushi, mais en plus gros, ca bouche un coin! aussi mange des udon soba (nouilles), des legumes tempura (frit)... je bouffe comme un cochon! mais ce nest jamais omoi (lourd), toujours delicieux...

La biere japonaise est bonne aussi, meme pour moi qui ne trippe pas sur la biere. La Asahi surtout! Mais je prefere tout de meme le sake. Meme froid. Il est tellement bon ici, il sent presque rien, goute juste un peu, a lair detre de leau mais ce nest pas de leau! Ca fesse!

Mon japonais est affreusement limite et je nai pas le niveau necessaire pour entretenir une vraie conversation, mais... mais mon oreille se developpe tres vite, elle sest plus developpee en une semaine que ces deux dernieres annees. Souvent, je comprends. Vaguement lorsque les japonais parlent vite, mais je pige. C,est etrange. Je ne me souviens pas vraiment davoir ete a ce niveau en anglais, je le connais depuis trop longtemps. Jaimerais etre meilleur et pouvoir dire autre chose que Samui ne? et Daijobu, mais bon... faut commencer quelque part.

Grace a mes hotes ici, jai fait toute sorte de rencontre, parle un peu avec plusieurs japonais, dont quelques un parlent anglais (ce qui donne detrange conversation hybride, japonais, anglais, et francais entre moi et mon pote)... une gentille japonaise de mon age qui veut devenir prof de japonais pour les etranger, et aussi rencontre un autre quebecois qui voyage au japon, et jai eu une de ces conversations philosophiques de la mort a propos de nos impressions du japon... je me rends pas compte mais je cogite autant que dhabitude meme ici, jai deja assez de matiere pour ecrire un traite sur le japon et pourtant je suis seulement a la surface, des impressions de nouvel arrivant... bref, ce fut tres stimulant. Jecrirai tout ca a mon retour!

Et pour mes amis : je ne lis pas 2177 parce que je sais que vous allez parler de Star Wars Episode 2 et je ne veux rien savoir! Rien rien rien savoir! Vraiment hate de le voir a mon retour mais disons que jai pas le temps de penser a ca ici, a part quand je vois les annonces avec Boba fett dans le metro... Star Wars, Kuroono no ???? (encore des kanji que je ne peux pas lire)

Ici il me vient souvent limpression quon est de gros barbares blancs au quebec. Je veux dire : si on avait des bancs avec des coussins dans le metro comme ici, ils seraient laceres par des couteaux au bout de 2 jours. Imaginez ; ya de la BIERE et des CIGARETTES dans des machines distributrices DEHORS. Partout. Au quebec, ca se ferait vandaliser en deux secondes.

Le bat de baseball japonais a lair dune mailloche. Coupe droit au bout, qui rapetisse ou on le prends. A la tv, vu des matches de kickboxing thai. Completement maniaque.

Un drink excellent * Aquarius. Genre de limonade gatorade, mais meilleur. Leurs boissons sont meilleures en general, je trouve. Moins petillantes. Le fanta cest meilleur que de lorange crush, je lavoue humblement maintenant. Mais ce que jaime surtout, cest le the japonais, le the vert. Et le the chinois, Oolon cha, cest tres bon aussi.

Souvent les japonaises que je croise me font de grand sourire et me disent Konnichi wa. Mais elles sont trop genees pour me parler. Et elles connaissent pas langlais. Doh.

Quand on entre dans un resto, tout le monde gueule : IRRASHAIMASE!!! meme le cook dans le fin fond du resto. Et tout de suite ils nous montrent ou nous asseoir. Hyper chaleureux et acceuillant. Si on l,est pas mal plus que les parisiens, les japonais le sont plus que nous. Ils sont genes en general, mais quand on les connais, ils sont hyper chaleureux.

Entendu du rap japonais, du reggae japonais. Vraiment marrant. Pourquoi pas, dans le fond?

Vu un paquet d anime a la TV, il y en a tout le temps. De nouvelles series que je ne connais pas du tout, mais aussi des vieux classiques, Urusei Yatsura, Ranma 1/2, Saint Seiya, G Gundam, Legend of galactic heroes... Je vais macheter une cassette et enregistrer des tonnes demissions quand je vais retourner a tokyo, il y a tellement demissions incomprehensible et bizarres... je vais mettre la cassette et peser sur record et laisser ca la, aller faire un tour...

eu 2 invitations pour nous faire visiter tokyo, de la part de japonais... sera pas mal au quand on y retournera! mais pour linstant je profite de mon sejour a Kamakura, qui est une ville tres tranquille et reposante, calme...

Enfin je pourrais continuer comme ca pendant 50 pages, mais Tsukareta (je suis fatigue) alors, Nemasu (je vais me coucher). Oyasumi!


15.5.02

Finalement jai acces a internet gratos ici a Kamakura, alors upudeto!

Kamakura, ville paisible remplie de temples zen.... well je les ai pas vu encore! Je suis en ce moment acceuilli dans une famillle japonaise, dans une superbe maison qui marie parfaitement le style occidental et le style oriental. tout les appareils ont lair detre venus de 10 ans dans le futur, sinon 15, cest petit mais ca a lair gigantesque tellement cest bien divise,... Japon, pays de contradiction : notre chambre est typiquement japonaise, panneaux coulissants, tatamis, futon quil faut ranger... et juste a cote, une autre de ces fabuleuses toilettes du futur qui mimpresionnent tant!

Hier soir, meilleure soiree a date, (dans ma vie?), acceuilli comme des rois, conversation moitie anglais moitie japonais avec nos hotes, puis une viree de la mort avec mon nouvel ami Kohei, qui a etudie au USA alors il parle anglais... BMW avec un GPS integre, une grand ecran qui projete un plan de la ville (ce genre de chose ne doit meme pas exister au canada...they,re years ahead of us, i say!), bolide qui fonce a travers des rues tellement etroites que lauto y passe a peine... puis party de la mort qui sest termine dans un karaoke : 2 gaikokujins, 2 japonais et 2 japonaises!

Apparemment ici cest possible de demander a des filles rencontrees par hasard sur la rue, de venir prendre un verre avec nous, et elle ne se sont pas sauvees en hurlant, elles nont pas ete insultees, elles nont pas sortie une de ces repliques ultrabitches typiquement quebecoise, non non, elles riaient et ont accepte! Un miracle, ce genre de chose me semble completement impensable dans notre pays de nordique coinces et mefiants... (ou cest juste moi qui est un nordique coince et mefiant? enfin je philosopherai pas, darnziak est en vacance, il est trop occupe a tripper pour theoriser dans le beurre...anomalie on se reverra en juin!)

Ca va rester grave dans ma memoire, moi qui chante du bon jovi (mauvais jovi? aucun jovi?) a tue tete dans un karaoke avec 2 japonaises crackpot qui ont lair de 15 ans mais qui avaient en fait 28 et 30 ans.

Ah oui jen ai appris une bonne, au yeux des japonais, jai lair davoir 30 ans! Pouhahahahahahaha!! Surtout a cause de ma barbe, parait-il. Et je me suis rase hier, pourtant!! Cest tellement drole... au quebec je me suis fait carter pour louer The Shining, un film 16 ans et plus meme pas choquant...oh well.

Je vais bien. Mes perspectives sont toutes tordues. Montreal ne sera plus le meme, moi non plus, internet non plus (le virtuel est du temps de non-vie gaspille), mes amis non plus, non...

Je peux le dire : en ce moment meme, je suis heureux.

Et maintenant, je vais aller faire un tour dans les temples zen, question de ne penser a rien.


13.5.02

Prenons le temps d,en ecrire un peu plus, question de ne pas perdre mon super lectorat. Alors d`abord pardonnez moi le manque d,accent et la ponctuation deficiente, c,est que jecris ceci sur un clavier japonais!

Alors, ces derniers jours....et bien hier, je suis alle a Ryogoku voir des matchs de SUMO au stade! C,est le tournoi de sumo au mois de mai, ici! Par contre nous sommes arrives un peu tot dans la journee alors nous navons vu que des combats de sumo de bas niveau... cetait quand meme super impresionnant, souvent il y a un petit mince (quand meme pas comme moi, mais tse, genre, environ) contre un adversaire deux fois son poids! Et parfois le petit gagne! (yeah!) Jai pris un paquet de photo et comme mon super appareil digital permet de filmer un peu, jai filme un combat aussi. Le combat dure 9 secondes! haha! la preparation avec la petite chanson et les sumos qui levent les pattes dans les airs dure plus longtemps que le combat lui-meme! mais les combats se succedent rapidement, nous en avons vu des dizaines!

ensuite pour le reste de la journee hier, je suis parti seul dans Akihabara! C,est le centre de l,electronique au japon...laissez moi vous dire que c,est H A L L U C I N A N T. J,etais carrement dans le futur. Les magasins sont remplis de telephone microscopique avec ecran LCD couleur, de television haute definition, ecran plat geant, widescreen (comme un ecran de cinema)... il y en avait des tonnes partout! sans compter les milliers de modele de camera digitales, les ordinateurs....

Sur Akihabara, c,etait le Hokosha tengoku, le paradis des pietons, une immense rue a perte de vue fermee au vehicules, le monde qui marche partout, des petits stands qui vendent de la bouffe sur les cotes, et bien sur des centaines de magasins delectronique... incluant des magasins de jeux et de DVD!! Je nai jamais rien vu de tel, pas meme le millieme de ce chaos incroyable rempli de jeux et danime partout... un otaku veritable danime ferait une crise cardiaque de voir ca!

moment drole, un etage d,un de ces magasins etait entierement devoue au hentai! Et c,etait plein de jeunes partout, qui regardait les jeux d,ordi, les magasines, les DVD hentai....

Jai vu du stock mes amis, c,etait incroyable. Je comprends un peu pourquoi le peuple japonais accepte de se tuer au travail ; cest que la variete de produit qu:il est possible de consommer est tellement immense.... inimaginable.... je vais manquer dadjectifs.... SUBARASHIKATTA!!! OMOSHIROKATTA! SUGOIIIIIIII DESU YO!

En tant que rat de bibliotheque jai aussi arpente les librairies... des mangas, il y en a plus dans une seule librairie que dans tout le quebec en entier (jexagere a peine)... seul petit probleme, ils sont tous emballes! kuso, bakame! pas moyen de les feuilleter! mais je parle juste des livres, parce que les magazines hebdomadaires, il y en a partout partout, dans n,importe quel conbini (depanneur), et les depanneur yen a tout les deux metres (exageration..tout les 2 coins de rues, mettons)

paranthese, il y a 3 love hotel autour de mon ryokan! celui a cote sappelle AMUSE HOTEL, ca nous fait bien rigoler!

La bouffe est toujours aussi excellente... mange encore des tako-yaki, ce midi bouffe des ramens, ce soir un gros bol de tempura rempli....

sur 2177 steve disait que de savoir le japonais doit aider a apprecier le voyage. Oui c,est sur, je me demande vraiment comment quelquun qui ne connait rien de japonais peut se debrouiller. cest possible, mais cest difficile * les japonais ne parlent pas un mot d,anglais a 95% du temps, contrairement a ce quon peut penser. Dans les restos tout est en japonais, souvent dans les stations de metro la carte est toute en kanji.... dans les restos, on se fait uniquement servir en japonais alors ca aide de comprendre!

je comprends pas mal, je peux lire tout le katakana, le hiragana, et je retiens vite les kanji important comme ceux des stations ou je veux aller. dans les restos je nai pas de probleme a commander et a lire le menu (sauf quand il est plein de kanji et meme a ca, je commence a les connaitre)... bref, savoir le japonais au japon aide beaucoup. pour moi cest un divertissement de plus de tenter de lire tout ce que je vois. je peux en lire tres peu, mais je peux lire lessentiel, c,est toujours ca.

A part ca, aujourdhui nous sommes retourne a Ginza faire les dernieres reservations pour le reste du voyage... nous partons demain pour Kamakura pendant 4 jours, puis ensuite nous prenons le shinkansen jusqua Kyoto pour 4 jours aussi. Mais de la, nous irons a Nara, puisque c,est seulement a une heure de voyage. Finalement nous irons jusqua Hiroshima pour 2 jours, et nous reviendrons passer les 2 dernieres semaines a Tokyo. Alors il ny aura probablement pas dupdate d,ici le 26 mai, a moins que je tombe sur un cafe internet quelque part! (je nen ai pas vu dans ce chaos urbain!)

Parlans de chaos urbain, je suis alle a Shibuya ce soir..... je pense que cest lendroit le plus incroyable que jai vu a date au japon. surtout la station de metro, quand on arrive. Imaginez un immense parc, entoure de tour pleines de neon, et 3 immences ecrans geants couleur qui projettent sans arret des pubs, avec le son au max.... la place envahie de monde, surtout des jeunes...c,est debile. On dirait New York x10 (je nai pas vu New York mais bon). On se croirait dans Blade Runner, mais en plus hallucinant encore. Cest malade carrement!

Parlant des jeunes a tokyo, il y a toutes sortes de mode fuckees, comme les cheveux teints, le bronzage super fonce, les grands bas immense...etc. Les jeunes se tiennent beaucoup a Shibuya, je vais devoir y retourner plus investiger plus en detail! Ah oui, jai vu une petite boutique de Star Wars avec un r2d2 grandeur nature et un ewok aussi dans la vitrine! mais cetait ferme, je vais y retourner. Shibuya est super bizarre, plein de petites alles en pente, avec des peep show, des love hotel, des bars, mais aussi des restorants et des boutiques de linge chic et des magasins de disques... cest le bordel, le chaos total! rempli de lumiere et de bruit et de milliers (millions?) de japonais qui depensent plein de frics.. ils sont riches!! riches!

c,est en plein shibuya que jai realise que Montreal est un petit village tranquille, tout petit, pas grand chose finalement. Presque endormi compare a ce tapage audiovisuel futuriste fou!

Jai decouvert une quatrime saveur de fanta tantot, par hasard dans une machine a deux pas de notre hotel.

J,ai fortement pense a mon mentor spirituel Homer J Simpson quand je me suis retrouve devant une toilette de haute techlogie dans une arcade proche de jinbocho. Banc chauffant, panneau de controle pour declencher un jet deau dans le derriere, different petit bidule pour ajuster le tout...

They,re years ahead of us!

Que dire dautre... ah oui, joubliais avant hier! nous sommes alles au parc de ueno, au musee national de Tokyo... vu plein de magnifique ukio-e originaux, mais aussi de veritables armures de samurai et une grande collection de katana! jai pris des photos, cetait fou! et au parc de Ueno, encore 2 vieux pepes sont venus nous parler, en anglais cette fois : le premier voulait quon aille avec lui jusqu,a son eglise chretienne (yeah right! baka!), et deuxieme nous disait de nous trouver une femme japonaise parce quelle sont tellement plus calme que les femmes occidentales qui sont de vraies pies... ca, il a pas tout a fait tort, mesdemoiselles.... il bavait et postillonnait, c,etait assez degueux, on a eu de la misere a se debarasser de lui!

et dans le parc de ueno, nous avons vu deux groupes de rock japonais se pratiquer, le premier etait pas pire, cetait une sorte de sonic youth japonais en plus punk, avec un gars qui chante et 3 jolies demoiselles qui jouent des instruments... ca buchait et hurlait et la petite foule qui regardait ca etait pleine de vieux pets, je comprends pas.

a ceux qui se le demandent : jai parle seulement une fois avec une japonaise, that:s it... for now!

Prochain update : quand je peux, sinon a mon retour au Taito Ryokan apres avoir medite dans des temples de Kamakura et Kyoto pour les 2 prochaines semaines...


11.5.02

Tokyo wa subarashikatta desu!

Me voila arrive depuis quelques jours. Difficile de resumer cela brievement... je suis un etranger. Ma technique de me fondre dans le decor, de passer inapercu, de n,etre jamais regarde, est completement dissipee. Fini l,impression de pouvoir crever les trippes ouvertes dans une rue sans que personne ne remarque rien, non... ici je ne passe pas inapercu. Ici je suis un gai-jin. On me fixe, on me voit, on vient me parler spontanement.

Tokyo est differente... les odeurs de bouffe qui flottent partout, les delicieux tako-yaki (boule de pieuvre frites!), le danger de se faire rentrer dedans par un velo sur les trottoirs, les machines distributrices a tout les coins de rues remplies dune variete incroyable de liqueurs incluant du FANTA et meme une sorte de the etrange et imbuvable, se faire aborder spontanement par des pepes edentes qui nous racontent de grandes histoires en japonais (compris a 40%), vouloir se faire convertir par un evangelisateur chretien japonais, les milliers de parapluie multicolores a travers les rues de Ginza, le Senso-ji temple gigantesque pres de notre ryokan (auberge), une piece de theatre kabuki (totalement depaysant aux yeux de l,occidental perdu que je suis), les annonces a mourir de rire a la television, une statue de ultraman dans asakusa, une statue de godzilla dans ginza, le musee national de tokyo au parc ueno avec ses armures et ses epees de samurais... les librairies remplies de manga et de magazine de toutes sortes (Final Fantasy XI sort dans quelques jours, ici!), voir de jeunes groupes rock japonais se pratiquer au parc de ueno.... (inserer 50,000 autres visions ici!)

et ca ne fait que commencer!


6.5.02

Ça y est. Je pars demain.

Que dire d'autre? Je m'en vais au JAPON.


5.5.02

Il semble que mon appréciation du black metal n'est pas seulement dûe aux carences de ma glande thyroïde puisque le synthroid n'y a rien changé. Ce doit être causé par des lésions plus profondes.

Toujours est-il que ce sera le cinquième anniversaire de l'existence de Northwood Ice Pentagrams cet été! Pour célébrer ça, je veux faire quelque chose de spécial. Depuis un moment l'idée me trotte dans la tête d'enregistrer un vrai demo, en studio, avec de vrais musiciens. Au départ je voulais enregistrer des compositions «sérieuses», mais je ne suis pas original, alors au lieu d'être un clone médiocre de Dark Tranquillity/Opeth/Iron Maiden, je me suis dit : pourquoi ne pas enregistrer du Northwood? Pourquoi ne pas enregistrer un carnage necrodémoniaque total? Quelque chose à faire pâlir Anaal Nathrakh?

Alors l'idée est lancée, si des musiciens intéressés sont à l'écoute, envoyez-moi un e-mail! J'ai besoin d'un bassiste (déjà eu une proposition, toujours partant?) et d'un batteur (ou au pire, d'un drum machine).

Ce sera à considérer à mon retour!


Ça y est, j'ai mon appareil numérique ultra-puissant comme on le constate. Alors je vais me remettre à la photographie, cet intérêt que j'ai sérieusement négligé pour cause d'association mentale douloureuse. On va remédier à ça au japon!


Exposition des finissants en design graphique à l'UQAM.


3.5.02



Mais c'est super ça! (Via Flo).

Ce qui manque sérieusement à mes dessins : le cadrage. Je ne me préoccupe pas assez du cadrage. Je me fiche totalement du cadrage. Je ne devrais pas. Pourtant, pendant mon bref trip photographique, c'était une obsession. Je dois retrouver ça.

On perds toutes sortes de choses, en chemin.


Du nouveau : quelques images abstraites que j'ai ajouté à la suite de ma section dessin. Cliquez sur abstraction.

Un jour je devrais me faire un portfolio virtuel mais ça ne me tente même pas. Pas assez d'images dont je suis fier. Un collègue m'a dit au tout dernier cours de l'année : «Tu devrais faire noter ton cahier de croquis à la place». Oui. Ce que j'ai fait de mieux en trois ans, c'est des gribouillis dans mon cahier, rien à voir avec les cours.


Mon amie m'envoie de Grèce : «Travailler c'est accepter les règles du milieu où nous vivons et les rendre encore plus fortes et impossibles à fuir. Travailler c'est indiquer qu'on est d'accord avec ce qui se passe et qu'on l'approuve.»

C'est l'fun avoir des amies destroy. Il ne s'en fait pas assez sur le marché.


J'avoue que «Une histoire c'est ce qu'on raconte quand on a rien à dire» est très exagéré comme affirmation. J'avoue que ça sonne comme la défense de quelqu'un qui est incapable d'écrire une histoire (pourtant, j'en suis capable, j'étais en train d'oublier ce storyboard hyper-structuré dont je suis si fier, et mon petit film d'animation récent - sans compter les mille et un scénario de BD que j'ai écrit...). Mais je ne la retire pas, parce qu'elle dit ce que je voulais dire, elle frappe, et elle est plutôt drôle hors contexte. Mon but dans la vie, c'est d'écrire des phrases «coup de batte de baseball en pleine tempe». J'en suis encore à l'étape pichenotte, on va y arriver un jour.


J'ai enlevé la section lien. Je m'explique. Au départ, je n'avais pas de liste de liens permanent. Personne ne me l'a reproché ou ne m'a demandé quoi que ce soit. Je l'ai ajoutée parce que je me sentais mal qu'on me linke un peu partout sans que je retourne la faveur. Pourtant, j'ai déjà parlé des journaux que j'aime lire. C'était ma façon de dire «maintenant, j'aime cette page», sans avoir à traîner le poids d'une liste permanente.

Je réalise que j'ai cédé à l'influence ambiante : en réalité, je ne veux pas maintenir une liste de liens permanents, parce que mes goûts changent. Si je cesse de lire quelqu'un, je veux le retirer de la liste, mais je n'ose pas, parce que je sais que ça peut blesser, avec raison. Je ne veux pas entrer dans le cercle «si tu me linke, je te linke», ces histoires donnant-donnant, politically correct, tout ça...

Alors je vais parler des blogs que j'aime au fur et à mesure, désormais. J'ai déjà parlé de certains blogs que je lis. En voici d'autres :

Ailleurs : Weblog + textes dans le style anomalie, fort intéressant, si vous aimez ma page.
Chien fou : Journal d'un lecteur de longue date de ma page, qui m'a fait de nombreuses suggestions ces dernières années, c'est bien de pouvoir le lire.
Crapaud : Dictionnaire subjectif. C'est intéressant de voir comment ses définitions diffèrent des conventionnelles, mais restent tout de même logique entre elles.
Flo : Demoiselle belge avec un bô site et un bôn contenu.
Izo : On l'encourage dans son nouveau concept «sans commentaires».
Jolie-Mé : Elle écrit avec simplicité et authenticité, j'aime bien.
Pélican : Un blog dans la tradition américaine, c'est à dire beaucoup de liens vers l'extérieur commentés. Le seul à le faire de façon intéressante, dans le monde francophone, tant qu'à moi.
Vassilli : Il vient de se partir un blog et veut de la pub. En voilà mon vieux, maintenant, c'est le temps de fournir du contenu!

Je lis aussi de temps à autre : Cramoisi, Java, Ni vu ni connu, Emlog, et sûrement quelques autres que j'oublie.


2.5.02

Rien ne sent plus bon qu'une fille qui ne s'est pas lavée depuis trois jours.


C'est toujours drôle de se faire contredire. Dans un livre, toujours. J'ai ramassé à la bibli «Conseils à un jeune romancier» de Marc Fisher, par curiosité. Je suis méfiant de ce genre de chose - j'ai une idée solide de ce que doit être un roman. J'ai lu ce livre pour le plaisir de chialer contre. Je me doutais que je n'aimerais pas. Oh, les techniques pour structurer une histoire sont sûrement utiles. Qu'il faut créer des personnages attachants, je suis d'accord. Mais le reste...

D'abord ce monsieur est marrant. Il donne comme conseil, si notre roman est un peu court côté idées, de le «saupoudrer d'un peu de philosophie.» Ce qu'il fait tout le long de son essai. Il cite sans arrêt des auteurs. Bordel, la philosophie, c'est pas seulement citer Platon toutes les deux pages! C'est avoir ses propres idées! Fuck! (Il est offusqué ce JP, regardez-le il est tout rouge).

Mais ce n'est pas le pire.

Dès le départ, il parle de l'opposition entre l'histoire et le style. Selon lui, le public s'en fiche, du style. Le public veut des histoires. Les stylistes sont vite oubliés (?). Si tu te concentre trop sur le style, tu seras intraduisible. Il donne en exemple John Grisham, Michael Crichton, Mary Higgins Clark. Traduits dans plusieurs langues. Voilà des exemples de succès! Voilà des ce que tu dois viser, jeune romancier!

Ses conseils : fuck le style, concentre-toi à raconter une bonne histoire, alors tu seras lu, tu seras facilement traduisible dans toute les langues, tu pourras attaquer le marché américain.

Non mais qu'est-ce que c'est que ça, ce ramassis de bullshit? Je m'insurge! Je pense l'inverse de tout ça maintenant. Et ce qui a tout changé pour moi c'est Réjean Ducharme. Ducharme est intraduisible. Dans «Le nez qui voque» il ne se passe rien. Ce n'est qu'une immense digression. Le twit avec ses conseils dirait que ce roman est mauvais. Mais pourtant... le style est si puissant que je ne pouvais pas me détacher une seconde du livre. Des phrases comme des coups de poignard... Avec un style on peut raconter n'importe quoi et rendre ça génial. Sans style on peut raconter une belle histoire et ce sera sans intérêt. Ce sera comme si n'importe qui la racontait. Les histoires sont toujours les mêmes, à moins de les raconter à notre façon.

Avoir un style, ce n'est pas nécessairement d'écrire des phrases lourdes et baroques. Le style ce n'est pas grand chose. On ne sait pas trop ce que c'est. Mais c'est ce qui fait qu'on sent un individu dans chacune des phrases. Un individu, et pas un autre.

Une histoire c'est ce qu'on raconte quand on a rien à dire.

C'est facile. Il y en a partout des histoires. Je ne vous raconte pas d'histoires et vous me lisez quand même, non? Pourquoi alors? Si je lis Réjean Ducharme, je ne veux pas lire une histoire. Je veux lire Réjean Ducharme. Pourquoi on lit Foglia même s'il parle de ses chats? Est-ce qu'on en a quelque chose à foutre des chats de Foglia? Non, mais on veut lire Foglia. Il pourrait nous parler de ses verrues plantaires, il resterait intéressant, parce que c'est Foglia. Il a son style, à lui. Alors je pense que si vous me lisez, c'est parce que vous voulez lire Jean-Philippe Morin. Prétention? Même pas. Je suis moi, pas un autre, c'est simple. Et je n'ai même pas encore développé mon style, c'est dire.

Évidemment, pour se donner le droit de dire tout ce qui nous passe par la tête et penser que ce sera intéressant, il faut avoir un certain ego. Le miens est bien assez grand pour se permettre cela.

Si le public en général aime les histoires, ce n'est pas une raison pour leur en donner, si moi je n'en ai rien à cirer. Autrement dit, je commence ma carrière d'une très mauvaise façon, commercialement parlant. Ce twit me dirait que j'ai des illusions romantiques sur l'écriture. Et bien, c'est ce que nous allons voir, mon bon monsieur!

Peut-être que sa tirade contre le style est si véhémente parce qu'il s'est aperçu après vingt-cinq ans de métier qu'il n'en a pas, de style. Il y a des imposteurs partout, même en littérature. Surtout en littérature je dirais même...

(Et n'oubliez pas que ma tirade véhémente anti-histoire vient sûrement du fait que je sens, quelque part, que je ne suis pas le plus grand raconteur d'histoire du monde...)


Ceci dit, on peut passer à autre chose.


1.5.02

J'aurais voulu te revoir une dernière fois. Pour pouvoir feindre l'indifférence. Mais je n'en ai pas la force.

Ce n'est pas de toi dont j'ai peur. J'ai peur de mes propres sentiments, j'ai peur qu'ils m'achèvent si je te revois. Ta splendeur glaciale, cette image qui hurle : «je ne t'aime pas»...

C'est terminé pour vrai maintenant. Tu n'es plus là nul part. En nul temps futur. Je ne te reverrai plus.

Esti que je t'ai aimée pareil, crisse de salope.