Éducation

 

L’éducation, c’est la formation d’une personne en un tout. Vers une vie plus complète. Plus intéressante; enrichissante et spirituelle. Vers une vie qui a plus de sens. C’est beaucoup plus que simplement l’instruction d’une personne. C’est le développement intégral des personnes et de la société. L’éducation est une responsabilité individuelle et collective qui affecte chaque individu, chaque communauté, chaque province, chaque pays et le monde entier. Car son effet est universel.

L’éducation permet à chacun, surtout par la lecture et l’instruction, à apprendre des choses extra ordinaire du monde entier. L’éducation est fondamentale pour la transformation et le développement individuel et collectif vers une plus grande ouverture vers le monde et la vérité. Elle permet à l’individu un sens unique de fierté, de vouloir savoir et de développer la capacité de savoir; elle permet le désir du partage avec les autres en ce monde et de la responsabilité collective avec l’humanité. L’éducation est un outil de préparation pour la vie de famille et communautaire. Pour la recherche de Dieu. Elle ouvre la porte aux sciences, à l’inconnu, aux arts, à la beauté, aux valeurs morales et sociales et aux principes de la justice; du bien et du mal.

Sans l’éducation en une région donnée, il n’y a de vrai gouvernement ni de vrai paix et justice en cette région du monde. L’éducation est un procéssus unique, démocratique, créatif et de participation qui lie les théories avec le pratique, l’intellectuel et le manuel. L’éducation est une fonction primaire de l’état et de la collectivité qui doit promouvoir la participation de la famille, la communauté et les citoyens en son développement et accomplissement.

L’éducation comprend la promotion de la vie familliale et ses valeurs, de la beauté, du plaisir de la lecture, de la littérature, de la culture positive, de la responsabilité individuelle et collective, de la respectabilité, de la justice, du respect pour l’autorité, du marriage, de l’abstinence hors du marriage, de la vie, de Dieu et ses lois morales de base. Elle doit promouvoir le devoir à la vie, la famille, le pays, l’univers, la justice, l’équité et l’honnêteté. Elle doit enseigner le plaisir du travail, de ses responsabilités, la décence en tout, la modération et ses bienfaits, la bonne nourriture, les plantes et les animaux. La beauté de la création de Dieu!

L’éducation commence à la maison, en sa culture, en ses croyances religieuses, en sa communauté, en la scolarisation, en l’instruction, en ses recherches personnelles, en nos journaux, en nos moyens de communication et n’est jamais terminée. Elle n’est limitée que par soi même.

Chaque citoyen a droit à l’éducation publique gratuite et à l’accès à l’éducation selon ses capacités intellectuelles, mentales et physiques. L’éducation primaire est obligatoire en notre pays pour ceux et celles qui ont les capacités nécessaires. L’éducation au niveau intermédiaire et secondaire est désirablement aussi obligatoire. Cependant, il faut être juste et reconnaître que plusieurs personnes ne veulent cette éducation en leur bas âge. Il faut aussi des gens pour tous les besoins de la société et beaucoup de fonctions ne requièrent d’éducation avancée.. Tous les citoyens doivent avoir la possibilité d’apprendre à lire pour leur propre bien et bénéfice et celui de la société. Pour facilité cette possibilité, l’État fournira gratuitement aux citoyens tous les besoins, articles nécessaire en éducation.

La planification, la direction et l’organisation de l’éducation est une responsabilité de l’État en coopération avec tous les gouvernements, avec les communautés, les familles et les individus concernés. C’est aussi le devoir de l’État, des provinces et des Commissions scolaires régionales(et ou locales) de créer et maintenir un corps de professionnels compétant et dédiqué à l’enseignement à tous les niveaux du systême d’éducation en notre pays. Ces professionnels bénéfiicieront du respect de nos citoyens, de nos institutions et de nos gouvernements et seront traités avec dignité par nous tous.

Le réseau national d’éducation doit être établi en coopération entre le gouvernement fédéral, les provinces, les communautés et les professionnels de l’enseignement. L’État doit mettre en place et maintenir les infrastructures nécessaires pour un systême publique efficace et moderne d’éducation à tous les niveaux scolaires. Le gouvernement national fournira les fonds nécessaires pour bâtir et maintenir les institions publiques d’éducation au Canada du primaire à l’université. Elle pourra subventionner, en partie, les institutions privées d’éducation au Canada. Elle pourra aider aussi les pays étrangers en matière d’éducation.

Le gouvernement fédéral pourra avoir des ententes avec les gouvernements provinciaux pour l’administration des établissements d’éducation au primaire, secondaire, collégiale et écoles de métiers en leur territoire respectif. Mais à condition que cette éducation soit accessible en Anglais et en Français partout sur leur territoire où il y a au moins 10 personnes qui le demande et que les lois relatives du Parlement du Canada soient respecté. Au niveau primaire et au niveau intermédiaire, si possible et pratique, là où il y a 40 élève où plus, les garçons et les filles auront des établissements séparés. En les grand centres, cela s’appliquera aussi au niveau secondaire et écoles de métiers.

L’instruction en nos villes, villages et réserves sera donnée en ces établissements.
1- Écoles primaires : Jardin (5Ans +), 1ere année, 2e année. Publique.
2- Écoles primaires : 3e, 4e, 5e et 6e année. Publique.
3- Ecoles intermédiaires : 7e,8e,9e année Publique.
4- Écoles secondaires : 10e,11e et 12e année. Publique.
5- Écoles de métiers : 10e. 11e et 12e année Publique.
6- Collèges communautaires pre-universitaire et de métiers. Publique.
7- Universités. Publique.
8- Écoles primaires-secondaires pour adultes. Publique.
9- Écoles techniques spécialisés pour les travailleurs. Publique.
10- Écoles privées pour les ordres religieux . Privée-publique.
11- Écoles intermédiaires privées.
12- Ecoles secondaires privées.
13- Collèges privés.
14- Universités privées.
15- Écoles d’avancement privées.
16- Collèges spéciaux: Militaires, Polices,etc. Publique.

La liberté et l’accès académique est reconnue à l’intérieur des limites des lois morales de Dieu, le respect de l’autorité, la décence et la promotion des sciences, de la civilisation, de l’enrichissement personnel et des limites citées en cette constitution.