La justice et le judiciaire

 

La justice c’est pour la vie, l’égalité devant les lois, l’équité et la vrai liberté que l’on ne trouve pas en les sociétés du mal où l’immoralité, l’injustice et l’inéquité règne!

Le systême judiciaire doit à priori servir la justice en notre société, en notre pays et même en le monde. Pour ceux impliqués en le systême judiciaire les mots vérité, honneur, dignité, humanisme, humanité, fraternité, responsabilité, respect, éthique, moralité, liberté, amour, service à Dieu et à l’homme doivent tous avoir une importance indéniable en toutes leurs actions et jugements.

À cette fin, le gouvernement du Canada créera un corps de personnel judiciaire de premier ordre pour faire en sorte que nos courts de justice soient un modèle de vrai justice pour tous nos citoyens et pour le monde. Cela veut dire avoir des avocats pour la défense et pour la couronne, des juges, des jurés, des travailleurs pour les avocats , les juges et les courts. Ces fonctionnaires spéciaux bénéficieront de l’aide nécessaire en éducation, cours spéciaux, recherches, etc pour qu’ils soient les meilleurs au monde. De cette façon un juge deviendra juge par mérite et non par faveur politique. Ce sera de même pour les promotions en le systême. Les jurés connaîtront plus la loi aussi de cette façon. Les personnes retraitées pourront aussi bénéficier de cours pour devenir juré en ce systême.

Les lois fédérales définiront les fonctions et responsabilités de chaque type de cour au Canada. Les règles et bases de loi qui les dirigeront. Tout selon cette constitution et d’inspiration du code civil et du code criminel existant en 2003. Les règles, coutumes et points de loi en pratique en 2003 seront modifiés car très souvent elles empêchent la vrai justice d’avoir lieu et l’équité de règner en nos cours et systême judiciaire. Des salaires justes seront versé à toutes ces personnes.

Aucun Canadien ou Canadienne ou étranger en présence au Canada sera nié la justice ou l’aide judiciaire pour des raisons monétaires, pour manque de savoir ou d’abilité. S’il y a manque de personnel judiciaire, les juges exigeront que le gouvernement s’en occupe. Aussi les cours sont là pour faire observer les lois et la constitution et non pour équilibrer un budget de gouvernement.

Toute contestation de corps régulatoires pourront être fait en cour provincial et où la Cour fédérale.
Toute action en Cour probate pourra être contestée en Cour provincial et où en Cour fédérale.
Toute action en Cour familiale pourra être contestée en Cour provinciale et Suprême du Canada.
Toute action en Cour juvenile pourra être contestée en Cour familiale et en Cour Suprême provinciale..
Toute action en Cour municipale pourra être contestée en Cour provinciale.
Toute action en Cour Martiale sera revue par la Cour Matiale d’appel et pourra être contestée en Cour Suprême du Canada.

Il y aura aussi une section spéciale en le judiciaire pour investiguer la conduite des policiers, agents de la paix, agents des douanes, agents de la préservation de la faune et l’opération de leurs postes en cas d’actions indignes à leur devoir, profession car ils représentent l’autorité de l’État. S’il y a lieu, des recommendations appropriés seront acheminé vers les autorités compétentes pour que des actions appropriés soient prise.