La santé

En une société juste et moderne, c’est un droit de citoyenneté et un droit humain fondamental d’avoir access à des services médicaux complets de première qualité et des services sociaux de première qualité. Et ce aux frais de l’État pour le citoyen qui le désire. Il y aura toujours des personnes qui préfèrent les services privés. C’est leur choix et leur droit. Il en sera ainsi partout au Canada.

En une société juste, aucune personne est requise de démontrer qu’elle est pauvre où a des moyens limités pour qualifier à recevoir des soins médicaux où des services sociaux aux frais de l’État où des prestations sociales guarantie par la constitution. Donc cette pratique tyrannique née du néo-libéralisme sera considérée une action criminelle si quelqu’un cherche à l’imposer en notre pays.

Au Canada, l’État a l’obligation de fournir gratuitement des services médicaux publiques complet aux Canadiens qui ont besoin de soins médicaux et nos visiteurs aussi. Même les soins dentaires et les soins de la vue. Cela implique aussi la fourniture des médicaments et objets requis par les Canadiens et par nos visiteurs au Canada. Incluant les services d’ambulance. Cette guarantie s’applique partout au Canada. Même pour les soins à domicile et l’aide à domicile pour ceux qui en ont besoin.

Au Canada, les gouvernements travailleront ensemble pour faire bénéficier les Canadiens de cette guarantie. C’est le fédéral qui fournira les fonds nécessaire à cette fin. Santé et Bien-être Canada sera responsable de l’administration de soins de santé au Canada et des établissements associés afin que tout citoyen canadien puisse profiter également partout au Canada de soins de santé de première qualité. Les Indiens et Inuits du Canada profiteront d’une attention spéciale du gouvernement fédéral.

Les gouvernements adopteront une approche intégrée pour les soins de santé. La prévention sera presqu’aussi important que pour les soins de santé même. L’accèss gratuit à ces services est la pierre angulaire de cette politique.

La promotion de nourriture saine, d’activités sportives et de pleine air, de fêtes organisées, de vacances aux trois mois, de revenus stable et fixe, d’une société juste et responsable font tous parti de cette politique et devoir d’État. De même que l’accèss guarantie aux soins médicaux et sociaux.

Partout au Canada, les gouvernements maintiendront un nombre suffisant d’hôpitaux, de cliniques de santé, de centre médicaux bien équipé techniquement et en médecins, infirmières, etc, tel les CLSC, de centres et hôpitaux de soins pour les malades mentaux, de centres de réhabilitaion, des centres de soins dentaires suffisant et de soins de la vue, d’hôpitaux et centre de réhabilitation pour les militaires et les policiers. Les communautés rurales et les communautés éloignées bénéficieront de l’attention particulière de nos gouvernements afin qu’elles soient bien équipé pour servir leurs citoyens. Les soins dentaires et de la vue est ce qui manque le plus aux gens aux moyens limités. C’est un devoir d’État de première instance de corriger cette situation en couvrant les frais associés à ces besoins juste de santé et de société. C’est un devoir de citoyen de ne pas abuser de cette guarantie.

Pour accomplir cette tâche efficacement, l’État a le devoir de mettre en place un corps médical de première classe de médecins, infirmières, aide infirmières, ambulanciers et travailleurs associés. Les universités, les collèges communautaires, les Cegebs, les écoles secondaires profiteront de support sans précédent de l’État fédéral surtout, des provinces et municipalités aussi, pour réussir ce devoir de société et de droit humain.

La connaissance médicale doit servir non seulement nos citoyens mais aussi tous les humains sur terre. Et ce aussi également et équitablement que possible. Afin d’accomplir cette tâche, il est nécessaire que la connaissance soit un bien collectif universel. Il faut donc que l’État puisse s’acquérir les fruits des recherches des savants et des centres de recherches médicales et compagnies pharmaceutiques pour en faire bénéficier nos citoyens et l’humanité toute entière sous forme d’aide aux pays étrangers. Donc l’État maintiendra des centres de recherche médicale à plusieurs endroits au pays et acquérera des actions ou parts en toutes les compagnies existantes au Canada en ce domaine. L’État sera donc le client principal de ces centres de recherche et compagnies pharmaceutiques au Canada car elle sera partenaire avec eux. Les droits d’auteur en recherche seront donc limité par ce fait pour le plus grand bien de la collectivité humaine. La connaissance est un don de Dieu; il est donc normal que tous ses enfants en profite équitablement. Par ce fait aussi, les prix exorbitant et criminel des médicaments seront grandement réduit et l’accèss aux soins médicaux facilité partout au monde
.
Les pharmacies en les institutions médicales et centres médicaux seront sous l’administration et gérance publique. Là où il y a des salles d’urgence, elles seront accessible 24 heures par jour.

Afin de promouvoir la bonne santé par un mode de vie sain, l’État maintiendra des centres sportifs, des gymnases, des centres de natation, etc partout au pays. Surtout en les centres d’éducation.


Les personnes âgées et les personnes handicappées bénéficieront de plusieurs options de logement pour vivre une vie aussi normale que possible et en dignité et sécurité. Cela selon leur situation et capacité spécifique réelle; la situation de leurs proches et capacités; leur désir; celui de leur conjoint; de leur famille. Donc ces choix seront le foyer familiale; des logements privés acceptable pour leur situation et capacité; des logements publiques acceptable pour leur situation et capacité; des institutions publiques où privés où il y a des services adéquats pour des personnes autonomes, et où, des personnes semi-autonomes; des institutions publiques où privés avec des services adéquats pour des personnes qui ne sont autonomes. L’État s’assurera qu’il y a un nombre adéquat de ces établissements en tous les municipalités du Canada. Tous les gouvernements ont ce devoir civic et moral de première instance.

Les centres médicaux privés se financeront strictement par le secteur privé. À moins d’urgence régionale, provinciale où nationale. En ce cas l’État pourra aider temporairement.

Nous sommes tous enfants de Dieu.

**************************