Morris Minor 1000 57
Ce Minor fut acquis en 1990 et je l'ai restauré progressivement pour le terminer à l'automne 97. Sa vitesse de croisière idéale est 50 mph. J'oublie donc la recherche de vitesse au volant de cette voiture.

Sous son allure de Volkswagen Beetle se cache une véritable anglaise, avec tous les défauts et les qualités que cela comporte. Caprices électriques, tenue de route et simplicité mécanique. Sous la suggestion de ma fille Marie Josée, je l'ai baptisé Théophile. Ha! la jeunesse avec ses drôle d'idées!

Il a auparavant appartenu à la compagnie de location Rent-A-Wreck qui s'en servait comme vehicule publicitaire.

Théo, pour les intimes, était alors peinturé en jaune avec de la peinture anti-rouille genre "Tremclad". De chaque coté, on pouvait lire le nom de la compagnie de location.

Examinez l'intérieur avant sa restauration. Parmi ses particularités, vous remarquerez son cadran central, ses deux coffres à gants et son immense trappe intérieure d'accès à la transmission et au contenant de liquide à freins.
Après un décapage complet, le voici attaché derrière mon véhicule. Il est alors prêt à subir une cure de jeunesse malgré son grand âge.
Presque la fin direz-vous? Malheusement ce n'est jamais fini. Même s'il a retrouvé sa couleur d'antant, ''British Racing Green'', plusieurs détails de finition restent à faire en plus de quelques retouches mécaniques.

Voilà le résultat final, le coquin Théophile. Une belle petite voiture qui se distingue des cabriolets anglais que nous sommes habitués de voir au Québec.

Cette mignonne voiturette cache certaines surprises. Un système électrique ''Positif Ground'' pas tellement fiable, seule la porte du passager a une serrure à clé, le freinage est une aventure hasardeuse, le coffre à bagages est divisé en deux. J'en passe et des meilleures.

Pour les pièces aux Québec j'ai cependant beaucoup de choix. Particulièrement avec

Christian Hollum, Lachine, (514) 639 4639

Les Pièces Anglaises Mario Boies, La Prairie, (450) 444 2900