Qu'est-ce que c'est un mandala?


MANDALA DE LA COMPASSION                                       pour aller directement au symbolisme du dessin.
Mandala (en bois peint) semblable a celui dans  l'atrium du RRSSS, fev. 2002. Un mandala est un genre de support qui aide le pratiquant bouddhiste a mieux comprendre la vraie nature de l'esprit. C'est un objet qui peut prendre plusieurs formes, tel qu'une peinture, une sculpture, et meme une danse.

Mandala est un mot sanscrit qui veut dire "contenant d'essence," et la forme, qui est généralement circulaire, avec ses limites (la circonférence) représente une vase ou un pot.  Cette vase contient la substance qui impregne tout ce qui existent avec la potentiale qui mene a l'eveil. (Budh veut dire éveillé, donc un bouddhiste est quelqu'un a la recherche de l'état d'éveil.)

C'est difficile de parler d'un mandala authentique sans examiner la facon que le mot est employé hors son contexte original. Aussi, c'est impossible d'en parler sans regarder son contexte spiritualiste.

I.  Le mot mandala est souvent imprécisement employé pour la désignation de:
1. N'importe quelle forme ou dessin géometrique qui est symmetrique, vivement colorisé et d'une apparence compliquée, qui est produit pour de raisons artistiques ou culturelles.  Par example: un arrangement hexagonale de petits morceaux produit par mirroirs dans le jouet qu'on appelle kaléidoscope.  D'autres exemples:

2. Des objets et formes naturelles qui ressemble a #1. eg. une tarte tranchée, une marguérite, un flacon de neige.

3. Dessin originale en forme circulaire et/ou autrement symmetrique, employant des symboles personnels qui est produit dans le milieu therapeutique par un client ou un patient au cours d'un thérapie du genre psychoanalytique. C'est Carl Gustav Jung, au cours de son propre voyage intérieur (ca. 1916) qui a remarqué que ses "mandalas" (ou mandales) avaient un utilite diagnostique car certains symboles semblaient etre utilisés dans la meme contexte malgré differences de cultures, histoires et croyances. Ces symboles et motifs universelles, il les a nommés "archétypes."

Il faut mentionner que Jung a dit qu'il n'y a que peu d'utilité en faire de copies des dessins de ce genre d'une facon automatique (Secret of the Golden Flower, intro.)  Alors on voit qu'il a su que l'action de construire un mandala authentique veut dire quelque chose de plus profonde que de seulement faire le dessin en imitant une ésquisse.

*Les formes 1-3 mentionnées ci haut ne sont pas de mandalas dans la meme sense que l'objet dans l'image en couleur la-haut, ou celui qu'on a employé dans l'atrium de la RRSSS.


II.  Le mandala est une offrande.

Si mandala veut dire contenant d'essence, on voit pourquoi le mot s'applique aussi aux choses précieuses qu'on offre comme cadeau.  Dans les écoles du bouddhisme genre tibetain, il y a quatre pratiques préliminaires à accomplir. Nous apprenons la générosité, l'attention aux taches et aussi la lecon de l'impermanence, en preparant et a monter et ensuite a détruir, de milliers de tours faites en grains de riz qui sont empilés sur un cabaret ou une plaque de métal qui s'appelle triya.  Avec l'aide de cinqs anneaux faites en métale, ce tour réprésente la montagne terrestre sacrée, Mont Suméru. (Si on le regarde d'en haut, on voit l'image du mandala comme il parrait dans les images typiques --  un cible qui est entouré d'anneaux et cercles, leur surfaces tres ornées.)

Dans la vision mythologique des Indes d'ou vient le Bouddhisme, il y en a six catégories d'etres: Le royaume des etres doués de forme physique habitent la terre dans lequel on trouve cette montagne centrale. Elle est entourée de continents et d'iles flotant sur l'océan et le tout est entouré de feux et flammes des endroits infernales.) Quand on fait une offrande aux déités, on imagine ce don en forme de cette montagne consistant de tout les biens et choses précieuses imaginables.

*Les déités du bouddhisme ne sont pas concues commes des dieux dans la meme sens du christianisme (ou de la mythologie grec.)  Ils et elles sont plutot des produits de notre esprit -- ils procedent de la Vacuité.  Nous les appelons ou bodhisattvas ou bouddhas.  On ne les appaisant pas avec nos offrandes.

III.  Le Mandala sert comme un appuie
Le but des techniques tantriques est l'éveil "dans une seule vie." (Le mot "tantrique" veut dire "enchainement" ou un fil de trame comme celui d'un métier de tissage.) Pour atteindre au but, il faut embarquer dans une systeme pour mieux connaitre la vraie nature de l'ésprit.  C'est une des raisons pour laquelle on fait de la méditation.   Aussi il faut apprendre une facon de comprendre l'éxistence qui sert a unir deux points de vue qui sont généralement considerés entierement opposés -- la perspective rélative et la perspective absolue.

*Dans la langue tibetain, quelqu`un qui est bouddhiste est appellé nanpa -- un mot qui veut dire ìnternalist.

Une facon qui est tres éfficace pour accomplir ce dernier (union des point de vues) est d'employer l'imagination baser sur instructions, en visualisant des systemes de plus en plus complexe. C'est un des raisons pourquoi le bouddhisme tibetain a dévelopé une mode d'expression symbolique (une iconographie) tres elaborée et ornée.  Les choses et trucs dont on s'en sert pour nous aider a connaitre et a memoriser les détails s'appelle des appuies ou des supports.

La plaque peinture au dessus de cette page est un support pour la visualization du déite de la Compassion qui s'appel en sanscrit, Avalokitéshvara.  En tibetain, il s'appel Tchenrézi.  Son nom veut dire: Celui qui nous surveille (en fonction de guardien d'enfants.).
 
Tchenrezi, celui qui ''incorporise." la compassion pour tout etre souffrant sans aucun exception.  Assis au centre du lotus, siege de la compassion, qui peut pousser dans la saleté mais qui est un fleur sublime et éttonant d'apparence, il nous regarde de son royaume.  Ces 4 mains:  les 2 interieurs tient le joyau bleu, son bras gauche tient un fleur, l'autre un mala (chapelet) qu'on ne voit pas bien dans cet image a gauche car c'est fait en perles d'un cristal transparent.

mantra de Compassion: OM MA-NI PAD-ME HUM.
Chaque syllabe nous rappel une royaume d'existence -- dieux, autres divinités, humains, spectres, animaux, et les etres en enfers.

Des fois, on trouve cette définition du mot mandala : Cercle dessiné autour d'un point.  Cette définition est exacte si on rappel que le "point" central est une goutte d'essence, et que le cercle est plutot sphérique. Le tout existe en au moins quatres dimensions.

Voici une répresentation en 3 dimensions:
On voit un mandala genre maquette ou on voit le pavillion central du déité. La plupart du temps, on emploie comme appuie un mandala en seulement 2 dimensions -- un image peint ou imprimé. 
On peut aussi en construire en 3 dimensions en faissant notre réprésentation avec papier carton ou bois.  Ou encore, en simulation par ordinateur.

IV.  Mandala de sable.

Un mandala fait aux grains de sable est, parmis touts appuies tantriques, quelque chose de tres spéciale.
La procédure traditionel : La raison pour lequel la construction va etre fait est expliquée. (Il y a généralement un enseignement au publique au sujet du déité ou divinités qui habitent le mandala; souvent c'est apres l'installation.) Ensuite le site est preparé physiquement, et aussi spirituellement par gestes et des fois par danses; par brulure d'encens et l'emplois d'un asperge a l`eau.

Sur une base carrée qui réprésent la terre, les lignes fondamentales sont dessinées a partir du centre en suivant un croquis qui démontre les proportions essentiels et traditionelles. Au contraire a notre habitude usuel, c'est la direction de l'est (parfois, l'ouest) qui est en haut du mandala.

Les minuscules grains de sable est produit des pierres precieux. Ils sont distribues par des utils qui s'appellent chakpu (un etonnoir horizontale ) et le shinga (la spatule.)  Le chakpu est gratter pour que de minuscules montants de sables sort de son ouverture.

A part du rituel de la préparation du site et le construction du mandala, de l'image lui meme, et les autres étapes de la procéssus incluant le chant des mantras, c'est aussi sa dissolution qui a une impacte profonde.  Avec quelques coups de main, les sables se melent ensemblent et se sont collectioner dans un pot. Parfois, on regarde le pot comme s'il etait le deite lui meme.  Finalement le tout est offert au ruisseau ou n'importe eau courant dans l'environment naturel.

On a apprit que c'est avec nos actions ensembles que l'experience est construit, et que les actions ont des conséquences; que les actes sont aussi importantes que les resultats et aussi, que n'importe quel assemblage de substances se dissolue eventuellement.

Vue d'un autre sense, l'univers tel qu'on l'appercoit, est une collective produite par nos pensées et nos actions co-opératives.

 
A gauche, on voit l'un des 4 secteurs d'un mandala de la meme famille que celui qu'on a monté du 12 au 14 fev. 2002 dans l'atrium de la RRSSS a l'occasion de la semaine "Prevention de Suicide."

Il faut tout d`abord dire que le symbolisme agit sur plusieurs niveaux: cosmologique, mentale et historique entres autres. 

*Un vajra est un objet symbolique (regardez le dessin a votre gauche) qui peut paraitre soudainment; qui est solide, immuable et indéstructible.  Parfois nommé "un diamant coup-de-foudre."  Le bouddhisme tantrique est aussi souvent appelé le Vajrayana c'est a dire, le chariot-vajra. 

Dans un mandala, chaque couleur réprésent un des 5 éléments traditionnels (eg. terre, eau, feu, espace, vent)  et aussi une des 5 familles de bouddhas. (Voir la table qui suit en bas.) 

Chaque bouddha est capable d`agir d`une maniere pour guerrir un des 5 défauts qui characterise les humains: 
Les 5 poisons or kleshas ["obscurations" ou "taches"] le colere, le désire, l'avidité, la paresse, l' ignorance.
Aussi chaqu'un des couleurs primaires symbolise un des royaumes d'existence et alors, un des syllabes dont on en a déja parlé. 
 
 
 

*les flames et labyrinthes represent sur le niveau de lèsprit mentale, l'élimination des confusions et anxietés qui nous distraient.)
 


blanc = Bouddha Vairochana, a l'est ou au centre. Celui qui agit contre ignorance. Il porte la roue des enseignements et son siege est celui du lion.  En effet, il réprésentent le Bouddha en son aspect d'enseignant. Son trone est supporté par des nains mythologiques renomés pour leur puissance physique. Tathagatha de la famille au nom sanscrit de Buddha.

bleu = l'espace cosmique 
Bouddha Akshobya [l'amouvable] ou Vajrasattva [tout blanc, celui qui purifie]  Il agit contre le colere et son trone est supporté par des éléphants. Le vajra est son symbole et il est le Tathagatha de la famille nommé Vajra.

rouge = l'ouest, Amitabha tenant son bol ou un fleur sur trone-lotus, avec paons. Il agit contre la crainte. C'est le Tathagatha de la famille nommé Padma (lotus.)

vert = Au nord, Amoghasiddhi sur trone avec supports en forme de shang-shangs [etres moitié oiseau, moitié humain] tiens la croix-vajra. Il agit contre l'orgeuil. Tathagatha de la famille Karma (action.)

jaune = Ratnasambhava, Bouddha transcendentale du sud assis sur son trone avec un cheval a chaque coin. 
Portant un joyau, il agit contre l'avidité. Tathagatha de la famille Ratna (joyau.)

Dans le mandala de Compassion, le bouddha (ou Tathagatha -- "celui qui est deja allé"  C'est a dire, il a achever le but qui est l'état de l'eveil absolu ) -- celui dans la position centrale est Amitabha qui est representé par le couleur rouge. Tchenrézi qui est un bodhisattva procede de lui.

(Dans d'autres mandalas, d'autre déité peut etre au position central, et aussi il peut etre different dépendant des linées ou des écoles. Aussi, on peut avoir un couple -- male et femelle ensemble -- ou une manifestation feminine.)

Si un image est assis au trone de lions avec la roue qui represent le Dharma ce qui agit contre l'ignorance, il réprésente le bouddha historique. 

 

 
Voici le mandala de la Compassion ou le déité est representé par son mantra. (On le regarde de coté gauche.)  Chaqu'un des pétales du lotus centrale contient un des syllabes déja mentionné ci haut.  Au centre il y en a un autre syllabe, celui du coeur qui est le HRI.  Le HRI  réprésent la presence de Tchenrézi dans notre milieu. et on peut l'imaginé assis sur le lotus centrale dans notre mandala de sable.

On peut (a propos de la copie de mandala qu'on a monté au RRSSS) également imaginer la Compassion en forme de l'édifice de la Régie dans laquel le monde agit pour diminuer la souffrance dans les communautés de la Montéregie. 

On voit aussi, des vagues, vapeurs ou de la fumée (formes serpentines blancs,) des fleurs, des feuillages (les plantes à guerrison) et des joyaux enfilés.  Si les petits rondelles ou joyaux sont en groupes de 5, ils peuvent réprésenter les 5 skandhas --  les aspects ou amas dont toute chose et tout etre est composé incluant sa forme, sa nature fondamentale, etc.

Au tour du lotus au 6 syllabes dans le dessin en couleur ci haut, un voit entre les fleches doubles jaunes (symbolisant la protection contre tout influence maline ) un fil doré avec des joyaux en forme de groupes de 3 perles.  Ces 3 joyaux symbolise le Dharma, Bouddha et Sangha   C'est a dire, les Enseignements de la voie du Bouddha historique (ca. 550 avant l'ere contemporain) et ses Disciples qui servent comme maitres et exemplaires.

LIENS links

MANDALA, nous voici  http://pages.infinit.net/khandro  WWW.KHANDRO.NET  khandro@videotron.ca

Avant que les enseignants des traditions authentiques sont arrivés "en chair et en os" au cours des années 1970, on n'avait que les explications de Jung (décedé en 1960.) Et meme s'il a eu acces a quelques textes tantriques, tel que Secret of the Golden Flower ("Le secret du fleur doré") il semble qu'il n'a pas vue de mandalas employés dans leur contexte originale.

SVP je vous prie d`excuser la manque de maitrise aux accents du clavier francais, et de la langue francaise en générale!